La capucine, une ronde de bienfaits

Venue du Pérou, cette petite fleur traite les bronchiques chroniques et revitalise la peau et les cheveux. Ornementale et rustique, elle fut d’abord à la mode à la cour de Versailles avant de devenir une familière de nos jardins estivaux.

 

Propriétés : expectorante et purgative

 

  • La belle a plus d’un tour dans ses pétales ! Au Pérou, son pays d’origine, on utilisait ses feuilles pour la cicatrisation et la désinfection des plaies. Ensuite, elle s’est fait connaître pour ses vertus antiscorbutiques. Feuilles, fleurs et graines sont employées fraîches ou sèches.
  • Les graines sèches, utilisées en grande quantité, ont un effet purgatif, alors qu’une soupe de feuilles sera doucement laxative. Vous pouvez préparer un miel purgatif en mélangeant 70 g de graines sèches et réduites en poudre avec 150 g de miel toutes fleurs (ou de bruyère). Consommer une c. à café 3 fois par jour.
  • La capucine aide à fluidifier les sécrétions bronchiques. Faire infuser une c. à soupe de feuilles et fleurs sèches dans une tasse d’eau bouillante. Boire 3 tasses par jour de cette infusion doucement antiseptique et expectorante, lors de rhumes, bronchites et toux.
  • Elle est aussi antifongique, antimicrobienne, emménagogue, tonique et stimulante du cuir chevelu…

 

Conseils de culture

Cette plante lumineuse peut être un superbe couvre-sol, que la variété soit naine ou grimpante. En lui fournissant des supports, elle peut aussi culminer à plus de trois mètres.

 

Ses feuilles vont du vert tendre au vert foncé bleuté, en passant par le panaché vert et ivoire. Après avoir admiré et cueilli ses fleurs de toutes les couleurs – ivoire, rose carmin, saumon… et bien sûr orange vif capucine vous récolterez ses fruits en septembre.

 

 

Où ?

Préférant le plein soleil, la capucine supporte cependant la mi-ombre, où elle pousse toutefois vigoureusement. Les capucines ont des tiges fragiles, il faut donc les mettre à l’abri des grands vents.

 

Si vous en cassez, vous pouvez toujours réaliser des boutures qui réussissent très facilement.

 

Quand ?

Semez fin mars sous châssis (en godets).

En place, il faudra attendre début mai. Les graines étant très dures, faites-les tremper une nuit dans de l’eau, elles germeront plus facilement.

 

Les tubercules de la capucine tubéreuse (Tropaeolum tuberosum), seront également mis en terre au mois de mai. Sous formes de graines, la germination de cette espèce, difficile et laborieuse aura lieu sous abri chauffé en février ou mars.

 

Comment ?

N’aimant pas les sols trop riches, un bon drainage lui est essentiel. Elle fleurit mieux si on limite engrais et compost, ainsi que l’eau qui fait surtout pousser les feuilles et pas les fleurs.

 

Peu d’eau, une terre pauvre, pas d’engrais : c’est une plante idéale pour un jardin sans souci.

 

Cette annuelle est rustique et résiste jusqu’à - 5 °C. Il est possible de profiter de son feuillage tard en saison, mais elle disparaît dès les premières fortes gelées, en ayant généralement laissé sur la terre suffisamment de graines pour que des capucines fleurissent au même endroit l’année suivante !

 

 

À savoir

Chassez les pucerons

Les pucerons adorent la capucine. Pour s’en débarrasser si vous n’avez pas retiré à temps les feuilles colonisées

  1. vous pouvez pulvériser une décoction de menthe. 
  2. Mettez 100 g de tiges, feuilles et fleurs de menthe fraîche dans un litre d’eau.
  3. Faites chauffer. Dès que l’eau frémit arrêtez le feu et laissez infuser une heure. Avec cette décoction, les fleurs restent utilisables dans vos salades.

 

Plantes et Santé vous aide à découvrir le trésor caché dans votre jardin, qui rend la vie belle et joyeuse.