Plantes et Santé Plantes & santé : le site de la phytothérapie

Ostéoporose : comment stimuler la formation osseuse (4/4)

L’ostéoporose est une maladie osseuse asymptomatique, souvent diagnostiquée en cas de fractures non traumatiques. Objectifs des traitements : réduire la résorption osseuse et/ou stimuler la formation osseuse. Solutions à envisager : la phyto, l’alimentation et... les approches psycho-émotionnelles !

Consoude officinale (Symphytum of cinale)

Ostéoporose. Soigner le corps psychique

L’ostéoporose peut rester longtemps silencieuse. Et pour cause, elle ne s’accompagne ni de douleur ni de raideur. Elle fait finalement parler d’elle dès le stade des complications : les fractures. On estime qu’elle est responsable d’environ 35 000 fractures du poignet, 60 000 fractures vertébrales et 50 000 fractures de l’extrémité supérieure du fémur chaque année. En cas d’accident, outre la prise en charge de l’ostéoporose, il faut d’abord passer le cap. Les maîtres mots sont consolidation, réparation et repos. L’organisme est alors fortement sollicité. Mais une jambe immobilisée est aussi source d’anxiété. Pour vous aider, tournez-vous vers les fleurs de Bach. Rescue est le remède d’urgence à utiliser le premier jour de la fracture ; il aide à apaiser le traumatisme et vous prépare à recevoir des soins médicaux en accompagnant les mécanismes d’auto-rétablissement.

Déposez quatre gouttes directement sur la langue, puis préparez un mélange pour vous accompagner. Mimulus est le remède des peurs connues, identifiées: il aidera ceux qui craignent d’entrer à l’hôpital, de se faire opérer ou de ne pas se réveiller. Au cours de la rééducation et de la convalescence, Olive épaulera ceux qui se sentent épuisés, avec la sensation de ne plus avoir aucune réserve énergétique...

. Larch redonnera confiance à ceux qui se sentent incapables d’y arriver, tandis que Gorse est le remède de l’espoir pour ceux qui l’ont perdu et se disent que cela ne sert plus à rien.

En parallèle de l’équilibre psycho-émotionnel, le corps physique a besoin de soutien. La consoude officinale (Symphytum officinale) porte bien son nom: elle aide à consolider les os et en onguent et contribue à diminuer la douleur. Attention, elle ne doit pas être prise par voie interne en raison de la présence de pyrrolizidines, une substance hépatotoxique. Utilisée en homéopathie avec Symphytum, elle vient en complément des applications. C’est d’ailleurs le remède à prendre en cas de retard de consolidation pour diminuer le risque de pseudarthrose. Prenez Symphytum 6 DH à raison de 15 gouttes midi et soir diluées dans un peu d’eau jusqu’à amélioration. Pour diminuer les douleurs, associez 5 granules de Symphytum 5CH toutes les six heures.

Sur le chemin de la guérison, ne négligez pas les basiques : la vitamine D est indispensable la santé des os. L’essentiel est synthétisé par notre organisme via les rayons du soleil. Celle-ci étant moins efficace chez la personne âgée, complétez en vitamine D3 naturelle. Enfin, prenez soin de votre flore intestinale qui, comme souvent, a un rôle à jouer : elle produit de la vitamine K2 à partir de la vitamine K1 issue de l’alimentation. La K2 favorise la fixation osseuse des minéraux et, en travaillant en synergie avec la vitamine D, aurait un rôle à jouer dans la prévention de l’ostéoporose et des fractures ...

Gemmothérapie en soutien

La gemmothérapie peut être un complément adapté pour favoriser la consolidation d’une fracture et la réparation du tissu osseux. Le bourgeon de sapin pectiné (Abies pectinata) est un excellent reminéralisant : il favorise la fixation du calcium et la formation du cal osseux en stimulant le métabolisme osseux. On lui associe volontiers le bourgeon de cassis (Ribes nigrum) qui est un puissant anti-inflammatoire. Il rééquilibre le terrain et lutte contre les douleurs. C’est aussi un excellent tonifiant.

À faire
• Prendre 5 gouttes de macérat-mère de cassis le midi.
• Prendre 5 gouttes de macérat-mère de sapin pectiné le matin et le soir.
• À poursuivre un mois en cas de fracture du poignet, trois mois en cas de fracture du col du fémur ou vertébrale.

Le pouvoir du ronronnement

Connaissez-vous la ronronthérapie ? Il s’agit des bienfaits du ronronnement des chats sur l’organisme. Le ronronnement émis à basses fréquences serait antistress, anxiolytique et favoriserait la cicatrisation osseuse en stimulant la croissance et la consolidation de l’os après une fracture. Il est vrai que les chats guérissent plus rapidement des fractures que d’autres espèces. Des études avaient d’ailleurs montré l’intérêt des sons basses fréquences sur l’os, le système ligamentaire et tendineux ou encore sur la douleur. 

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité