• Aromathérapie : Le confort masculin

Le confort au masculin

L’homme subit au cours de sa vie des modifications de ses fonctions reproductrices. La sécrétion des hormones évolue amenant des modifications physiologiques. Si celles-ci sont moins prononcées que chez la femme, l’andropause se traduit néanmoins par des symptômes plus ou moins inconfortables, voire préjudiciables à la santé. Sur ce registre, les huiles essentielles offrent de nombreuses propriétés qui mériteraient d’être un peu mieux connues de la gent masculine !  

 

Soutenir les fonctions masculines

Propriétés : antioxydante et antiradicalaire, stimule le tonus nerveux, sexuel et endocrinien.

 

Ma formule

  • HECT de laurier noble (Laurus nobilis) : 1 ml
  • HECT de romarin à verbénone (Rosmarinus officinalis CT verbénone) : 1 ml
  • HECT de gingembre (Zingiber officinales) : 1 ml
  • HECT de bois de Siam (Fokienia hodginsii) : 1 ml
  • HECT de giroflier (Syzygium aromatique) : 1 ml
  • HECT : huile essentielle chémotypée.

 

Indications

Baisse de la libido, fatigue physique et psychique, troubles de l’érection, impuissance.

 

Voie cutanée

Appliquer de 4 à 6 gouttes sur la colonne vertébrale et les surrénales, en insistant sur le bas du dos, deux fois par jour. Si la tolérance cutanée n’est pas bonne, diluer dans deux gouttes d’huile végétale de noisette ou de noyau d’abricot.

 

Voie olfactive

Déposer 1 goutte à l’intérieur des poignets et respirer profondément cinq fois de suite, six fois dans la journée.

 

Voie sublinguale 

Dans la bouche, 2 gouttes diluées dans un peu d’huile de lin ou de noisette, trois fois par jour.

 

Traitement

À pratiquer en cure de trois semaines en associant au besoin les trois voies d’administration

 

Contre-indications 

Sujets épileptiques.

 

Précautions d’emploi 

Déconseillé en cas d’antécédent de cancer hormono-dépendant, surveiller la tension artérielle pendant le traitement si celle-ci a tendance à monter facilement.

 

Intimité : Une pause plaisir aromatique

Le plaisir et le désir masculin peuvent aussi être stimulés par les parfums aromatiques naturels plus particulièrement par les odeurs musquées, boisées, chaudes et épicées. L’aromathérapie nous offre tout une variété de fragrances dont l’impact informationnel est en relation directe avec l’appétit de la vie, le désir de l’autre, l’envie de jouir des plaisirs de l’incarnation. Dans ce registre aphrodisiaque, les huiles essentielles les plus douées sont sûrement celles d’écorce et de rhizome, évoquant la partie de la plante la plus yang par sa localisation (écorce rigide en surface) ou sa forme (rhizome tortueux). Écorce de bois de santal, de bois de Siam, de cannelle, ou encore rhizome de gingembre, sont des organes producteurs fournissant des HE aux propriétés aphrodisiaques. Une autre HE, celle de menthe citronnée, possède de remarquables propriétés stimulantes sexuelles tout en harmonisant le système nerveux et le mécanisme du désir.

À FAIRE :

Dans un flacon de 30 ml, déposer :

  • 5 gouttes d’HE de menthe citronnée,
  • 10 gouttes d’HE de bois de santal ou de Siam,
  • 10 gouttes d’HE de gingembre et 5 gouttes d’HE d’ylang-ylang.
  • Compléter le flacon avec de l’huile végétale de sésame. Utiliser en massage des zones érogènes en évitant les muqueuses. L’énergie de l’ylang-ylang invite au lâcher-prise et à la sensualité.
 
Pour plus d'informations : 
  • www.aude-maillard.fr