L’anis vert, digestif et harmonisant

Là d’où elle vient, on lui a certainement appris que « le temps se venge toujours de ce que l’on a fait sans lui ». L’anis vert est un amoureux, de ce qui lie et réunit, il est le fort et tendre amant de l’harmonie, celle qui nous apaise, nous fait bien digérer, nous aide à exprimer, à expectorer, c’est-à-dire à chasser du coeur nos mauvaises humeurs…

Propriétés, effets et usages

L’action sur l’organisme de l’anis vert est proche de celle de l’angélique. Efficace dans le traitement de troubles digestifs divers (surtout chez les nerveux et les surmenés), il stimule l’appétit, soigne la mauvaise haleine, soutient la digestion et est reconnu pour ses vertus, carminatives (facilite l’élimination des gaz intestinaux responsables de ballonnements, flatulences, éructations…) et stomachiques. Calmant des troubles du système nerveux (vertiges, migraines, palpitations, insomnie, agitation nocturne), on lui reconnaît des propriétés stimulantes (l’anis vert est recommandé aux amoureux fatigués physiquement et nerveusement : il stimule les corps tout en apaisant les âmes) et sédatives. On le recommande aussi aux enfants sujets aux cauchemars (remplir un petit sac soigneusement fermé de graines d’anis vert et le placer dans la taie d’oreiller). Son pouvoir sédatif le rend tout indiqué en cas de toux spasmodique et de bronchite. Joint à des adoucissants comme le bouillon-blanc et la mauve, il est, de surcroît, expectorant. Remède contre la toux des grands fumeurs, ses semences nettoient les bronches des mucosités irritantes et stimulent la régénération des muqueuses. Enfin, la semence d’anis vert favorise la montée de lait chez les femmes qui viennent d’accoucher et calme les coliques de bébé. On l’infusera en compagnie de semences de fenouil et de cumin, elle-même galactogènes éprouvées.

Herboristerie pratique

-Infusion d'anis vert :

Indications : troubles gastro-intestinaux, perte d’appétit, spasmes douloureux des voies digestives, ballonnements, flatulences et coliques nerveuses, allaitement, tisane des fumeurs… Laisser infuser (5 à 10 minutes) 1/2 à 1 cuillerée à café de semences d’anis vert dans une tasse d’eau bouillante. Posologie : boire 1 tasse après chaque repas.

-Anisette liqueur digestive

Dans 1 litre d’eau-de-vie, laisser macérer pendant 6 semaines : 40 à 50 g de semences concassées d’anis vert, 2 g de cannelle, 1 g de coriandre, 1/2 gousse de vanille, 1 g de macis et le zeste d’une orange. Filtrer. Sucrer ensuite selon le goût avec un sirop réalisé avec 1 litre d’eau et 500 g de sucre maximum ! Mettre en bouteille et attendre quelques mois avant de consommer. Avec modération.

Toxicité, précautions d'usage et contre-indications

Contreindiquée chez l’enfant, la femme enceinte ou allaitante et les personnes allergiques à l’anéthol, son essence est toxique, épileptisante, puis stupéfiante à forte dose. Les graines possèdent de légères propriétés hormonales comparables à celles des oestrogènes.