• bains aux huiles essentielles

Bains aux huiles essentielles : le «truc» de l’herboriste

Les huiles essentielles étant liposolubles c’est-à-dire solubles dans les huiles et graisses et pas dans l'eau, il est dangereux de les employer pures dans votre bain. De grosses gouttes surnagent et quand vous pénétrez dans votre bain, elles se « collent » à votre peau et occasionnent de véritables brûlures locales. Doit-on alors s’en passer ? Voici un petit « truc » qui vous permettra de les employer sans risques.

Utiliser un émulsionnant

Pour un flacon de 250 ml – soit un quart de litre – ou moins mais dans les mêmes proportions : 

  • Utilisez un émulsionnant adapté aux huiles essentielles tel que le Cétiol H.E. qui est un genre de savon liquide dérivé d'huile de palme. Cet émulsionnant va permettre de disperser les huiles essentielles dans votre bain sous forme de microgouttelettes. Ainsi les huiles essentielles sont réparties uniformément dans l'eau du bain et ne présentent plus le risque de brûlures cutanées. Par contre, évitez toujours le contact avec les yeux. Si cela arrivait, rincez abondamment avec de l'eau tiède…
  • Ajoutez les huiles essentielles choisies soit à parties égales, soit dans d'autres proportions selon disponibilités, pour compléter à 250 ml (soit 50 ml de mélange d'huiles essentielles)

Vous disposez alors de votre « huile » de bain d'une concentration de 20 % d'huiles essentielles.

 

Le bain : tout un art

  • Laissez couler l'eau du bain, tiède au début pour diminuer l'évaporation des huiles essentielles et ajoutez l'équivalent d'une à deux cuillerées à soupe du produit au niveau du robinet pour assurer un bon mélange et une bonne émulsion. Vers la fin, ajoutez de l'eau chaude pour les bains calmants, bain minceur ou bains anti-rhumatismes et plutôt de l'eau tiède ou froide pour les bains toniques ou toniques veineux.
  • Prolongez le bain si possible 1/4 h à 20 mn pour augmenter l'absorption des huiles essentielles par votre peau. 
  • À la sortie du bain, enveloppez-vous simplement dans une sortie de bain. Après les bains chauds, prenez du repos ; après les bains tièdes ou froids, faites un peu de gymnastique pour faire circuler le sang, puis reprenez vos activités. 

Ainsi au gré de votre humeur ou de vos problèmes, vous pouvez choisir votre bain en préparant les diverses compositions qui vous intéressent.

 

Attention : 

  • préférez les flacons verre ou PET, brun pour éviter les dégradations à la lumière.
  • Ne pas laisser à la portée des enfants. 

Bernard Christophe

 

Quelques recettes faciles à réaliser vous-même

Préparez un flacon de 250 ml composé de 200 ml d’émulsionnant (Cétiol H.E.) et de 50 ml d’un des mélanges suivants :

  • Bain calmant : H.E. de lavande, de marjolaine, d’oranger bigarade, de basilic et de camomille.
  • Bain anti-rhumatismes : H.E. de genièvre, d’eucalyptus, de sassafras, de térébenthine et de pin.
  • Bain tonique : H.E. de romarin, de thym, de bornéol (camphre naturel), de menthe poivrée et de sarriette.
  • Bain tonique veineux : H.E. de cyprès, de thym, de sauge, de romarin et d’achillée millefeuille.
  • Bain minceur : H.E. de citron, de genièvre et de persil.
     

 Où se procurer des huiles essentielles :