• Carotte : pour rosir de plaisir

Carotte : pour rosir de plaisir

Antidiarrhéique, hypoglycémiante, tonifiante…

  • Sa grande richesse en caroténoïdes (bêtacarotène, lutéine et zéaxanthine) aux propriétés antioxydantes, fait de cette racine un aliment intéressant : 100 g de carottes couvrent environ la moitié de notre besoin quotidien en vitamine A, utile pour la vision, pour le système immunitaire, les os, la santé de la peau et des diverses muqueuses. Notre organisme absorbe bien les caroténoïdes (que notre corps transforme en vitamine A) sous réserve d’y ajouter un peu de matière grasse (quelques gouttes d’huile).
  • Crue, la carotte, de par sa richesse en fibres, facilite un bon transit intestinal, alors que cuite elle est utile pour lutter contre la diarrhée.
  • Ses semences sont carminatives, diurétiques et galactogènes.

 

Conseils de culture


Les nouveaux hybrides de ce légume prennent de la couleur. Goûtez aussi les anciennes variétés : les délicieuses blanches de Kuttingen, jaunes du Doubs, ou violettes d’Espagne.

  • Où ?

Les carottes préfèrent le plein soleil mais acceptent un peu d’ombre. Un sol profondément ameubli, riche en humus leur est nécessaire, telle une terre enrichie de fumier, bien décomposé la saison précédente. En revanche, évitez le fumier frais qui les ferait pourrir. Elles poussent particulièrement bien dans les sols sableux.

  • Quand ?

Semez début mars sous abri. Éclaircir quand les plants ont 2 à 3 feuilles, en laissant 5 cm environ entre les plants. Pour avoir des carottes toute l’année, les semis auront lieu tous les mois, avec des variétés adaptées à la saison.

  • Comment ?

La terre doit préalablement être bien affinée et nivelée. Mélangez les graines à du sable, ou mieux à du marc de café sec qui facilite aussi un semis clair et régulier. Espacez les rangs de 20 à 30 cm. Arrosez peu et régulièrement les deux premiers mois suivant le semis. Ensuite, des arrosages réguliers seront nécessaires en cas de sécheresse, cependant un excès d’eau peut faire fissurer les racines. Ne pas ressemer de carottes au même endroit avant 3 ou 4 ans. Pour éviter les dégâts de la mouche, dont le ver creuse des galeries dans la racine, protégez les semis avec un voile lors des périodes de vol de la mouche. La première génération vole de fin avril à juillet, la seconde, beaucoup plus agressive, à partir d’août.

 

Prévention : pour éloigner les mouches

Les mouches sont attirées par l’odeur des carottes. Pour la masquer, utilisez du marc de café ou éparpillez des graines de coriandre au moment d’un éclaircissage ou des plantes odorantes, telle la tanaisie séchée et réduite en miettes. Autre moyen de prévention : arroser 2 à 3 fois vos rangs avec une décoction d’ail ou de tanaisie.

Le tour de main de l’herboriste

Boisson de santé :
 

  • Environ 150 g de carotte, 1/2 c. à café de curcuma, quelques tours de moulin de poivre noir, 1 c. à soupe de miso, 1 demi-c. à café d’huile d’olive vierge, de lin ou de sésame, de première pression à froid.
  • Brossez soigneusement la carotte bio sous un filet d’eau claire.
  • Versez tous les ingrédients dans un blender avec un demi-verre d’eau, et broyez.
  • Consommez aussitôt cette boisson, parfaite en hiver pour booster vos défenses contre le froid, l’humidité et la grisaille occasionnant divers maux hivernaux ! À titre préventif, consommez une fois par jour avant votre déjeuner ou dîner, voire en guise de goûter !

 

Fumeurs, attention : le carotène augmente le risque de cancer du poumon, donc si vous fumez, cette préparation n’est pas pour vous !


Sirop contre la toux
 

  • Deux carottes bio, 10 c. à soupe de sucre roux
  • Coupez les carottes en fines rondelles dans une assiette sans les éplucher.
  • Recouvrez de sucre et couvrir.
  • Laissez reposer toute la nuit.
  • Vous récupérerez le lendemain un sirop que vous boirez dans la journée.

 

Plantes et Santé vous aide à découvrir le trésor caché dans votre jardin, qui rend la vie belle et joyeuse.