La mauve sylvestre la bienveillante

Depuis l'Antiquité, la mauve symbole de douceur, est une plante très appréciée. Pour Pythagore et ses élèves, elle est utile pour modéles passions tout en libérant le ventre l’esprit. Tandis que Cicéron, dans ses pîtres », nous raconte comment il fut purgé pour avoir été trop gourmand d’un plat de mauves et de bettes. Les jeunes feuilles et les pousses de mauves étaient alors fort appréciées à table ! Charlemagne, qui en raffolait, manda au pape Léon III de bénir les mauves qui devaient être plantées dans monastères et les hôpitaux de Terre Sainte. L’empereur fait figurer la mauve sur la liste du capitulaire De Villis : obligation est donc faite aux domaines royaux de la cultiver. Cela contribua largement à la faire connaître, tant en légume que pour des usages médicinaux. La mauve fait partie des plantes qui ont une certaine aura au Moyen Âge. Elle avait la réputation de guérir la plupart des maux, au point d’être nommée omnimorbia en latin, c’est-à-dire « toutes les maladies ».

Olivier de Serres (1539-1619) assure que la racine est « singulière pour nettoyer les dents ». Et le Dr Michel Ettmuller (1644- 1683) prescrivait un onguent composé de mauve pilée, de beurre frais et d’un peu de camphre contre la teigne des enfants.

Propriétés : 

L'adoucssante mauve calme bien des inflammations comme les toux sèches, les irritations et les gorges enrouées les aphtes, la bronchite, la laryngite. En compresses, elle permet de traiter les panaris, la conjonctivite la couperose, les furoncles, les hémorroïde

En phytothérapie c’est généralement la fleur qui est utilisée sous forme de tisane, gargarisme, emplâtre, compresse… Elle contient des anthocyanosides, des flavones et des tanins. Toute la plante possède les mêmes vertus adoucissantes, les feuilles sont toutefois plus riches en mucilages que la racine. Cette dernière est utilisée pour faciliter la poussée des dents chez les jeunes enfants.

La teinture pour tester l’acidité

La teinture de mauve ne servait pas à colorer des tissus, mais était utilisée comme réactif en chimie. Parmi les teintures végétales, elle fut vite utilisée pour reconnaître la présence d’acide ou d’alcali. Le laborantin s’assurait de la qualité de la préparation en en versant un peu dans de la teinture de mauve. Si la préparation virait au vert l’alcali était prédominant. Si au contraire elle rougissait, cela indiquait qu’elle était acide.

Conseils de culture

On peut planter la mauve au printemps et elle se récolte toute l’année. On utilise la mauve sylvestre en phytothérapie. Mais, à l’état sauvage, on rencontre trois autres types de mauves : la petite mauve, la mauve alcée et la mauve musquée.

?

À planter dans les massifs floraux, tout autant qu’au potager, ou en pot, cette plante mellifère n’est pas exigeante : elle se cultive facilement.

Quand ?

Vous pouvez semer directement en place au printemps. Si vous voulez vous y prendre plus tôt, semez en février-mars au chaud et repiquez ensuite en godets pour la mettre en place début mai. Ne semez pas trop dru, la plante s’étalant sur le sol. Faites en sorte de laisser 70 cm entre deux mauves. Les plants supprimés seront repiqués ou utilisés en cuisine.

Vous pouvez aussi prélever un pied dans la nature avec les racines et le repiquer dans votre jardin ou dans un pot profond sur votre balcon.

Comment ?

Elle apprécie un sol riche, fertile, frais et bien drainé ainsi que le plein soleil. Elle accepte toutefois un peu d'ombre. Elle pousse aussi dans les terres sèches, mais elle devient alors un peu plus ferme sous la dent... En période de sécheresse, arrosez modérément. L'engrais est inutile si vous avez pris soin d'enrichir le sol à la plantation. Apportez-lui seulement quelques poignées de terreau par griffage du sol à l'automne. Vivace, très rustique, la mauve vit plusieurs années et peut se ressemer toute seule si le terrain lui convient. Pour faire une boututre, coupez des jeunes pousses portant trois paires de feuilles.

Le tour de main de l’herboriste

-Infusion laxative :

1 c. à soupe de fleurs et/ou de feuilles, 200 ml d’eau douce Jetez la mauve dans l’eau bouillante. Attendez que l’ébullition reprenne. Retirez du feu et laissez infuser 10 minutes à couvert. Cette infusion sera doucement laxative. En laissant refroidir, vous obtiendrez une lotion adoucissante pour la peau.

  • À noter : riche en mucilages, la tisane de mauve peut réduire l’effet de traitements médicamenteux. Il est conseillé

de respecter un délai d’une heure entre la prise de la tisane ou de produits à base de mauve et d’autres remèdes.

-Cataplasme pour peaux irritées, sensibles et sèches :

2 c. à soupe de feuilles de mauve (finement broyées ou mixées),

1 c. à soupe de son d’avoine,

1 c. à café de miel, eau ou lotion à la mauve, compresses de gaze Mélangez bien les ingrédients en ajoutant progressivement de l’eau ou une décoction de mauve jusqu’à obtenir une pâte souple mais non liquide. Appliquez cette préparation en masque sur le visage ou le cou et couvrez avec les compresses. Laissez poser environ 20 minutes, retirez avec un gant humide, puis rincez avec la lotion à la mauve.

Disponible toute l’année

Pour l’utiliser en phytothérapie, il faut cueillir les fleurs un peu avant leur plein épanouissement, les feuilles avant la floraison et la racine, en automne. Pour son usage alimentaire, elle peut-être ramassée toute l’année. Y compris l’hiver : s’il ne gèle pas trop fort, des récoltes de feuilles sont possibles.

Côté cuisine : un légume coloré et accomodant 

Les feuilles et les fleurs se consomment crues ou cuites. On peut les présenter comme un légume à part entière. Elles sont riches en sels minéraux, vitamines A, B1, B2 et C, ainsi qu'en protéinescomplètes. Les bells fleurs de mauve seront ajoutées crues aux salades et les jeunes feuilles vert clair seront préférées aux feuilles vert foncé, un peu moins tendres. Sa douceur permet les associations avec pratiquement tous les végétaux et céréales pour des utilisations crues ou en salade ou cuites en soupes, purées, gratins, poêlées...

Les boutons floraux et les jeunes fruits (surnommés fromageons car ils sont constitués d'une couronne rappelant l'aspect d'un fromage) peuvent être croqués nature, dans les salades ou conservés au vinaigre.