• Huiles essentielles : un remède tout terrain pour enfant casse-cou

Huiles essentielles : un remède tout terrain pour enfant casse-cou

Les vacances riment avec repos, détente, activités de plein air mais elles peuvent être aussi l’occasion d’incidents, surtout avec des enfants. Coups de chaleur, déshydratation, piqûres d’insectes, allergies peuvent venir gâcher le moment présent. Vous partirez plus serein en emportant avec vous une préparation aromatique polyvalente et faite maison !


L’été est le moment où l’on prend le temps de vivre. Paradoxalement, d’un point de vue énergétique, la médecine chinoise considère que cette saison s’accorde plutôt avec un moment de pleine activité et d’effervescence. En réalité, ce repos tant attendu est plutôt un changement de rythme et d’état d’esprit qui rejoint d’une certaine manière la logique orientale. C’est l’heure des randonnées, des activités nautiques et sportives, du rire et de la fête entre amis, de nouveaux apprentissages pour les enfants. La remise en mouvement caractéristique du printemps s’accomplit jusqu’à son terme.

L’homme fait partie intégrante de cette dynamique ; il est important qu’il la suive, son organisme en a besoin. Les enfants sont d’ailleurs plein de vie : ils ont bonne mine, mangent bien et s’amusent joyeusement. Quand l’hiver, saison ying, invite à l’intériorité et au calme, l’été, saison yang, attire vers l’extérieur. Et pourtant, malgré ce regain de vitalité, la nature peut être hostile si elle est mal appréhendée, surtout chez l’enfant. Pour eux, le mot d’ordre est protection et prévention.

 

Ma formule

  • Un gel pédiatrique de secours

Formule à visée anti-inflammatoire percutanée, antalgique, antiprurigineux, antihistaminique, antitoxique, répulsif moustique.

 

  • HECT de lavande aspic (Lavandula spica) : 1 ml ou 30 gouttes
  • HECT d’hélichryse italienne (Helichrysum italicum) : 0,5 ml ou 15 gouttes
  • HECT de camomille allemande (Matricaria recutita) : 0,25 ml ou 8 gouttes
  • HECT de géranium rosat d’Égypte (Pelargonium asperum CV Égypte) : 0,25 ml ou 8 gouttes
  • Huile végétale de calendula : 2 ml
  • Huile végétale d’argan : 2 ml
  • Gel d’aloé vera : QSP 50 g

HECT : huile essentielle chémotypée. 

 

Préparation

Réussir le gel de secours (formule ci-dessus) demande simplement de respecter l’ordre de mise en contact des ingrédients. Le gel est une substance aqueuse tandis que les huiles essentielles et végétales sont lipophiles. Pour une bonne miscibilité, la concentration maximum en corps gras ne peut excéder 12 %.

 

  1. Poser le mortier sur la balance, puis la tarer.
  2. Y verser ensuite les huiles végétales de calendula et d’argan prélevées à l’aide d’une pipette graduée.
  3. Ajouter les huiles essentielles selon les quantités indiquées.
  4. Mélanger au pilon.
  5. Puis ajouter le gel d’aloé vera.
  6. Mélanger hors de la balance jusqu’à ce que la mixtion soit complète entre les deux phases, la couleur bleutée doit être bien répartie.

    Ce gel est à conserver au frais et à utiliser dans les deux mois.

 

Indications

  • Ampoule ou zone échauffée,
  • piqûre de moustique (prévention et guérison), d’insectes ou d’animaux venimeux,
  • coup de soleil,
  • brûlure domestique, 
  • contusion ou hématome, prurit allergique.

    À partir de 3 mois.


Voie cutanée

  • Déposer une noisette de gel sur les zones à traiter, pendant 4 à 5 jours, quatre fois par jour. En cas de piqûre d’insecte venimeux, appliquer dès que possible après avoir retiré le dard ou le venin, toutes les minutes par tapotements pendant cinq minutes, puis tous les quarts d’heure pendant les deux premières heures.

  

Trousse de secours : une lavande pas comme les autres

Si vous n’avez pas préparé le gel avant de partir, emportez de l’huile essentielle de lavande aspic. En cas de piqûre venimeuse, appliquez 1 goutte de cette HE diluée dans une autre goutte d’huile végétale (calendula par exemple), le plus tôt possible après la piqûre, par légers tapotements, elle canalise les réactions inflammatoires et allergiques. Il en résulte un soulagement quasi instantané et miraculeux. Il est recommandé, même chez le nourrisson, de répéter l’application, pendant les deux premières heures qui suivent la piqûre, jusqu’à une dizaine de fois si la douleur est violente. Le soulagement sera général et cette lavande ne se fera jamais oublier par la suite. Les adultes et les enfants à partir de 6 ans peuvent l’utiliser pure.

 

Réactions cutanées : attention aux huiles qui brûlent

L’application cutanée d’essences et d’huiles essentielles contenant des furo et pyrocoumarines provoque, sous exposition solaire, des réactions érythémateuses susceptibles de favoriser une grave brûlure de la peau et des cicatrices irréversibles. Ce sont toutes les essences d’agrumes : bergamote, pamplemousse, citron, lime, mandarine, ainsi que le khella et l’angélique. D’autres composés, appelés phtalides, sont susceptibles de favoriser les taches d’hyperpigmentation sous l’action des rayons ultraviolets, ce sont les HE de céleri et de livèche. Ces risques concernent surtout l’application cutanée, pour laquelle on évitera toute exposition solaire pendant 24 heures. L’absorption interne peut provoquer ces effets secondaires, mais à un degré moindre. On évitera de les absorber au long terme pendant la période ensoleillée. L’huile végétale de calophylle et le macérat huileux de millepertuis sont aussi des produits photosensibilisants à ne pas appliquer avant un bain de soleil.