• Jardiner la guimauve : plante médicinale

Douce guimauve

Les vertus calmantes de la guimauve sont les bienvenues pour soulager la peau rougie aux derniers rayons du soleil et couper court aux premiers maux de l’automne. Septembre est la période idéale pour la récolter.

 

Adoucissante, béchique, calmante, émolliente

  • Avec jusqu’à 20 % de leur poids en mucilages pour les fleurs et 30 % pour les racines, la guimauve est la plante la plus riche en ce type de polysaccharides. C’est pourquoi elle permet de lutter activement contre la constipation, d’adoucir certaines affections des voies urinaires (cystites), les maux d’estomac, et qu’elle facilite le mûrissement des furoncles.
     
  • Les gargarismes de tisane de guimauve calment l’inflammation des muqueuses lors des bronchites, laryngites, trachéites, rhumes, toux et angines.
     
  • Une racine de guimauve était autrefois donnée comme hochet de dentition aux bébés.
     
  • Attention, en usage interne, sa richesse en mucilages peut réduire l’effet des médicaments. Il est conseillé de respecter un délai d’une heure entre la prise de tisane de guimauve et d’autres remèdes. Les personnes sujettes au diabète l’éviteront à cause de sa richesse en sucre. La guimauve peut devenir toxique lorsqu’elle est mise en présence de substances qui précipitent les mucilages : alcool, tanins ou fer.

Le tour de main de l’herboriste

  • Décoction laxative

- Une cuiller à café de racine coupée en petits morceaux, une tasse d’eau froide.
- Amenez à ébullition et laissez bouillir doucement pendant 5 minutes.
- Boire 3 tasses par jour de cette décoction qui réveille en douceur les intestins paresseux.

 

  • Lotion calmante

- Une cuiller à soupe de racine coupée en petits morceaux, une tasse d’eau froide.
- Faire bouillir 7 minutes. Cette décoction sera utilisée en compresses sur les furoncles ou inflammations de la peau telles irritations, coup de soleil, dartres

 

  • Infusion contre la toux

- Une cuiller à soupe de fleurs et feuilles, une tasse d’eau bouillante.
- Faire infuser 10 minutes. Boire 3 à 4 tasses par jour pour adoucir la gorge lors des rhumes et bronchites. En cas de gorge très irritée, utilisez cette infusion en gargarisme, ainsi qu’en rinçage de la bouche pour guérir les aphtes.

Côté jardin

La guimauve forme de majestueuses touffes au port arbustif. Cette vivace peut atteindre 1,50 mètre dans la nature, et jusqu’à 2 mètres dans la terre riche d’un jardin. 

Où ?

En plein soleil, en terre profonde, humifère et fraîche. Prévoir un drainage en ajoutant du sable dans la zone de plantation pour les terrains lourds et gorgés d’eau en hiver. La guimauve peut pousser dans un grand pot, elle restera alors de petite taille.
 

Quand ?

Semer de mars à mai, en pépinière, et lorsque les petits plants ont 4 à 5 feuilles, installer en place en les espaçant de 0,50 m dans le rang avec une distance de 0,80 à 1 m entre les rangs. On peut aussi semer à l’automne, mais alors plutôt sous abri afin de mieux surveiller les jeunes plants, qui seront mis en place au printemps. À l’automne, il est aussi possible de prélever des éclats de souche munis de racines.
 

Comment ?

Cette plante a besoin d’un arrosage régulier pour croître harmonieusement. À l’automne, on apportera un peu de fumier bien décomposé. En terre très caillouteuse, retirez les plus grosses pierres à l’emplacement de la plantation afin d’obtenir des racines peu tordues. Au-delà de trois ans, ses racines deviennent ligneuses et sont moins riches en mucilages. Pour les récolter tendres, renouvelez les plants tous les deux ans en divisant les touffes.

 

Récolte

Les fleurs de la guimauve se récoltent de juin à septembre et les racines de septembre à novembre. Toute la plante est couverte d’un duvet velouté qui la rend très douce au toucher. Les feuilles sont plus adoucissantes que les fleurs, mais elles sont cependant moins riches en mucilages que les racines.

 

Plantes et Santé vous aide à découvrir le trésor caché dans votre jardin, qui rend la vie belle et joyeuse.