• Nouvelles céréales : le kamut

Nouvelles céréales : les substituts du blé

Les céréales complètes et pseudo-céréales apportent une énergie régulière de longue durée et aident à acquérir un meilleur équilibre nerveux et émotionnel. Consommées quotidiennement,  elles permettent d’éviter les « coups de barre » mais aussi de se mettre à l’abri de nombreuses maladies cardio-vasculaires et du vieillissement précoce.

 

  • Le quinoa, par sa richesse en fer, lutte contre l’anémie. Toutefois, pour que ce fer non hémique (fer des végétaux) soit assimilé, il faut consommer de la vitamine C une heure avant ou après le repas.
  • L’amarante possède une richesse en cuivre qui contribue à la fabrication de la mélanine. Une petite cure d’amarante s’impose avant des vacances au soleil pour aider la peau à se protéger des rayons ultraviolets.
     
  • Le blé du Khorassan est l’ancêtre du blé, commercialisé sous le nom de Kamut. Sa richesse en vitamine E, de 30 % supérieure aux autres céréales aide au développement et à l’entretien des nerfs et des muscles, traite les maladies coronariennes et lutte contre l’infertilité et les taches de vieillesse.
     
  • Le sarrasin, blé noir (ou kasha lorsqu’il est grillé) améliore les troubles circulatoires, la faiblesse capillaire et veineuse (varices, hémorroïdes) grâce à sa richesse en vitamine B3. Il prévient le diabète, l’hypercholestérolémie et l’hypertension artérielle.
     
  • Le millet jaune (d’Italie) est recommandé en cas d’indigestion chronique avec le ventre qui gonfle après les repas. C’est la seule céréale avec le maïs à contenir des carotènes (provitamine A) qui sont d’excellents antioxydants prévenant le vieillissement cellulaire et les maladies cardiovasculaires. Sa teneur en silice favorise la baisse du taux de cholestérol et préviendrait les calculs biliaires. Il est aussi intéressant que le millet brun sauvage que l’on trouve plus difficilement.
     
  • Le sorgho est préconisé dans la prévention des calculs biliaires, des ulcères gastriques, des colites. Il est également réputé traiter la décalcification osseuse.
     
  • Le riz. Boire son eau de cuisson est utile pour traiter les diarrhées légères ou modérées, à condition d’avoir préalablement rincé le riz avant cuisson pour le débarrasser de son surplus d’amidon et de résidus.
     
  • Le maïs, selon de récentes études, lutte contre l’athérosclérose, l’hypercholestérolémie, l’hypertension artérielle, les maladies coronariennes et cardiovasculaires. Il est conseillé par certains nutritionnistes pour lutter contre l’obésité et la stéatose hépatique (excès de graisse autour du foie). Par ailleurs, il est souverain en cas de calculs urinaires ou d’œdèmes dus à une néphrite.

 

Remplacez vos farines

Tracez un trait sur votre farine de blé raffinée, dépourvue d’éléments nutritifs, et adoptez les farines de riz, de quinoa, de sarrasin, de petit épeautre ou de kamut. En remplacement total ou partiel de votre farine classique, ces farines de céréales complètes s’utilisent de la même façon en pâtisserie ou en cuisine pour épaissir les sauces, les potages, confectionner des crèmes et des pâtes. En plus d’offrir un goût original, ces farines participent aux apports journaliers en protéines, vitamines et minéraux indispensables à votre santé.