Ylang-ylang, un parfum qui réchauffe le coeur

L’ylang-ylang est depuis peu la coqueluche des parfumeurs du monde entier, envoûtés par son odeur puissante et sucrée. Dans le petit paradis de Nosy-Be (île au nord-est de Madagascar), où cette plante pousse à foison, on l’appelle « La fleur de l’amour » car les femmes malgaches enduisent leur chevelure de l’huile odorante et se l’appliquent sur le corps afin de séduire les hommes et d’éveiller leur ardeur. Mais ylang-ylang n’est pas seulement un parfum. En effet, des études récentes confirment que cette plante, utilisée en huile essentielle par voie externe a des actions anti-spasmodiques qui agissent sur le système sympathique et, plus particulièrement au niveau cardiaque.

Calmantdusympathique

Une étude (faite en 2004, invitroet in vivo chez l'animal) réalisée en Thaïlande révèle que la puissante fragrance d’ylang-ylang a une action antispasmodique sur les cellules musculaires lisses, cellules dont les tissus de l’organisme sont largement pourvus, en particulier les vaisseaux mais aussi, dans une moindre mesure, le myocarde (tissu du cœur) qui est un muscle des deux types : lisses et striés. Ayant une action directe sur le système sympathique, l’ylang-ylang a par ailleurs une action indirecte sur le rythme cardiaque. Ainsi l’huile essentielle d’ylang-ylang freine les palpitations du rythme cardiaque qui provoquent des tachycardies.

C’est aussi un vasodilatateur. La présence révélée de coumarines et de certains esters fluidifient le sang et permettent une meilleure irrigation des cellules. Ainsi l’ylang-ylang, en relaxant les cellules de la paroi vasculaire, augmente le diamétre interne des vaisseaux, entraînant une réduction de la pression sanguine et une baisse de la tension artérielle, en particulier si elle est due à l’anxiété.

Unéquilibrantgénéral

Une autre étude menée en 2003, par une équipe coréenne a prouvé que la fragrance d’ylang-ylang intervient sur des paramètres physiologiques. Dans cette étude, les sujets qui avaient inhalé de l’ylang-ylang constataient un changement d’humeur : baisse de l’excitabilité, plus de calme et de relaxation, mais aussi un ralentissement de la fréquence du pouls. Son odeur voluptueuse et rassurante apporte la sérénité chez les personnes nerveuses et anxieuses susceptibles de développer des troubles psychiques. Enfin, son action dilatatrice bronchique améliore la capacité respiratoire et va réduire les essoufflements dus à l’anxiété.