• La cure : une tradition qui perdure

La cure : une tradition qui perdure

De tout temps, les hommes ont fait des cures ou des diètes pour régénérer leur organisme. La période de Carême pour les chrétiens et le Ramadan pour les musulmans ne correspondent-ils pas à un temps de restriction dans l’année pour se purifier ? Très tôt, l’homme a aussi utilisé les vertus des sources d’eau chaude pour se soigner, et les premiers témoignages concernant le thermalisme remontent à 3 000 ans av. J.-C. en Grèce, Égypte, France, Italie… Ces cures ont toujours accompagné l’homme afin de préserver sa santé. En fonction de ce que l’on recherche, on aura recours à des cures « restrictives » comme la monodiète par exemple, ou à des cures « supplétives » comme la prise de vitamines. Si vous êtes hésitant quant à la cure qui vous convient, prenez conseil auprès d’un professionnel avant de commencer.

 

Au rythme des saisons

La nature nous fait des propositions tout au long de l’année : la sève de bouleau au printemps, les pêches en été, le raisin à l’automne… Écoutez-la.

Pour entamer une cure, mieux vaut être disponible. Faire sa cure en conscience et en étant attentif aux changements qui s’opèrent dans notre corps n’en sera que plus bénéfique.

 

La cure d’argile

L’argile est riche en sels minéraux et en oligo-éléments. Elle est couramment utilisée en cas d’intoxication alimentaire mais, plus que cela, l’argile est un détoxifiant général.

Le principe

  1. Mettez une cuiller à café d’argile verte surfine dans un verre d’eau de source et mélangez en utilisant une cuiller en bois. Vous pouvez aussi choisir de l’argile rouge ou blanche en fonction de votre goût.
  2. Laissez reposer toute la nuit.
  3. Le matin au réveil, buvez seulement l’eau d’argile pendant trois jours.
  4. Puis le mélange entier pendant trois semaines.
  5. Faites une cure à chaque changement de saison. Évitez alors l’ingestion de corps gras et ne prenez de paraffine durant les deux semaines qui précèdent.

 

Après la cure

Il est intéressant d’optimiser le résultat par un réencemencement de la flore intestinale en prenant des prébiotiques associés à des probiotiques. Vous retrouverez ainsi une flore équilibrée sur un terrain assaini. En effet, quand ce n’est pas le cas, cela nuit à la digestion et entraîne des putrescences, des fermentations, des ballonnements, voire des diarrhées ou de la constipation.
 

Les bienfaits

L’argile neutralise la plupart des toxiques du bol alimentaire et amène un bien-être intestinal. Vous constaterez un éclaircissement du teint et une peau plus nette. De par son action absorbante, elle purifie le sang. Sa composition lui confère des propriétés reminéralisantes contribuant à diminuer la fatigue.

Attention : mieux vaut éviter la cure en cas de constipation chronique, de risque d’occlusion intestinale, pour les femmes enceintes et les personnes souffrant d’hypertension artérielle.

 

À écouter :