• Phytothérapie : Le sucre

Le xylitol, ce sucre bon pour vos dents et votre ligne

Découvert dans les années soixante-dix par une équipe de chercheurs finlandais, le xylitol est un sucre naturel extrait des fibres de bouleau. Son aspect et son goût sont quasi identiques à ceux du sucre blanc mais, contrairement à ce dernier, le xylitol présente de nombreux bienfaits pour la santé ce qui en fait une excellente alternative naturelle pour les diabétiques.


J’ai dans mon entourage un ami qui est diabétique. De type 2. Ce n’est pas bien drôle. Pour lui, pas de glace ou de beignet sur la plage, pas de carré de chocolat devant un bon film ou un match passionnant. Même pas au cinéma… Sans compter, pour les cas les plus graves, les injections, et la rigueur qui va avec…

Le sujet ne peut être pris à la légère. D’abord parce que l’on peut mourir du diabète. Et ensuite, parce que le diabète de type 2 est une maladie acquise, même si elle réclame un terrain favorable. Dans la plupart des cas, elle est le résultat d’un régime alimentaire trop sucré.

En 2009, on ne comptait pas moins de 3 millions de diabétiques en France. Il serait également la première cause de cécité dans les pays développés.

Lorsque j’ai appris ces chiffres, autant vous dire que j’ai lâché ma tablette (de chocolat). J’ai alors commencé à m’intéresser à d’autres substituts au sucre, je veux dire autres que l’aspartame, que je tiens pour un poison.

La stévia semblait certes un bon compromis, mais il est difficile d’en trouver de l’authentique dans le commerce. En plus, son goût de réglisse ne va pas avec mon café et me lasse rapidement.

Or il y a quelque temps, je vous ai parlé dans cette lettre du xylitol, cet édulcorant finlandais issu du bouleau

Sucre : la tentation de l’or blanc

Il existe une tradition qui veut que l’on appelle le sucre « or blanc ». Et vous n’êtes pas sans savoir que l’or est dangereux et tentateur. En atteste la légende de Sigurd et du dragon Fafnir, récemment réactualisée par l’adaptation du Hobbit de J.R.R. Tolkien au cinéma…

Et c’est un fait : le sucre engendre une réelle dépendance. Il favorise la prise de poids qui peut conduire au diabète de type 2 et à l’obésité.

Mais là ne s’arrêtent pas, hélas, ses effets néfastes ! Car il favorise l’apparition de nombreuses affections telles que :

  • les carences en vitamines et en minéraux essentiels ;
  • l’augmentation de la tension artérielle, des triglycérides et du mauvais cholestérol, ce qui conduit à des affections cardiaques ;
  • les caries et les maladies parodontales ;
  • les troubles du comportement, les difficultés de concentration et les trous de mémoire ;
  • les déficits immunitaires et auto-immunitaires comme l’arthrite, les allergies ou l’asthme ;
  • les déséquilibres hormonaux ;
  • le développement des cellules cancéreuses.

Par comparaison, nos aïeux avaient un régime beaucoup moins sucré que le nôtre. Le sucre raffiné est une invention du XIXe siècle qui s’est beaucoup répandue au XXe.

De notre côté, nous vivons dans une société où le sucre prend une telle place dès l’enfance que l’Etat se sent obligé de faire de la publicité pour rappeler de ne pas manger trop sucré, salé et gras. Un comble !

Par ailleurs, c’est bien se moquer de nous que de nous soumettre à des réclames contradictoires qui vantent des sucres très mauvais pour notre santé, tels que ceux des biscuits que l’on donne volontiers aux enfants, et de nous prévenir simultanément de leurs méfaits…

D’où l’importance d’un succédané tel que le xylitol, qui reste sain et qui permet de conserver au moins une consommation personnelle pas trop nocive. 

Le xylitol, un bienfait venu du Nord

Le développement de l’industrie du xylitoldate de la Seconde Guerre mondiale, durant laquelle la Finlande, isolée du reste du monde, a été confrontée à une pénurie de sucre. Or en Finlande, il y a des bouleaux, et il y en a beaucoup.

Les Finlandais ont donc repris une technique inventée en Allemagne en 1891 pour en extraire du sucre, avec cet avantage incomparable : le xylitol est faible en calories, pour le même pouvoir sucrant que le saccharose.

Il s’agit d’un produit qui apparaît naturellement dans le métabolisme du glucose chez l'homme et d'autres animaux ainsi que dans celui de plusieurs plantes et micro-organismes. Chaque personne en produit jusqu’à 15 grammes par jour.

Bien que le xylitol ait le goût et l'aspect exacts du sucre, la comparaison s'arrête là : il est en fait tout l'inverse du sucre. Tandis que le sucre nuit au corps, le xylitol guérit et répare. Il renforce l'immunité, nous protège des maladies dégénératives chroniques et possède des vertus antivieillissement.

Contre le diabète… et le cancer du sein

L'index glycémique (IG) mesure la vitesse à laquelle les aliments passent dans le sang. Pour le sucre, l’IG atteint le chiffre 100, pour le miel, 50. Le xylitol a quant à lui un IG à 7

La consommation de sucre entraîne l’augmentation rapide du sucre dans le sang, le glucose. De son côté, le pancréas fabrique de l’insuline pour faire pénétrer le glucose dans les cellules, dont il est le carburant.

Mais trop de glucose use le pancréas et crée de l’insulino-résistance, une maladie qui toucherait près de la moitié de la population.

