• Chataigner

Les akènes, une réserve d’énergie

La noisette, le gland, la châtaigne, les graines de tournesol, sont le symbole de l’automne. Ils font partie de la famille botanique des akènes. Il s’agit en fait de fruits comportant une graine unique. Pour le tournesol, ce que l’on appelle à tort graine est en fait un akène. Ces fruits apparaissent comme de véritables réserves pour l’hiver. Leur forme botanique le laisse d’ailleurs penser. L’enveloppe les protégeant est particulièrement résistante. Il faut casser l’écale de la noisette pour pouvoir manger l’amande ! Et dans la nature, c’est avec le temps que le péricarpe finit par s’ouvrir et laisser sortir la graine. La teneur en lipides de cette famille est relativement importante pour des végétaux. Ils font en effet des réserves qui sont censées leur servir au moment de la germination.

 

Des aliments favorables à l’équilibre glycémique…

Ce sont également des reconstituants énergétiques. La dominante glucidique (38 %) fait que la châtaigne fournit deux fois plus de calories que la pomme de terre ou la banane. Pour la noisette, une grande quantité de lipides favorise un apport énergétique très élevé. Pour autant la châtaigne, malgré une quantité non négligeable de sucres rapides (un tiers contre deux tiers pour l’amidon), ne déséquilibre pas le fonctionnement glycémique de l’organisme. Au contraire. Ses sucres présentent l’intérêt de libérer progressivement leur énergie. Il n’y a donc pas d’élévation rapide du taux de sucre dans le sang et on évite que notre organisme produise de façon exagérée de l’insuline et favorise ce cycle vicieux de l’hypoglycémie.

<!-- break -->

Elle nous apporte ses glucides pour que nous aussi nous fassions des réserves. Ces sucres sont libérés doucement car la vitamine B1 présente dans la châtaigne favorise leur assimilation par l’organisme. Tandis que la présence significative de fibres (5 g pour 100 g) ralentit l’assimilation tout en régulant le taux de glucose dans le sang. Les noisettes sont également très intéressantes car leur index glycémique – la rapidité avec laquelle le glucose passe dans le sang – fait partie des plus bas.

Ces qualités ont également un autre avantage : les akènes donnent très vite la sensation d’être rassasié. C’est sans doute ce qui explique que vous ne grossirez pas en mangeant des noisettes, en dépit des calories qu’elles apportent. Plusieurs études ont montré que les noix et noisettes, grâce à leur teneur élevée en fibres et en acides gras polyinsaturés, calment l’appétit. De plus, les graisses de ces fruits dits à « écale » ne seraient pas complètement absorbées et n’influenceraient donc que modérément la prise de poids.

La forte concentration de vitamines et de minéraux participe également au rôle de réserve des akènes. La châtaigne est particulièrement généreuse en potassium (600 mg pour 100 g) et en magnésium (45 mg pour 100 g) sans oublier le phosphore et le calcium. On trouve du zinc, du cuivre, du manganèse chez la noisette et les graines de tournesol.

<!-- break -->

De nombreux nutriments anti-stress

Plusieurs de leurs qualités nutritives en font également de très bons aliments pour prévenir la fatigue, le stress et par voie de conséquence la dépression. Il ne faut donc pas s’en priver en cette saison où nous connaissons souvent une baisse de moral. Les akènes offrent une quantité significative de vitamines B (B1, B2, B3, B5 et B9). Or « les vitamines B sont essentielles à la synthèse des neurotransmetteurs dont dépendent nos capacités d’adaptation au stress et notre humeur », rappelle la diététicienne Laetitia Agullo dans son livre « La diététique anti-dépression ».

Leur richesse en magnésium en fait également un bon aliment anti-stress permettant de réduire l’anxiété. De nombreuses études ont montré que ce minéral est un élément majeur pour prévenir le stress. Celui-ci est un grand consommateur de magnésium dont la présence permet un bon passage de l’influx nerveux. La châtaigne en est bien pourvue (une simple portion de 100 g permettrait de couvrir 15 % des apports quotidiens recommandés). La graine de tournesol est également indiquée en cas d’insomnie et de neurasthénie. Par ailleurs, cette présence de nombreuses vitamines et minéraux permet de créer des synergies appréciables pour notre bien-être : le calcium associé au magnésium améliore le sommeil, le fer associé à la vitamine B9 permet de mieux assimiler le fer.

<!-- break -->

Enfin, il faut dire un mot de la qualité de leurs lipides. La châtaigne, est la moins bien lotie mais il s’agit pour les deux tiers d’acides gras insaturés. Ces derniers sont les plus satisfaisants pour la prévention des maladies cardio-vasculaires. Qualité que l’on retrouve chez le tournesol (88 % de lipides insaturés) qui est réputé pour prévenir l’athérosclérose. Et chez la noisette (76 % sous la forme presque exclusive d’acide oléique). Des qualités que l’on retrouve dans leur huile, à condition qu’elle soit de première pression à froid et non raffinée. Bref, l’ensemble de ces akènes offre des qualités nutritives qui mériteraient qu’ils redeviennent un aliment de base de notre alimentation comme c’était le cas autrefois dans nos campagnes… 

Chataignes et marrons