• Du kudzu contre l'hyperthyroïdie

Hyperthyroïdie, retour vers l’équilibre

La thyroïde est une glande endocrine située à la base du cou. Quand elle sécrète des hormones en excès, c’est l’hyperthyroïdie. Voici quelques pistes pour calmer le jeu.


Agir sur le terrain

La sécrétion excessive d’hormones thyroïdiennes, qui interviennent dans de nombreuses fonctions métaboliques, entraîne une accélération des fonctions de l’organisme. Les symptômes sont très variés : cardiaques (tachycardie, palpitations), digestifs (diarrhée, amaigrissement), nerveux (stress, anxiété), associés à une intolérance à la chaleur, accompagnée d’une abondante transpiration.

Infusion calmante

Les troubles du sommeil sont importants dans l’hyperthyroïdie : la fatigue s’installe et on entre alors dans un cercle vicieux où le manque de sommeil renforce l’irritabilité et l’hypersensibilité émotionnelle. La tisane de mélisse au miel d’aubépine est une solution à la fois pour ses principes actifs et son caractère de rituel apaisant.

Ingrédient  5g de mélisse (sommités fleuries).

Préparation1. Mettez la mélisse dans 25 cl d’eau froide. 2. Au premier bouillon, éteignez le feu, couvrez et laissez infuser pendant 10 minutes. 3. Filtrez et sucrez au miel d’aubépine. 4. Buvez 2 tasses par jour, une en début de matinée et l’autre dans la soirée.

NB : si possible, prenez votre infusion au repos dans une pièce calme, bien aérée et dans laquelle vous vous sentez bien.

Enveloppement apaisant

Si l’hyperthyroïdie est elle-même responsable de nervosité avec agitation, la tension intérieure, les frustrations sont autant de facteurs qui vont provoquer son hyperactivité. Étant un organe sensible et à la régulation fine, il faut retrouver un peu de sérénité.

Ingrédients 10 gouttes d’HE de mandarine zeste  10 gouttes d’HE de basilic tropical  10 gouttes d’HE de lavande officinale 1 flacon pulvérisateur de 100 ml  1 couverture et 1 grande serviette

Préparation 1. Prenez une douche d’eau tiède, séchez-vous et déposez sur votre lit la couverture avec la serviette dépliée dessus. 2. Mélangez les HE dans le flacon et complétez avec de l’eau, puis vaporisez la surface de la serviette en agitant. 3. Enveloppez-vous dans la serviette et la couverture en restant allongé et détendez-vous 20 minutes en faisant le vide : imaginez une armoire avec des sacs vides. Remplissez les sacs un par un avec vos soucis. Fermez les sacs et replacez-les dans l’armoire que vous refermez elle aussi.

Freiner l’hyperactivité

La maladie de Basedow est la cause la plus fréquente d’hyperthyroïdie. Il s’agit d’une pathologie auto‑immune dans laquelle l’organisme produit des auto-anticorps qui stimulent la thyroïde. Elle évolue par période de poussée et de rémission. Le stress est reconnu comme ayant un rôle dans le déclenchement des crises. Les activités de détente comme le yoga et la méditation sont alors idéales en soutien.

Dilution de bourgeons

Si le traitement médicamenteux de l’hyperthyroïdie est bien souvent nécessaire, la gemmothérapie est une approche efficace en complément. Le cornouiller sanguin et la viorne sont tous deux indiqués dans l’hyperthyroïdie et notamment dans la maladie de Basedow. On leur associe le tilleul pour ses vertus sédatives et l’aubépine pour son action cardiorégulatrice.

Ingrédients Macérat concentré de tilleul (bourgeon)  macérat concentré de viorne (bourgeon)  macérat concentré de cornouiller sanguin (bourgeon)  macérat concentré d’aubépine (bourgeon).

Préparation 1. Le matin au réveil du premier jour, buvez à jeun un verre d’eau tiède. 2. Puis diluez 7 gouttes du macérat de cornouiller sanguin dans un verre d’eau et buvez lentement. 3. À midi, procédez de la même façon avec le macérat de viorne, puis le soir avec le macérat de tilleul. 4. Le lendemain, répétez l’opération en remplaçant le tilleul par l’aubépine. 5. Procédez ainsi en alternant un jour sur deux le schéma cornouiller sanguin, viorne, tilleul et cornouiller sanguin, viorne, aubépine.

Baume à la myrrhe

L’huile essentielle de myrrhe est idéale pour calmer l’emballement thyroïdien grâce à ses propriétés thyréomodératrices. Attention à ne pas la confondre avec l’huile essentielle de myrte, tout aussi puissante mais dont l’action hormone-like sera indiquée en cas d’hypothyroïdie. On lui associe la marjolaine à coquilles à visée plus symptomatique car elle agit surtout sur les symptômes associés.

Ingrédients 1 ml d’HE de myrrhe (Commiphora molmol)  0,5 ml d’HE de marjolaine à coquilles (Origanum majorana)  15 ml d’HV d’amande douce.

Préparation 1. Versez l’huile végétale puis les huiles essentielles dans un flacon de verre teinté. 2. Mélangez doucement. 3. Appliquez matin et soir en massage doux sur la thyroïde jusqu’à pénétration complète.

L'alimenation, l’alliée de toujours

L’alimentation joue un rôle important dans la prise en charge de l’hyperthyroïdie : le choix d’aliments appropriés peut concourir à rétablir l’équilibre thyroïdien. Comme l’iode est un élément indispensable à la fabrication des hormones thyroïdiennes, il faut consommer avec parcimonie les aliments qui en sont riches comme les poissons de mer, les crustacés et les algues (attention donc à ne pas abuser des fruits de mer et des huîtres pendant les fêtes de fin d’année), mais aussi certains légumes comme les haricots verts et les radis. Les excitants comme le café sont également à éviter. On privilégiera par contre les aliments qui ont la propriété de diminuer l’absorption de l’iode et donc de ralentir le fonctionnement thyroïdien. Il s’agit de la grande famille des crucifères : chou-fleur, brocoli, choux de Bruxelles, chou vert, chou frisé mais aussi ceux qui sont moins connus comme le raifort, le navet et le rutabaga. Vous les trouverez facilement sur les étals des marchés en cette période automno-hivernale à des prix généralement abordables. Ils ont en outre l’avantage de contenir de nombreuses vitamines ainsi que des composés soufrés reconnus pour leur propriété anticancer.