• L’éclat de l’escholtzia

L’éclat de l’escholtzia

Ce n’est pas parce que le jardin est médicinal qu’il doit être terne et ennuyeux. Certaines plantes nous apportent à la fois une valeur thérapeutique et un bouquet de couleurs qui fait le plaisir des yeux. C’est le cas du pavot de Californie (Eschscholzia californica) qui, par son éclat orangé, va nous apporter un sommeil plus réparateur.


Ce n’est pas parce que le jardin est médicinal qu’il doit être terne et ennuyeux. Certaines plantes nous apportent à la fois une valeur thérapeutique et un bouquet de couleurs qui fait le plaisir des yeux. C’est le cas du pavot de Californie (Eschscholzia californica) qui, par son éclat orangé, va nous apporter un sommeil plus réparateur.

Un sommeil réparateur

Les problèmes de sommeil sont fréquents. Une personne sur trois en souffre, nous dit l’Institut de veille sanitaire (InVS). De nombreuses causes peuvent être montrées du doigt, depuis l’utilisation des écrans le soir qui bloque la production de mélatonine jusqu’au manque d’activité, en passant par les problèmes digestifs. Pendant qu’on cherche à remonter à la cause exacte, il est bon de prendre une plante simple et efficace pour commencer à retrouver un sommeil de qualité.

Le pavot de Californie fournit une sédation douce et sans accoutumance. Il a un long historique d’utilisation aux États-Unis, y compris chez l’enfant excité qui a du mal à dormir. Il peut être pris en infusion, mais son goût amer n’est pas très agréable. De plus, l’infusion du soir provoque des réveils pour aller aux toilettes. Il sera donc mieux toléré en extrait liquide, teinture mère ou EPS (extrait glycériné).

Si vous avez du mal à vous endormir, prenez 40 gouttes dans un peu d’eau, une heure puis une demi-heure avant d’aller au lit. Si vous vous endormez bien mais que votre sommeil est interrompu plus tard dans la nuit, prenez 40 gouttes dans un peu d’eau au coucher et préparez la même dose sur votre table de nuit à prendre lors du premier réveil.

C’est l’une des plantes décoratives classiques que l’on trouve dans les mélanges de graines pour parterres fleuris. Et pour cause, elle germe très bien, ne demande pas beaucoup pour s’épanouir et fleurit pendant une grande partie de l’été. C’est une vivace dans son environnement naturel, (Californie, Nouveau-Mexique, Texas), là où les hivers restent doux. Sous nos latitudes, nous la cultivons comme une annuelle.

Des semis en pleine terre

La graine est de taille moyenne et de forme ronde. Semez-la au printemps, même lorsqu’il commence à faire un peu chaud pour la plupart des semis. Elle n’aime pas être transplantée, il vaut donc mieux la semer directement dans son emplacement final. Si vous désirez la garder au balcon ou en terrasse, remplissez un pot ou une jardinière d’un mélange constitué de terre de jardin, relativement pauvre et un peu sableuse, et de quelques poignées de terreau de plantation. Vous pouvez semer dru et éclaircir par la suite. Recouvrez à peine la graine de terre, tassez fermement puis maintenez humide.

Laissez la plante se ressemer

Pour un semis en pleine terre, ratissez légèrement votre terre afin de former des petits sillons, semez à la volée puis tassez bien afin de recouvrir la graine. Humidifiez ensuite à l’aide d’un tuyau muni d’un embout de brumisation.

L’emplacement final doit être bien ensoleillé. La plante n’a besoin que d’un arrosage très épars car elle est habituée aux climats arides. Il faudra un arrosage un peu plus fréquent en pot.

Elle produit une grande quantité de fleurs orange qui donnent ensuite des réceptacles allongés pleins de graines. Elle se ressème très facilement : laissez ces réceptacles sécher, s’ouvrir et propulser leur progéniture pour un parterre fleuri l’année suivante. Récupérez-en aussi quelques-uns pour des semis plus « contrôlés ».

Par précaution, pour un enfant en dessous de 6 ans, utilisez des plantes plus douces, comme la matricaire ou la mélisse. Au-delà de 6 ans, dosez par rapport au poids (20 gouttes si votre enfant fait 35 kg, la dose adulte étant de 40 gouttes pour 70 kg). N’utilisez pas l’escholtzia si vous êtes enceinte ou si vous allaitez.