• Aromathérapie et fonctions digestives

L’estomac dans tous ses états

L’estomac, premier réceptacle du bol alimentaire, est soumis à de multiples attaques. Une mauvaise hygiène alimentaire, le manque de mastication, mais aussi le stress, jusqu’à l’excès d’acide peuvent venir déstabiliser son fonctionnement. Si les plantes aromatiques naturellement présentes dans l’alimentation soutiennent physiologiquement la fonction stomacale, elles peuvent aussi la rétablir lorsqu’elles sont utilisées en cures d’huiles essentielles.

 

Soutenir la fonction digestive

Propriétés : stomachique, eupeptique, antispasmodique digestive, apéritive, anti-inflammatoire et cicatrisante de la muqueuse digestive.

  • HECT de basilic exotique (Ocimum basilicum ssp basilicum) : 2 ml
  • HECT de camomille noble (Chamaemelum noble) 1 ml
  • HECT de menthe poivrée (Mentha X piperait) : 1 ml
  • HECT d’anis vert (Pimpinella anisum) : 1 ml
  • Huile végétale de noyau d’abricot QSP (Prunus armeniaca) : 10 ml

Pour les HE : 1 ml = 20 à 25 gouttes

HECT : huile essentielle chémotypée

QSP : quantité suffisante pour

  • Indications : pathologies de l’estomac, remontées acides, douleurs épigastriques, hernies hiatales, digestions difficiles, troubles du transit, intestins irritables. 

 

Voie cutanée

Appliquer 10 à 15 gouttes sur l’estomac en massage léger, trois à six fois par jour selon les besoins.

Voie sublinguale

Dans la bouche, 4 à 5 gouttes trois fois par jour, au début de chaque repas. Traiter par cure de 15 jours à 3 semaines, puis arrêter au moins une semaine.

Contre-indications

Grossesse, allaitement, enfants de moins de 6 ans, sujets épileptiques et antécédents de cancers hormono-dépendants (présence d’anis).

 

  • Indications : pathologies de l’estomac, reflux, douleurs épigastriques, hernies hiatales, digestions difficiles, troubles du transit, intestins irritables. 


Voie cutanée

Appliquer 10 à 15 gouttes sur l’estomac en massage léger, trois à six fois par jour selon les besoins.

Voie sublinguale

Dans la bouche, 4 à 5 gouttes trois fois par jour, au début de chaque repas. Traiter par cure de 15 jours à 3 semaines, puis arrêter au moins une semaine.

Contre-indications

Grossesse, allaitement, enfants de moins de 6 ans, sujets épileptiques et antécédents de cancers hormono-dépendants (présence d’anis).

 

 

À savoir

L’anis vert, alcool ou essence ?

L’anis vert est originaire du Moyen-Orient. Les graines de cette ombellifère, qui sont proposées telles quelles en fin de repas en Inde pour favoriser la digestion, fournit une HE des plus digestives et apéritives. Très concentrée en anéthol, elle a des propriétés pharmacologiques puissantes ce qui la rend contre-indiquée chez la femme enceinte ou allaitante, chez l’enfant ou en cas d’antécédent de cancers hormono-dépendants. Elle est en effet analgésique central, spasmolytique, apéritive, régulatrice du système hormonal féminin. L’HE d’anis (vert ou étoilé) rentre par ailleurs dans la composition de certains alcools (pastis, anisette, absinthe…) et pendant des années elle dépendait de la régie des alcools. Aujourd’hui, l’HE d’anis vert a été libéralisée.

Un pansement argilo-aromatique

Les douleurs épigastriques de l’hyperacidité et de l’ulcère sont parfois intenses et difficiles à calmer. Il peut être utile d’associer plusieurs gestes pour une action plus rapide. Combinée aux huiles essentielles, l’argile constitue un pansement gastrique apaisant et reminéralisant qui calme les zones échauffées et neutralise l’acidité.

À FAIRE :

Réaliser une eau d’argile en mélangeant, à l’aide d’un ustensile en bois, l’équivalent d’une cuillère à soupe d’argile verte dans un grand verre d’eau. Laisser sédimenter une nuit. Boire seulement ce qui surnage avec une paille. Vous pouvez y ajouter 4 gouttes de la synergie aromatique suivante : HE de myrrhe amère 2 ml (anti-inflammatoire majeure et cicatrisante de la muqueuse), HE de laurier noble (anti-nécrosante et antibiotique) 1 ml, HE de pistachier lentisque 1 ml (revascularisation de la muqueuse), HE de menthe poivrée 0,5 ml (anti-inflammatoire), HE de giroflier (antalgique) 0,5 ml.

Grâce aux particules d’argile, les HE vont tapisser les parois de l’œsophage jusqu’à l’estomac. À boire de préférence à jeun, tous les matins, en cure de 15 jours à 3 semaines, en association ou non à notre formule. Veiller à ne pas consommer de graisse simultanément, les lipides prendraient en masse avec l’argile et constitueraient une glu indésirable.

 

Faire décamper Helicobacter pylori

Ce petit bacille vient élire résidence dans l’estomac, bien souvent dès l’enfance. Il ne s’exprimera que dans certains déséquilibres. Helicobacter pylori est la seule bactérie connue aujourd’hui capable de survivre dans un environnement aussi acide que l’estomac. Pourtant, quand l’acidité augmente trop, l’helicobacter planté dans la muqueuse stomacale se réveille et provoque des ulcères gastroduodénaux, qui s’accompagnent de douleurs épigastriques pouvant être très violentes. Il est vivement conseillé d’éradiquer cette bactérie, non seulement pour soulager ces désagréments quotidiens, mais aussi parce que cette infection peut amener à terme un processus de cancérisation. En aromathérapie, on pourra se tourner vers des HE anti-infectieuses comme l’origan compact ou le laurier noble, mais aussi le pistachier lentisque.