Plantes et Santé Le magazine de la santé par les plantes
Partager un article par mail
L'armoise contre le paludisme

Deux ans après avoir été traité, à titre de prévention, avec le traitement antipaludéen Lariam, le chanteur Stromae en subit toujours les effets secondaires. Ce médicament, à base de méfloquine, est en effet connu pour ses effets indésirables : troubles neuropsychiques, anxiété, dépression, confusion mentale ou encore hallucinations.  Pourtant, depuis longtemps, l’armoise annuelle (Artemisia annua) est connue pour ses propriétés antipaludéennes. En 2015, le prix Nobel  de médecine a été attribué à la chinoise Youyou Tu pour ses recherches sur le rôle antipaludique de l’artémisine, une molécule de l’armoise annuelle.  D’autres médecins, comme le Dr Onimus, chirurgien orthopédiste engagé dans des missions humanitaires en République Centrafricaine, utilisent directement la plante (feuilles et tigelles) en tisane ou en gélules. Confronté à des crises de paludisme, notamment chez des enfants qu'il opérait, il a utilisé la plante avec succès, quitte à s’émanciper des recommandations de l’OMS. Rencontre.

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les lettres d'information de Plantes & Santé.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.