Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

Une poudre de bacopa

Bacopa

En la réduisant en poudre par petites quantités, vous allez profiter à plein des propriétés du bacopa sur les troubles cognitifs liés à l’âge ou le surmenage intellectuel.

Équipement
• Un moulin à café propre
• une grille anti-projections pour poêle qui vous servira de tamis à maille fine
• un masque respiratoire de bricolage afin d’éviter de respirer la poudre qui peut irriter les poumons.

Recette
1. Placez une grosse pincée de bacopa sec dans le moulin à café.
2. Moulez la plante en évitant de la faire trop chauffer. Mieux vaut procéder par étapes en ménageant des pauses afin que la friction des lames ne fasse pas trop chauffer la plante.
3. Versez la plante moulue sur la grille anti-projections, elle-même placée au-dessus d’un saladier, et secouez la grille afin d’y faire tomber la poudre fine.
4. Les...

parties les plus grosses peuvent être remises dans le moulin à café au moment du prochain remplissage.
5. Une fois la poudre recueillie, stockez-la dans un bocal et gardez-la dans un endroit frais à l’abri de la lumière.
6. Prendre 2 à 3 g par jour divisés en 3 prises, matin, midi et soir.

À savoir
• On peut également utiliser la poudre en infusion : mettre 1 petite cuillère à café de poudre pour 200 ml d’eau, laissez infuser 30 minutes et buvez une infusion 2 fois par jour.
• Le bacopa se prépare également en teinture-mère : la posologie est alors de 30 à 50 gouttes 3 à 4 fois par jour.

Pourquoi la poudre ?

Réduire une plante en poudre présente plusieurs avantages. Le principal est que vous augmentez la surface de contact entre le solvant – en général l’eau ou l’alcool, mais aussi nos sucs digestifs – et la plante. Pour certaines plantes comme le bacopa, ceci assure une extraction optimale des principes actifs. L’aspect négatif est que vous diminuez la capacité de conservation en augmentant la surface de contact entre la plante et l’air ambiant, ce qui entraîne une oxydation, un vieillissement prématuré de la plante. Certaines plantes ne supportent pas ce procédé, en particulier celles contenant des huiles essentielles. On ne pulvérise pas de la mélisse ou de la racine de valériane, par exemple. Avant de passer à l’acte, il faudra donc peser le pour et le contre pour chaque plante.

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité