• Aromathérapie : ménopause

Bien vivre sa ménopause grâce aux huiles essentielles

La ménopause, période inévitable de la vie d’une femme, s’accompagne parfois de désagréments, difficile à vivre au quotidien. La puissance et la subtilité des huiles essentielles aident à réharmoniser l’univers hormonal féminin dès le début des symptômes.


Cette formule à base d'huiles essentielles est proposée dans l'accompagnement de la préménopause, des bouffées de chaleur et comme accompagnement des traitements hormonaux de substitution. Elle aura des propriétés de tonique physique et psychique, jouera un rôle hormone-like (œstrogénique et légèrement progestéronique) pour pallier à la chute hormonale liée à l'avancée en âge. Chez la jeune femme, elle jouera un rôle de stimulation des fonctions reproductrices.

  • HECT* de cèdre de l’Atlas (Cedrus atlanticus) : 2 ml
  • HECT de sauge sclarée (Salvia sclarea) : 2 ml
  • HECT de coriandre semence (Coriandrum sativum) : 2 ml
  • HECT de patchouli (Pogostemon cablin) : 2 ml
  • HECT de thym à sarriette (Thymus satureiodes) : 2 ml
  • Huile végétale de noyau abricot : QSP 15 ml

HECT* : huile essentielle chémotypée. Pour 1 ml, compter 30 gouttes.

 

Préparation : 

  • Dans un flacon en verre teinté de 15 ml muni d’un bouchon codigouttes verser les HE selon les quantités indiquées.
  • Compléter le flacon avec l’huile végétale. Refermer et agiter.

Voie sublinguale : À la fin de chaque repas, prendre 4 gouttes trois fois par jour dans une petite cuillère avec un peu d’huile de colza et avaler.

Voie cutanée : Déposer 6 à 8 gouttes sur le bas-ventre trois fois par jour. Suivre cet accompagnement seulement trois semaines sur quatre et renouveler si besoin tant que les inconforts persistent.

Contre-indications : Femme enceinte ou allaitante, antécédent de cancer hormonodépendant, mastose et, bien sûr, enfant de moins de 6 ans.


SOS bouffées de chaleur : l'hydrolat de menthe poivrée.

Si notre formule contribue à diminuer le nombre et l’intensité des bouffées de chaleur, vous pouvez aussi avoir recours à un geste rapide et salvateur : la pulvérisation d’hydrolat de menthe poivrée sur la poitrine et tout le haut du corps. Le menthol amène instantanément une vasoconstriction des vaisseaux qui provoque son effet glaçon. La montée en puissance de la bouffée de chaleur est interrompue, l’épiderme s’apaise, la tension émotionnelle retombe et le peps de la menthe stimule l’esprit et éloigne le coup de fatigue ou de blues.

 

Détresse psychique : préparer son “Rescue” aromatique

En cette période des plus instables émotionnellement, ayez sous la main un mélange conçu pour apaiser votre humeur changeante et l’anxiété.

À faire :

  1. Diluer 1 ml d’HE de camomille noble et 2 ml d’HE de petit-grain bigaradier dans 10 ml d’huile végétale de noyau d’abricot.
  2. Utiliser pendant la journée pour surmonter les bouffées de chaleur et la tension nerveuse associée. Aussi souvent que nécessaire, verser 2 gouttes sous la langue et respirer à l’intérieur des poignets.
  3. Le soir, au coucher, en massage de la colonne.
  4. Pour renforcer l’efficacité, prendre 4 à 6 gouttes en bouche, sans oublier la respiration intensive à l’intérieur des poignets pour un meilleur départ dans les bras de Morphée.