• valeriane

L’ambivalente valériane

La valériane semble ainsi avoir une double personnalité. Elle calme la plupart d’entre nous, favorisant un sommeil apaisé, agissant même comme anxiolytique. Elle peut toutefois exciter certains en provoquant angoisses nocturnes et cauchemars. Découvrons ensemble cette ambivalence.


Il existe des plantes capables de provoquer des réactions opposées à l’effet recherché, selon la personne à laquelle elles s’adressent. C’est le cas de la valériane. Faites humer la racine fraîche à vos proches et vous constaterez que certains fuient cette « odeur immonde », alors que d’autres sont irrésistiblement attirés par ses effluves intrigants.

Semer

Plante majestueuse, la valériane donne de hautes tiges fleuries pendant l’été. Mais on la cultive surtout pour ses racines. Les graines se sèment au printemps, en bac de plantation. Elles se dégradent relativement vite. Aussi ne les gardez pas d’une année sur l’autre, ou attendez-vous à une germination qui sera loin d’être optimale. Elles ont besoin de lumière pour germer, ce qui est assez surprenant pour une graine de cette taille. Humidifiez votre terreau puis tassez-le bien une première fois. Disposez les graines en surface, et tassez une seconde fois pour fixer les graines en place. Ne les recouvrez surtout pas de terre. Arrosez à l’aide d’un vaporisateur et gardez-les toujours humides. Placez le bac dans un endroit frais. Les plantules devraient apparaître au bout de deux semaines. Attention, ces premières feuilles ne ressemblent pas du tout aux feuilles matures, plus divisées, ce qui entraîne parfois un désherbage accidentel. Une fois que vos plantules ont développé trois ou quatre feuilles, transférez-les en godets, puis en pleine terre lorsqu’elles sont assez solides.

Exposition

La valériane apprécie une exposition mi-ombre mi-soleil, un arrosage fréquent (elle aime avoir les pieds humides), le tout dans une terre riche, agrémentée de fumure et de compost, et relativement bien drainée. Je garde mes plants serrés au jardin. En effet, la masse racinaire est très petite et compacte par rapport à sa masse aérienne. Lorsque le mistral souffle sur mon jardin, certains plants finissent par s’incliner face au vent. En configuration serrée, ils arrivent donc à se tenir les uns les autres. Si votre jardin est exposé au vent, n’hésitez pas à faire de même.

Récolte

La racine, très aromatique, se récolte à l’automne lorsque la partie aérienne commence à disparaître. Attendez que la plante ait au moins deux ans avant de la sacrifier. Ne vous attendez pas à obtenir une grande quantité de racines par plante. Il vaut donc mieux en planter au moins une quinzaine si vous en consommez régulièrement.

Cohabitation

Certains chats sont complètement hypnotisés par l’odeur de la racine fraîche. Ils feront preuve de ruse pour avoir accès à cette odeur qui les plonge dans un état de transe !

Propriétés

Cette indication est peu connue, mais la valériane peut aider à atténuer les dérèglements digestifs provoqués ou aggravés par le stress en soulageant l’état d’hypersensibilité de l’intestin irritable. On prendra alors entre 30 et 50 gouttes de teinture mère de racines fraîches dans un peu d’eau, trois fois par jour avant les repas.

Coté sommeil, certains ne jurent que par elle. D’autres – environ 10 % des utilisateurs – font une réaction inverse avec un sommeil plus agité qu’à l’habitude. François-Joseph Cazin, célèbre médecin de campagne du début du XVIIIe siècle, expliquait que, dans certains cas, elle excite le système nerveux, accélère le pouls et donne un sentiment d’opression dans la poitrine. Selon mon expérience, les gens de constitution chaude la tolèrent moins bien. Pour savoir si elle est vous convient, utilisez la méthode expliquée page suivante.

Ses propriétés antispasmodiques la rendent utile pour détendre les muscles lisses et soulager les crampes intestinales et menstruelles en particulier. Elle agit aussi sur les contractions de type torticolis ou lumbago. Prendre alors une trentaine de gouttes de teinture mère dans un peu d’eau toutes les dix minutes jusqu’à soulagement, sans dépasser les 15 ml par jour.