• Cervicales : relâchez la tension !

Cervicales : relâchez la tension !

Une mauvaise position, la fatigue, un coup de froid, voire un début d’arthrose et c’est votre cou qui vous rappelle à l’ordre : douleur et raideur surgissent. Si les problèmes de dos sont souvent mis en avant, la région cervicale est trop souvent délaissée. Voici quelques conseils pour retrouver souplesse et aisance.

 

Je me relaxe

Une tension au niveau des cervicales est souvent le reflet d’un état de stress généralisé. La contrariété et la pression quotidienne sont autant de facteurs qui aggravent la contracture cervicale : la douleur apparaît et irradie parfois jusqu’aux épaules et vous vous retrouvez bloqué. Ce qui ne fait qu’amplifier tensions et contractions. Il faut sortir de ce cercle vicieux. 

Un coussin à la balle d’épeautre

Les mauvaises positions sont la cause la plus fréquente de raideur cervicale : un travail tête penchée sur son ordinateur, un trajet prolongé en voiture favorisent tensions et fatigue. Le coussin cervical à la balle d’épeautre s’adapte à votre anatomie, ne se tasse pas. Il favorise le maintien de la tête et de la nuque tout en permettant une profonde détente musculaire.
 

Préparation :

  • 1 coussin cervical rempli de balle d’épeautre
  • 1 four
  • 1 linge en coton.
  1. Préchauffez le four à 80 °C.
  2. Placez-y votre coussin pendant 10 minutes.
  3. Sortez le coussin du four et couvrez‑le du linge en coton.
  4. Allongez-vous doucement sur le dos, le coussin enveloppant bien votre nuque et détendez-vous en respirant profondément.
  5. Répétez dès que vous ressentez une tension.

NB : vous pouvez fabriquer vous-même votre coussin en remplissant un pochon de coton avec de la balle d’épeautre que vous fermerez d’un lacet en coton. Ne remplissez le pochon qu’à 80 % afin de faciliter la diffusion de la chaleur et l’adaptation à votre cou.


Mauvaise position

  • Si au réveil vous ressentez souvent un inconfort au niveau cervical avec raideur, prenez 5 granules de Lachnanthes tinctoria 9 CH trois fois par jour
  • Après un coup de froid ou un courant d’air sur le cou, complétez avec 5 granules de Nux vomica 9 CH.

 

Je me décontracte

La contracture des muscles du cou est favorisée par les tensions intérieures. Commencez toujours votre journée par quelques exercices respiratoires face à votre fenêtre : on inspire par le nez en gonflant bien le ventre puis on souffle longuement par la bouche. Cela réveille en douceur tout en favorisant une bonne oxygénation de votre organisme. 

 

Compresse apaisante

La compresse est un bon moyen pour favoriser la détente et la souplesse de la nuque : les principes actifs des plantes sont appliqués directement sur la zone douloureuse et tendue et la chaleur favorise le relâchement des fibres musculaires. On associe le lierre grimpant et le romarin pour leurs effets antalgiques et décontracturants.

Préparation :

  • 40 g de romarin (feuille et sommité fleurie séchée)
  • 40 g de lierre grimpant (feuille fraîche)
  • 1 linge de coton fin.
  1. Versez les plantes dans 75 cl d’eau froide et recouvrez. Portez à ébullition.
  2. Maintenir l’ébullition pendant 10 minutes puis éteignez le feu.
  3. Filtrez et laissez refroidir légèrement jusqu’à ce que vous puissiez tremper la main dans la décoction.
  4. Imbibez le linge de la préparation encore chaude et appliquez-le sur votre nuque.
  5. Laissez en place jusqu’à refroidissement. À renouveler 2 ou 3 fois par jour.

 

Exercices : cervicales et bonnes résolutions

En ce début d’année, nous avons tous plus ou moins en tête une petite liste de bonnes habitudes à prendre ! Ceux qui sont sujets aux douleurs cervicales ont tout intérêt à y faire figurer des exercices quotidiens.

Quand l’arthrose est responsable de raideur et de douleurs, commencez par réaliser le matin quelques flexions/extensions puis dessinez un rond avec votre menton, dans un sens puis dans l’autre. Assez vite vous serez surpris des effets de ce dérouillage matinal qui doit être fait en douceur.

On l’oublie souvent, mais les muscles de la région cervicale peuvent être sollicités tout comme les abdominaux ou les fessiers. Ils constituent une véritable gaine de maintien pour votre nuque et soulagent le travail articulaire en cas d’arthrose. Voici deux exercices de musculation : 

  • Exercice 1 : placez la paume de chacune de vos mains sur vos tempes, les coudes bien écartés, le regard à l’horizon. La main droite exerce une pression brève mais ferme tandis que votre tête résiste pour rester bien droite dans l’axe. Répétez la même opération avec la main gauche. Réalisez ainsi une quinzaine de pressions alternativement à droite et à gauche.
     
  • Exercice 2 : asseyez-vous au bord d’une chaise, le dos bien droit et les talons joints. Pour l’échauffement, réalisez 10 flexions/extensions puis tournez la tête à droite et à gauche 10 fois. Mettez un petit pochon d’épeautre ou de sable sur votre tête sous un chapeau qui vous tient bien et refaites les mêmes exercices. Le fait d’ajouter du poids permet un travail en profondeur du renforcement musculaire.