L’Ayurvéda : l’alimentation érigée en médecine

L’Ayurvéda : l’alimentation érigée en médecine

Selon la médecine ayurvédique, la maladie n’est rien d’autre que le mouvement du corps et de l’esprit pour rechercher un meilleur équilibre. Les douleurs, les maux de tête et la fièvre sont des signaux d’alarme qui indiquent qu’une maladie va s’installer. Or, la maladie ne peut se manifester que sur un terrain affaibli. Pour lui barrer la route, il faut fortifier le terrain avec une alimentation appropriée. Si notre nourriture est pure, équilibrée et adaptée aux saisons et à notre constitution, nous n’aurons jamais besoin de médicaments.

L’Ayurvéda qui signifie « science de la vie » en sanskrit est un système de santé originaire de l'Inde, qui remonte à plus de 5000 ans. Attribué à Brahmâ, le créateur, l’Ayurvéda enseigne comment restaurer et maintenir l'équilibre entre le corps, l'esprit, les sens et la conscience. Traitant rarement les symptômes, l’Ayurvéda est une médecine de terrain qui guérit en supprimant les causes de la maladie et s’appuie sur l’alimentation pour obtenir ce résultat. 

En Ayurvéda, ce n’est pas la maladie qu’il faut traiter mais la personne, en utilisant ses énergies émotionnelles, affectives et spirituelles pour rééquilibrer le dysfonctionnement physique et empêcher que la maladie ne s’enracine profondément. 

Il s’agit donc d’une médecine holistique, reconnue par l'OMS, qui traite chaque individu comme étant un être unique et tient compte de facteurs tels que l'environnement, le milieu de travail, les changements climatiques. Selon cette philosophie, chaque individu a sa propre constitution, son empreinte, qui est un subtil mélange de ce qui s'appelle les doshas. Vata permet que les fluides et les aliments se rendent aux cellules et gouverne les mouvements péristaltiques de l’intestin. Pitta sert à digérer les aliments et préside à la gouverne du feu digestif. Kapha forme et maintient la cellule et se charge de la lubrification. Selon l'Ayurvéda, c'est l'équilibre dynamique de Vata, Pitta et Kapha qui nous permet de jouir d'une bonne santé. Parfois, il nous arrive d’avoir une sensation d'inconfort. Aucune maladie n'est détectée et pourtant, cet inconfort est assez important pour que nous le ressentions. L'équilibre des trois doshas a été rompu. L'Ayurvéda considère ce bris comme la première étape de la maladie et s’attache donc à restaurer leur équilibre. 

 

La diététique selon l’Ayurvéda

La première des actions thérapeutiques de la médecine ayurvédique passe par un rééquilibrage de l’alimentation.

En Ayurvéda, l’important n’est pas tant de guérir que de prévenir. Plaisirs du palais et effet curatif vont de pair. Chaque épice, chaque aliment est utilisé avant tout pour sa vertu thérapeutique et purificatrice de l’esprit (sattvique).

Les principes fondamentaux de la diététique ayurvédique s’appliquent d’abord à ne pas troubler les énergies spirituelles et le mental. Le mental étant constitué par la partie la plus subtile des aliments, une telle nourriture ne doit contenir rien d’irritant pour le mental comme la viande, les œufs, le poisson. Ou les aliments aigris comme l’ail, l’oignon qui excitent la passion et la colère, agitent le mental et le rendent irritable. De même que les liqueurs, les narcotiques et les plats trop sucrés, trop amers, trop acides, trop salés, trop chauds ou trop astringents. Ils amènent parfois de brillantes énergies et de spectaculaires réussites qui deviennent vite incontrôlables et conduisent inéluctablement au déséquilibre et par conséquent à la douleur, au chagrin et aux maladies. L’Ayurvéda recommande aussi d’éviter les aliments gâtés, de mauvaise odeur, fermentés, faits de restes, cuits depuis plus de trois heures. Et ceux à odeur forte comme les crevettes, les fromages faits, les viandes faisandées, fumées ainsi que les boissons fermentées car ils répandent l’infection et la maladie.

Commentaires (2)

Bonjour Gladys,
je pensais être vata par rapport aux questionnaires que j'ai rempli pour connaître mon dosha. Mais il y peu de temps je suis allée consulter un professionnel de l'ayurvéda qui m'a dit que je suis kapha et pitta. Ce qui faisait penser que j'étais vata, c'est que vata est déséquilibré chez moi, comme chez beaucoup d'autres personnes puisque c'est le dosha qui se déséquilibre le plus facilement, surtout chez nous autres occidentaux qui avons tendance à ne pas être très ancrés.

Estelle

Bonjour,
Alors la je me retrouve dans les 3,Vata,j'aime les salades,les légumes crus et froids,moins le sucre.
Pitta j'aimes les épices j'ai toujours les mains et pieds froids
pas d'alcool.
Kapha,je suis plutôt mince,je suis plus sel que sucre,j'aime le piquant,le gingembre,et les fruits presque tous selon les saisons.
Je ne sais pas ou je dois me situer,et quoi faire a priviligier
tel ou tel légumes,viandes ,poissons et fruits,j'utilise pas mal de curcuma,cannelle,gingembre,et plein d'autres herbes.
J'aime tout ce qui a du gout,les salades sont avec ail échalottes moutarde,vinaigre de vin ,huile de noix ou olive.
Je cuisine beaucoup,moins les desserts que je fais pour mon mari ,moi je n'y touche pas souvent.Je préfère les fruits.
Mon seul péchê et de la tarte aux fruits,et la forêt noire.
Merci pour me donner la bonne marche a suivre.
Bien cordialement.
Gladys.

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Allowed HTML tags: <a><br><br/><br /><p>

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Veuillez copier les caractères inclus dans l'image en respectant les majuscules et minuscules.

Découvrez également nos sites partenaires : 

 

La Vie Naturelle

Découvrez nos
produits naturels de santé
traitements naturel, santé naturelle, actifs naturels
cosmétique naturelle, maison au naturel, livre sur le bio

 

Alternative Santé
Une autre manière de voir la santé

 

annuaire-therapeutes.com
15 000 thérapeutes en ligne :
 ostéopathes, homéopathes, naturopathes...

 

Principes-de-sante.com, le site d'informations
des médecines douces

 
 

 

Conception, Réalisation, Hébergement Systonic ©