• Aromatherapie : L’eau de Cologne, un remède devenu parfum

L’eau de Cologne, un remède devenu parfum

Contrairement à son appellation, l’eau de Cologne n’est pas née en Allemagne mais dans un petit village italien à la fin du XVIIe siècle. C’est dans l’arrière-boutique de son épicerie que Gian Paolo Feminis aurait élaboré l’Aqua mirabilis, une « eau » parfumée aux vertus thérapeutiques. Le jeune homme aurait reçu la formule d’un officier anglais de retour des Indes. On dit aussi qu’un moine d’Orient lui aurait révélé son secret avant de mourir. Plus vraisemblablement, l’Aqua mirabilis était déjà préparée dès le XIVe siècle dans le couvent Santa Maria Novella, à Florence, célèbre dans toute l’Europe pour sa pharmacie. Composée d’esprit-de-vin (de l’alcool éthylique obtenu par distillation du vin), de romarin, de mélisse, d’essences d’orange, d’oranger amer, de bergamote, de néroli, de cédrat et de citron, on s’en frictionnait le corps et on la buvait, mélangée à du bouillon ou du vin. Non seulement, elle protégeait des maladies, mais elle permettait également de soigner des maux, comme l’apoplexie, les coliques, la jaunisse ou les bourdonnements d’oreilles… Bref, elle avait la réputation d’assurer santé et longévité.

Désireux de développer son affaire, Gian Paolo s’installe à Cologne, bientôt rejoint par son neveu, Giovanni Maria Farina. Ils rebaptisent alors « Eau de Cologne » leur Aqua mirabilis, en hommage à leur ville d’adoption. Il faudra attendre la guerre de Sept Ans (1756-1763) pour que sa renommée dépasse les frontières de l’Allemagne : les officiers français dont les troupes occupent la ville rapportent ce parfum thérapeutique en France où il rencontre le succès.
Trois générations plus tard, le petit-fils d’un des héritiers, Jean-Marie Farina, développe de façon ingénieuse le commerce de son Eau de Cologne dans toute l’Europe. En 1862, il cède sa maison à des cousins par alliance, Armand Roger et Charles Gallet, des parfumeurs apothicaires qui fondent la société Roger&Gallet. La descendante directe de l’eau de Cologne originelle, qui n’affiche plus de vertus thérapeutiques, est toujours distribuée par cette marque sous l’appellation Extra Vieille.

Faites-la vous-même

L’appellation « eau de Cologne » désigne aujourd’hui tout parfum à faible fragrance, contenant 4 à 6 % d’huile essentielle. Fabriquez votre propre eau de Cologne en vous inspirant d’une recette basique mais en augmentant ou réduisant la quantité des différentes huiles essentielles, selon vos goûts.

Préparation 

Dans un flacon en verre teinté, ajoutez, pour 100 ml d’alcool à 70°

  • 2 gouttes d’HE de sauge sclarée comme fixateur naturel
  • 10 gouttes d’HE de citron
  • 1 goutte d’HE de romarin
  • 6 gouttes d’HE de petit-grain bigarade
  • 15 gouttes d’HE d’orange amère
  • 5 gouttes d’HE de lavande vraie
  • 4 gouttes d’HE de benjoin.

Bien secouer le mélange, puis laisser reposer quinze jours à l’abri de la lumière et de la chaleur avant de le clarifier avec un filtre à café.