• Plantes et émotions : Rester amoureux

Rester amoureux

Prisonnière de la routine, la vie de couple nous semble parfois monotone. Sortons des questionnements stériles pour raviver la flamme. En réveillant nos capacités d’écoute et de créativité, ce nouvel élan du cœur permet de faire un pas vers l’autre, mais aussi vers soi.

L'amour dure trois ans. Plus que le titre d’un livre, ce chiffre met d’accord de nombreux psychologues. À vrai dire, ces experts font allusion à la phase fusionnelle de la relation. Celle où nous avons le sentiment qu’« un seul être vous manque et tout est dépeuplé », selon les vers de Lamartine. Toute notre existence, nous recherchons cet amour qui nous comble, quête inconsciente de l’amour nourricier qui, bébé, nous donnait la satisfaction d’être à la fois dépendant et tout puissant. Or, nous le savons bien, la liaison amoureuse s’accompagne de frustrations qui permettent de grandir individuellement au sein de cette union. Au fil du temps, elle évolue suivant l’épanouissement personnel et social des partenaires. Mais la spirale des activités quotidiennes, l’éducation des enfants ou le stress professionnel peuvent vite focaliser tout notre esprit. Le couple se met alors à ronronner ou à étouffer sous le poids des habitudes ou d’inquiétudes non exprimées. Le désir s’enfuit peu à peu et l’ennui, la tristesse, voire la déprime, s’installent.

Le sentiment amoureux nous équilibre et nous porte. Et c’est parce qu’il nous donne de l’allant que le réenchanter devient nécessaire. Mais on n’a pas toujours assez d’énergie ou de confiance en soi pour entretenir la flamme. Si les élixirs floraux ne sont pas des philtres d’amour, ils peuvent nous mettre dans de bonnes dispositions pour souffler sur les braises.

Briser la routine

Alors, pour rompre avec un fonctionnement routinier, il faut miser sur le… tabac ! L’élixir Tabacum se révèle idéal quand l’engourdissement d’une vie métro-boulot-dodo a laissé le cœur en cale sèche. Le pêcher est aussi un remède de bon aloi pour s’extraire de ses problèmes, regarder à nouveau son conjoint et s’épanouir par le don de soi. Au fond, rester amoureux suppose d’avoir toujours envie de conquérir l’autre. Autrement dit, de bousculer une stabilité confortable qui donne l’illusion que son partenaire est tout à soi, définitivement. Accepter de prendre des risques affectifs et révéler sa vulnérabilité : telle est la vocation d’une fleur américaine, la pink monkeyflower. Quant à l’élixir d’ortiga brava (Loasa tricolor), il aiguillonne afin de se rapprocher de son idéal de couple quand on a la sensation d’un décalage entre ce que l’on réalise et ses aspirations.

Essayons aussi de repérer les messages masqués par les habitudes : un geste sensuel, une parole affectueuse, une taquinerie… L’autre garde toujours une part de mystère qu’il est doux de redécouvrir. L’élixir de cœur de Marie aide ainsi les couples fusionnels à s’enrichir de leurs différences respectives. Aimer, c’est à la fois s’attacher à l’autre et respecter sa liberté. Pas facile… Ainsi, les jaloux peuvent recourir à l’élixir de houx pour ne pas confondre amour et possessivité. Les anxieux surprotecteurs qui infantilisent leur conjoint en étant toujours sur leur dos parviennent à les laisser respirer un peu grâce au marronnier rouge. De même, ceux qui demandent sans cesse « Est-ce que tu m’aimes ? » retrouvent une sécurité affective avec l’élixir de chicorée et apprennent à donner sans attendre en retour. À l’inverse, certains sont incapables d’exprimer leurs sentiments. Des fleurs comme la gueule-de-loup aident à mettre des mots justes sur les sensations réprimées tandis que le fuchsia soutient les plus réservés qui ont tendance à se pâmer plutôt qu’à extérioriser leurs émotions. Et leur désir sexuel ! Car les plaisirs charnels sont essentiels pour vivifier la relation amoureuse. Deux élixirs les rendent plus harmonieux : celui de basilic, indiqué quand la sexualité est exacerbée au détriment d’autres dimensions affectives ; et celui, américain, de sticky monkeyflower quand la peur de l’intimité la rend plus « animale » que tendre.

Cultiver son imaginaire

Si les vieux amants ont encore des étincelles dans les yeux, c’est parce qu’ils savent mixer lucidité et inventivité. L’élixir d’iris, « la » fleur de l’inspiration, peut renforcer la créativité des couples victimes d’un quotidien énergivore qui ternit les rapports conjugaux. Ceux qui aimeraient sortir de leur cocon peuvent se tourner vers la fleur du tigre (flor de un dia). Cet élixir andin apporte du courage pour réaliser ses envies, voire ses coups de tête. Idéal pour organiser une escapade surprise ! Pour remettre de la magie dans sa relation avec son partenaire, il faut que les deux imaginaires se rencontrent. Cela passe par l’intuition, et on peut recourir aux élixirs qui la stimulent. Ainsi, le plumbago aide à se fier à sa petite voix intérieure au lieu de se tourner vers l’avis d’autrui. Il donne assez de discernement et de certitude pour avancer dans ses rêves et ses projets. Mais attention : plus de légèreté ne signifie pas un cycle de vie désordonné. Si la vie amoureuse n’est pas un long fleuve tranquille, elle repose quand même sur un socle stable et les hyperactifs allergiques à toute forme de routine peuvent prendre quelques gouttes d’ipomée pour garder les pieds sur terre.

Car la vie de couple est comme une jolie plante dont il faut prendre soin. elle nécessite de la patience, de l’attention. Et des attentes mesurées. l

En savoir plus
Vous souhaitez prendre connaissance de l'intégralité de l'article ?
Commander le Plantes et Santé n°133 de mai 2013.