La piloselle, l'herbe des éperviers qui tonifie le rein

En effet, selon la croyance populaire, les éperviers sont extrêmement friands du suc de cette plante qui fortifie leur vue... Les Druides, gardiens du savoir, notamment des plantes, connaissaient tous les secrets de la piloselle et l'intégraient dans leurs préparations magiques pour nettoyer le sang... Il est vrai qu'elle était aussi une herbe sacrée depuis que l'ange Gabriel s'en été servi pour soigner Adam de la fièvre qu'il contracta, après qu'il fut chassé du Paradis. On raconte aussi que si on jetait la piloselle dans le feu, on éloignait les démons...

Utilisé depuis la nuit des temps, dans les campagnes aux sols secs et pauvres, comme remède à la cécité, la piloselle était aussi employé pour accéléré la cicatrisation des plaies externes et internes, soulager les maladies des reins et faire dégonfler les jambes. Dès le XVe` siècle, la piloselle commence à figurer dans les traités de médecine.

Au XIXè  siècle, on s'intéresse à son action diurétique «  assez énergique pour faire rendre des graviers », disait-on à l'époque. En 1922,  un  médecin le docteur Leclerc, riche des témoignages de la tradition populaire poursuit les expérimentations. Il écrit « nous avons vu le volume de l'urine doubler et même   tripler »,  classant définitivement la piloselle au rang des diurétiques puissants.

Ce qu'a confirmé la  médecine moderne : la plante est un puissant diurétique. Ses flavonoïdes favorisent l'élimination de l'eau mais aussi du sel retenu dans les tissus, par son effet déchlorurant. Elle facilite également l'élimination rénale de l'urée. Excellente en cure de « nettoyage », la plante est judicieusement conseillée dans les réamincissants pour réduire l'embonpoint causé par la rétention d'eau. Recommandée pour traiter les oedèmes des membres inférieurs elle est un précieux complément du traitement phytothérapique de l'hypertension.

Antiseptique, elle agit bien sur les germes les plus fréquemment responsables des infections urinaires banales. Elle apaise aussi les diarrhées infectieuses    et est employée dans les oedèmes dus à une insuffisance cardiaque. Les recherches se poursuivent, la plante aurait aussi une action antifongique. L'oeil de l'épervier avait bien percé  à jour quelques bienfaits de la piloselle...