• Aromathérapie : circulation

Circulation : relancer le système lymphatique grâce aux huiles essentielles

L’aromathérapie peut soutenir, entretenir, voire relancer les fonctions du système lymphatique, cet acteur si important dans le nettoyage de notre organisme.   


Le système lymphatique est longtemps resté empreint de mystère. Aujourd’hui, les connaissances médicales ont mis en évidence son implication dans le nettoyage de l’organisme, l’immunité, mais aussi l’équilibre hormonal. 

Décongestionner les tissus

Propriétés : insuffisance veineuse et lymphatique, œdème des membres inférieurs, déséquilibre neuroendocrinien (infertilité, hypothyroïdie…), déficit immunitaire.

  • HECT de cyprès de Provence (Cupressus sempervirents) : 40 gouttes
  • HECT de lentisque pistachier (Pistacia lentiscus) : 20 gouttes
  • HECT de palmarosa (Cymbopogon martinii) : 40 gouttes
  • HECT de thym à sarriette (Thymus satureiodes) : 40 gouttes
  • HECT de géranium rosat (Pelargonium X asperum) : 60 gouttes
  • Huile végétale de noyau d’abricot : QSP 30 ml

HECT : huile essentielle chémotypée. 

Préparation

  • Verser les huiles essentielles selon les quantités indiquées dans un flacon en verre teinté de 30 ml muni d’un compte-gouttes. Compléter le flacon avec l’huile végétale, refermer, agiter pour bien mélanger les huiles

Voie cutanée

  • De 5 à 7 gouttes sur chaque jambe, en massage lent et ascendant des membres inférieurs. Deux fois par jour, en cure pendant quinze jours à trois semaines. En cas de trouble du cycle, ou de syndrome prémenstruel, cette synergie peut être déposée sur le bas-ventre. 

Voie sublinguale

  • Prendre 4 gouttes du mélange dans une boulette de mie de pain, à avaler, après les repas, trois fois par jour, quinze jours à trois semaines. Arrêter ensuite.

Contre-indications : enfants, femmes enceintes et allaitantes, antécédents de cancer hormonaux dépendants. 

Le thym à sarriette : un stimulant tout terrain

Le thym à sarriette est une grande tonifiante et stimulante générale (circulatoire, nerveuse, digestive…). Elle se révèle aussi une aide efficace contre les problèmes de dégénérescence, comme l’arthrose, mais aussi toutes les infections ou les inflammations lourdes et chroniques (polyarthrite rhumatoïde, entérocolite, infection urinaire).

  • À FAIRE : en cas d’infection, appliquer sur la peau, sur les ganglions pour soutenir le pouvoir d’autoguérison de l’organisme. 

Poitrine congestionnée : l’HE de palmarosa, un souffle de légèreté

Chez la femme, les seins sont une zone bien souvent sujette à la « congestion ». Les techniques de massage doux circulaire de l’intérieur vers l’extérieur aident à redonner de la mobilité dans les liquides interstitiels, vers les vaisseaux lymphatiques. Ces problèmes sont liés notamment à la variation brutale des œstrogènes et de la progestérone qui influe sur l’ensemble du réseau circulatoire sanguin et lymphatique. Les problèmes circulatoires, cardiovasculaires, les œdèmes de fin de cycle ainsi que les tensions mammaires prémenstruelles sont alors présents.

  • À FAIRE : diluer à 10 % de l’HE de palmarosa dans une huile végétale de millepertuis (elle-même anti-inflammatoire) et procéder à un massage circulaire de la poitrine deux fois par jour, une semaine avant les règles, puis arrêter et reprendre le cycle suivant. Le ralentissement général circulatoire peut être relancé par la prise de deux gouttes d’HE de géranium rosat CV Bourbon sous la langue, matin et soir, dans un peu d’huile de lin. En cure de trois semaines, tous les mois si besoin. 

Site d'Aude Maillard : www.aude-maillard.fr