L’organisme compense en produisant encore plus de glucose, ce qui conduit à son stockage sous la forme de graisse.

Or l’accumulation des graisses entraîne l'augmentation des œstrogènes. Une production excessive d'œstrogènes sans production de progestérone conduit à un risque accru de cancer du sein. Ces affections peuvent empirer par l’usage d'hormones contraceptives, qui augmentent l'insulino-résistance.

Dès lors, remplacer le sucre par le xylitol permet de diminuer le risque :

  • de kystes ovariens,
  • de fibromes utérins,
  • d'endométrioses,
  • de tension post-menstruelle,
  • de bouffées de chaleur,
  • de prise de poids et de dépression. 

Car le xylitol est un stabilisateur naturel de l'insuline. Il n’entraîne donc aucune des hausses ou des chutes soudaines auxquelles conduit la consommation usuelle de sucre.

En réalité, il permet de stopper les besoins maladifs de sucre et de glucides. Les aliments édulcorés au xylitol ne feront pas augmenter les taux d'insuline. Cela en fait l'édulcorant idéal des diabétiques et des personnes souhaitant maigrir. Les chercheurs sur la lutte contre le vieillissement s'accordent de plus en plus à dire que maintenir de faibles taux d'insuline est la clé d'un programme antivieillissement réussi.

Pas moins de 1 500 études scientifiques ont montré que plus vous utilisez de xylitol, plus vous pouvez vous débarrasser de vos besoins maladifs de sucre, réduire vos taux d'insuline et alcaliniser votre corps. 

Bon pour les dents et les os

Dans la bouche se logent plus de 400 souches de bactéries. La plupart sont bénignes mais le sucre alimente les souches les plus destructives pour les gencives, leur permettant de proliférer.

Or l'infection des gencives double le risque d'attaques et triple le risque de crises cardiaques. Elle accroît la probabilité d’enfanter des bébés prématurés avec un faible poids de naissance, et elle contribue également aux bronchites, pneumonies et emphysèmes.


Le xylitol ne peut pas être transformé en acides par les bactéries buccales, c'est pourquoi il contribue à restaurer un bon équilibre alcalin/acide dans la bouche. 

Cet  environnement  alcalin est inhospitalier pour toutes les bactéries destructrices, en particulier pour la pire catégorie, Streptococcus mutans. Ainsi, utiliser du xylitol dès le réveil, après s'être brossé les dents et les avoir nettoyées avec un fil dentaire, protège et soigne les dents et les gencives.

Contrairement au sucre, on peut le laisser sur les dents toute la nuit.

Le xylitol possède la propriété de renforcer la minéralisation de l'émail. Il est très efficace dans le traitement des petites caries localisées. Même si les cavités dentaires les plus grosses ne vont pas disparaître, elles peuvent s'endurcir et devenir moins sensibles. 

Le xylitol stimule le flux salivaire et maintient l'efficacité des minéraux salivaires. La consommation de chewing-gums contenant du xylitol s'est avérée réduire les caries de 30 à 69% chez les adolescents finlandais.

Enfin, des études sur les rats montrent que le xylitol peut augmenter la production de collagène, ce qui pourrait contrer les effets du vieillissement de la peau et protéger contre la déminéralisation osseuse. 

Un revers à la médaille ?

Le xylitol ne possède aucun effet toxique connu. Il contient 40% de calories et 75% de glucides en moins que le sucre, il est lentement absorbé et métabolisé (assimilation très lente), d'où des modifications minimes du taux d'insuline.

Il est en principe inoffensif pour l'homme. Il faut toutefois en garder une consommation raisonnable, sans quoi l’on risque des ballonnements et des diarrhées. Les allergies sont rares, mais elles ne sont pas exclues. 

Attention ! Le xylitol est un poison pour les chiens… Lorsqu'un chien en mange, son corps se met à fabriquer de grandes quantités d'insuline, faisant s'effondrer son taux de sucre et pouvant conduire à la mort. Le xylitol a aussi des effets catastrophiques sur le foie des chiens. Ces effets se manifestent dès 0,1 g par kilo de masse corporelle. Un chien de 10 kg peut donc mourir en absorbant un seul gramme de xylitol ! 

Du xylitol bio ?

A mon grand regret, vous n’en trouverez pas : le mode d’extraction et de synthèse du xylitol exclut totalement la certification bio. Les bouleaux utilisés pour extraire la substance peuvent être bio, mais le produit fini ne le sera pas pour autant.

Où en trouve-t-on ?

Le xylitol est désormais assez répandu dans les dentifrices et les gommes à mâcher. Toutefois, je ne vous inciterai pas à consommer ces dernières outre mesure, car si elles peuvent lutter contre les bactéries, je ne garantis pas que leur composition – outre la présence avérée de xylitol – soit assez saine pour permettre une consommation régulière.

Il existe de nombreux importateurs de xylitol. Pour ma part, je privilégie cette formule qui associe le xylose permettant de reminéraliser les dents mais aussi d'avoir une meilleure disponibilité du calcium pour l'organisme. 

Puissent vos dents refléter l’éclat du soleil !

 

À lire aussi :

La stévia, du sucre en feuilles mais pas seulement

Stévia, agave, sève de kitul… des sucres doux pour la santé 

Le sorgho, aliment spécifique des diabétiques

 

 

Cet article vous a plu ? 
Découvrez le dossier sur le sucre en commandant la version pdf du n° 156 de Plantes et Santé.