• Plante médicinale : L’artichaut, protecteur du foie

L’artichaut, protecteur du foie

Produit en petites quantités, l’artichaut fut pendant des siècles un mets de luxeEn phytothérapie, l’intérêt de ses feuilles pour soigner la sphère hépatobiliaire est connu depuis le début du XXe siècle.

Cholérétique, cholagogue, dépuratif, diurétique…

  • Parmi ses nombreuses propriétés médicinales, l’artichaut est reconnu pour faciliter le transit intestinal et favoriser le fonctionnement du foie en excitant la production et l’évacuation de la bile : cette vertu de « bon pour le foie » lui a valu une brillante carrière médicinale. Toutefois, ce ne sont ni le fond ni les bractées qui sont utilisés en phytothérapie, mais les grandes feuilles très découpées à l’amertume légendaire que l’on trouve le long de sa tige.
  • L’efficacité de l’infusion pour abaisser le taux de cholestérol, soulager la goutte et les rhumatismes fait oublier son goût peu agréable. Elle est également prisée pour lutter contre l’artériosclérose et la cellulite. Par ailleurs, c’est un excellent rajeunissant tissulaire.
  • Attention : parce qu’il inhibe la sécrétion lactée, l’artichaut est déconseillé aux femmes qui allaitent.

 

Le tour de main de l’herboriste


Infusion hépatique

  • 1 cuiller à soupe de feuilles sèches
  • 1 grande tasse d’eau
  • miel

Faites infuser quinze minutes dans l’eau bouillante, puis filtrez. Édulcorez au miel pour adoucir l’amertume et buvez à raison de trois tasses par jour avant les repas. 

Jus drainant


Feuilles fraîches, sirop d’agave

Passez une feuille à l’extracteur de jus pour obtenir une cuiller à soupe de liquide. Boire matin, midi et soir, avant les repas, dilué dans un verre d’eau sucrée au sirop d’agave.

Lotion pour la peau
 

  • 1 cuiller à soupe de feuilles sèches (ou plus si elles sont fraîches)
  • 1 cuiller à soupe de feuilles sèches de bardane
  • 250 ml d’eau froide

Versez les plantes dans l’eau froide. Amenez à ébullition, laissez bouillir doucement 10 minutes puis infuser à couvert 5 minutes. Filtrez en pressant les feuilles, laissez refroidir. Utilisez en lotion, ou en compresses (laissez poser 30 minutes) sur les peaux sujettes aux démangeaisons : eczéma, dartres, irritations…

En complément alimentaire ?

Souvent vendu en ampoules, l'artichaut existe aussi sous toutes les formes galéniques. On trouve de l'huile de cynara cardunculus, des pastilles et des gélules. Le plus important est semble-t-il de consommer le jus de la plante très vite après l'extraction. L'artichaut a en effet la propriété de s'oxyder très rapidement. Il existe divers procédés pour respecter le totum de la plante fraîche, le plus efficace étant selon nous la suspension intégrale de plante fraîche (SIPF). C'est facile d'emploi et très efficace*. 

Et au jardin ?

Majestueux, l’artichaut trouve sa place dans les massifs floraux. Et c’est d’ailleurs aux côtés de mes rosiers que cet excellent légume de printemps pousse dans mon jardin.

Où ?

Choisissez une exposition ensoleillée, surtout dans les régions froides. Plantez-le dans une terre franche et légère, enrichie de compost bien mûr. Toutefois, les sols sableux conviennent aussi à l’artichaut.

Quand ? 

Les plants ou œilletons (achetés ou prélevés sur un pied mère) seront mis en terre en avril ou mai, ou lorsque le sol est réchauffé.

Comment ?

Traditionnellement, on les plante par deux à une distance de quinze centimètresLes deux pieds suivants seront placés à un mètreArrosezrégulièrement et paillez autour des racines. Le sol doit être maintenu frais (mais pas trempé) en période de production (printemps, été). Les artichauts épuisent rapidement le sol, et il est important de renouveler l’apport de fumier bien décomposé et/ou de compost à chaque automneRenouvelez vos pieds tous les trois ou quatre ans car ils sont moins productifs par la suite, et changez d’emplacementSurveillez les pucerons, un des ravageurs les plus courants de l’artichaut. L’artichaut craint une trop grande humidité, créant de la pourriture, surtout lors des protections hivernales.

Protégez-le en hiver

L’artichaut doit être protégé pour passer l’hiver car il ne résiste pas à une température inférieure à - 6 °C. Fin octobre, buttez les plants en les protégeant avec de la paille ou liez les feuilles ensemble pour protéger le cœur. En période prolongée de redoux, écartez le paillage pour aérer le cœur des plants.La paille sera retirée en mars, lorsque les grosses gelées seront passées. 

* Vous pouvez vous procurer l'artichaut en suspension intégrale de plantes fraiches (SIPF) chez :

La Vie Naturelle


65 rue Claude Bernard


75005 Paris
Tél. : 0 800 404 600


Site : www.la-vie-naturelle.com

 

Plantes et Santé vous aide à découvrir le trésor caché dans votre jardin, qui rend la vie belle et joyeuse.