• Aromathérapie : une mémoire d

Une mémoire d’éléphant !

Perdre ses clés, oublier son rendez-vous chez le dentiste, ne sont que des exemples de situations fréquentes où notre mémoire nous joue des tours. Mais il est possible d’y remédier car si vieillir semble inéluctable, notre mémoire peut rester jeune !

 

Aérer son cerveau

Un cerveau bien oxygéné favorise la mémorisation. Les informations à retenir pourront emprunter correctement le circuit de Papez, siège de la mémoire à long terme. Il est intéressant d’avoir recours à la respiration profonde tandis que certaines huiles essentielles agissent sur la sphère intellectuelle. 

 

Exercice de respiration

Les neurones sont les cellules du corps les plus sensibles au manque d’oxygène. La respiration profonde augmente la ventilation pulmonaire, d’où une meilleure oxygénation du cerveau. Pratiquez cet exercice dès que vous ressentez un épuisement intellectuel.

  1. Mettez-vous debout face à une fenêtre ouverte ou dans votre jardin.
  2. Fermez les yeux et, en partant du front, effleurez doucement votre tête puis les tempes, l’arrière des oreilles, le cou jusqu’aux épaules. Faites-le 5 fois.
  3. Bien droit, commencez à inspirer par le nez en remplissant d’abord votre ventre. Poursuivez ensuite par la partie supérieure des poumons en gonflant la poitrine.
  4. Expirez par la bouche en suivant le même chemin. En fin d’expiration, contractez légèrement les muscles abdominaux et abaissez les côtes pour expulser l’air à fond.
  5. Renouvelez le cycle entre 5 et 10 fois. À réaliser matin et soir.

 

Diffusion énergisante

Pour les Romains, le romarin était une plante sacrée, symbole de la mémoire et de l’apprentissage. Et c’est bien ce qui a été prouvé par une étude anglaise publiée en 2003. En diffusion, son huile essentielle agit directement sur la sphère intellectuelle.

Ingrédients :

  • 2 ml d’HE de Rosmarinus officinalis 1,8-cinéol
  • 1 ml d’HE d’Eucalyptus radiata
  • 1 diffuseur électrique.

Préparation :

  1. Versez les huiles essentielles dans le diffuseur.
  2. Allumez-le 15 minutes après avoir aéré la pièce.
  3. Attendez 5 minutes supplémentaires, puis installez-vous confortablement et respirez profondément.

Rééquilibrer le terrain

Pour fonctionner et enregistrer les informations correctement, notre cerveau a également besoin de nutriments. Le ginkgo est connu depuis longtemps pour cette indication. Veillez à consommer régulièrement des fruits et légumes riches en antioxydants qui luttent contre le vieillissement neuronal. Les légumes verts feuillus et les crucifères limitent le déclin cognitif. Et saviez-vous que le bleuet limite les pertes de mémoire ? 

 

Tisane stimulante

Solliciter sa mémoire permet de l’améliorer : comme un sportif, elle a besoin d’entraînement. De même, une circulation sanguine cérébrale de qualité est indispensable pour véhiculer les nutriments et l’oxygène. Le ginkgo favorise la micro-circulation cérébrale, la sauge et le basilic sont d’excellents stimulants mnésiques.

Ingrédients :

  • 60 g de ginkgo (feuille)
  • 100 g de basilic (feuille)
  • 40 g de sauge officinale (feuille)
  • miel d’aubépine.

Préparation :

  1. Mélangez les plantes dans un bocal.
  2. Pesez 5 g du mélange et mettez dans 25 cl d’eau froide. 3. Au premier bouillon, éteignez le feu et couvrez 10 minutes.
  3. Filtrez. Sucrez au miel. 5. Buvez une tasse le matin et une en fin d’après-midi, en cure de 10 jours.

 

Smoothie vert

Pour bien commencer votre journée, rien de tel qu’un délicieux smoothie frais : les épinards sont assez riches en fer, indispensable au transport de l’oxygène vers le cerveau mais aussi à la production de neurotransmetteurs favorisant l’attention et la concentration. 

Les lipides entrent dans la composition de la myéline qui participe à la conduction nerveuse. Les oméga 3 des graines de lin sont à consommer quotidiennement.

Ingrédients :

  • 3 tasses d’épinard
  • 2 c. à soupe de bleuets
  • 2 c. à soupe de framboise
  • 1 c. à café de graines de lin broyées
  • 1/2 c. à café d’huile de pépins de cassis 
  • 1 c. à café de pollen de bruyère
  • 1/2 banane.

Préparation :

  1. Passez tous les ingrédients au blender, sauf le pollen.
  2. Ajoutez de l’eau jusqu’à la consistance souhaitée.
  3. Saupoudrez de pollen de bruyère et mélangez juste avant de déguster. Variante À la place de l’eau, ajoutez du jus de cédrat, réputé comme stimulant intellectuel.

 

Olfactothérapie : Sentir et se souvenir

L’olfactothérapie est une technique émotionnelle fondée sur l’utilisation des odeurs mais aussi de la vibration énergétique des huiles essentielles dans la prise en charge des patients. Il s’agit donc d’un véritable outil d’accompagnement thérapeutique que l’on retrouve dans les services de neurologie, cancérologie, gériatrie, médecine physique et réadaptation, etc. Elle permet de détecter les troubles de l’olfaction mais aussi de stimuler la mémoire grâce à des odeurs qui vont favoriser l’émergence des souvenirs. En effet, quand nous respirons une odeur, le nerf olfactif véhicule directement l’information au niveau des régions du cerveau où siègent les émotions. Au cours de notre vie, les odeurs vont être enregistrées non pas seules mais avec des liens de contextes et d’émotions.

 

Exercice : réviser ses examens grâce aux odeurs

En période d’examen, vous sollicitez énormément votre mémoire car c’est le moment d’aller ressortir les informations enregistrées au cours de votre apprentissage. Le matin, faites l’exercice respiratoire décrit p. 49 pendant 5 minutes puis ouvrez un flacon d’HE de citron et prenez 4 grandes inspirations. Recommencez le cycle mais avec de l’HE de pin sylvestre. La première favorise la relaxation mentale et la seconde stimule les fonctions cognitives. Fermez les yeux et commencez à réviser mentalement ce que vous avez travaillé la veille, par ordre chronologique. Essayez de vous remémorer les points importants en visualisant le texte, la page du livre, le titre d’un paragraphe, etc. Faites l’exercice pendant une trentaine de minutes les matins dans les 3 semaines avant les examens. Vous verrez, ce ne sera pas du temps perdu !

 

À lire : 

« La mémoire, comment la stimuler et l’entretenir », de Dominic O’Brien. Éd. Courrier du Livre, 20 €.