• jardiner le choux

Le chou, aliment phare de l'hiver

Le roi du potager sait se faire beau l’hiver. Depuis de nombreux siècles, ses qualités nutritionnelles et gustatives – plus ou moins reconnues – vont de pair avec ses nombreuses vertus médicinales. Apprenez à profiter de cet alicament.


Antianémique, hypoglycémiant, diurétique

  • On utilise ses feuilles crues et leurs propriétés pectorales pour soulager les bronchites et les rhumes. Elles sont également efficaces contre les douleurs articulaires, les rhumatismes ou arthrites, les varices.
     
  • Grâce à sa vitamine U, il permet de lutter contre les ulcères du système digestif. Tandis que sa richesse en fibres (3,4 g/100 g) lui permet d’agir sur les intestins paresseux.
     
  • Quelle que soit sa variété, le chou est riche en vitamines ainsi qu’en minéraux. C’est un légume anti-anémie par excellence. Les variétés à feuilles vert foncé, non pommées, sont plus riches en nutriments que les autres.
     
  • Enfin, le chou se révèle un anticancéreux intéressant. Il contient notamment du sulphoraphane qui protège l’ADN et évite les mutations des cellules susceptibles de déclencher un cancer.

Conseils de culture

On recense plus de quatre cents variétés de choux. De toutes les formes, à feuilles lisses ou frisées, inflorescents… De toutes les couleurs, du blanc au vert, en passant par le fluo et le rouge. On les plante à partir du mois de février.

Où ?

Ces légumes, qui restent en place longtemps, demandent une terre fertile, riche en humus et toujours humide. Ils ont également une préférence pour le soleil.

Quand ?

Semez en février sous abri et poursuivez en fonction des variétés jusqu’en octobre. Repiquages et plantation ont lieu jusqu’au début novembre pour les choux de printemps.

Comment ?

Ils ont besoin d’arrosages réguliers et abondants, ainsi que d’un bon paillage pour maintenir la terre humide. Les choux sont gourmands, la terre qui les accueillera aura au préalable été bien enrichie de fumier et de compost. En cours de végétation, arrosez avec des engrais liquides ou des extraits de plantes. La plupart des choux sont des annuels (ou bisannuels) rustiques dont la vie s’arrête avec la cueillette et doivent être ressemés tous les ans. Les choux épuisent le sol, il ne faut pas en replanter au même endroit avant trois ou quatre ans.

Le tour de main de l’herboriste

Cataplasme de feuilles : feuilles de chou vert fraîchement coupées. Prévoir la quantité en fonction de la surface à couvrir, compresses, bandage.

Lavez et essuyez les feuilles. Retirez la côte centrale. Écrasez les feuilles avec un rouleau à pâtisserie ou un fer à repasser chaud (mais pas trop…). Cette opération fait sortir le suc à la surface des feuilles. Si vous utilisez un fer, les feuilles tièdes peuvent aussitôt être posées sur la zone à soulager (douleurs articulaires), en deux ou trois épaisseurs. Couvrez avec les compresses dépliées. Bandez sans serrer pour éviter tout phénomène de compression. Laissez en place 2 heures minimum : l’idéal étant la nuit entière (ou la journée…). Efficace contre les ulcères variqueux et les douleurs articulaires. Il est possible de poser des feuilles de chou par-dessus un cataplasme à l’argile verte.

Sirop contre la toux : feuilles fraîches, miel.

Passez à la centrifugeuse de belles feuilles de chou. Faites bouillir le jus avec la même quantité de miel. Écumez soigneusement. Prenez chaque jour 3 à 4 cuillers à café.

 

À lire aussi :

Mille et une raisons de savourer les choux 

Savez-vous manger les choux ?

Le chou : médecin du pauvre

Soyez chou !

Le chou soigne tout