La fleur des impatients

On rencontre l’impatience çà et là en Europe, dans les endroits frais et au bord des ruisseaux, notamment en moyenne montagne, mais on en trouve aussi une variété aux portes de Paris, dans le bois de Vincennes, prête à être cueillie utilement par des Parisiens trop stressés… Cette fleur possède une tige glabre, de couleur vert glauque, portant des feuilles alternes oblongues et dentées, de la même couleur et sans poils. Les fleurs ont une curieuse apparence, comme suspendues par leur pédoncule à la plante, ce qui leur donne l’apparence d’un balancier. Elles produisent un fruit allongé, qui se renfle et, une fois suffisamment renflé, qui explose littéralement au moindre contact, expulsant ses graines aux quatre vents.

« Ne me touchez pas »

Les caractéristiques du fruit de cette plante lui ont donné le nom d’« impatience ne-me-touchez- pas ». Tout se passe comme si celle-ci exprimait l’urgence et l’irritabilité lorsqu’elle dissémine ses graines. On touche à peine le fruit que tout explose. C’est l’expression du « tout, tout de suite », des impatients invétérés. La fleur d’impatience fournit donc un élixir utile pour calmer cet état. En fait, il aide à pondérer la tendance à vouloir que tout se déroule plus vite que possible et apprend à accepter les rythmes naturels, les maturations, le temps nécessaire au mûrissement des choses.

Plus de temps

L’élixir d’impatience est donc utile aux personnes irritables, agressives, qui finissent les phrases des autres s’ils parlent trop lentement à leur goût, ou encore qui ne supportent pas les personnes qui travaillent plus lentement qu’eux. Cet élixir aide à être plus vivable pour son entourage familial ou professionnel, ce qui contribue à de meilleures relations avec autrui. Il peut ainsi contribuer à plus de paix et d’harmonie dans nos sociétés.