Le céleri : de l’histoire à l’assiette !

Car dans l’Antiquité, comme le rapporte Homère dans l’Illiade, on l’utilisait pour soigner les chevaux. Sainte Hildegarde, au Moyen-Age, la préconisait pour soulager presque toutes les maladies ; Une sorte de plante universelle ! Il paraît même que le céleri était l’élément principal du philtre d’amour de Tristan et Yseult. Car le céleri est le partenaire essentiel de la virilité masculine. On retrouve trace de cette vertu dans la sagesse populaire, puisque bien des dictons parlent du céleri. Deux exemples : « Si l’homme savait l’effet du céleri, il en remplirait tout un courtil » ; « Si femme savait ce que le céleri fait à l’homme, elle irait en chercher de Paris à Rome ». Tout un programme….