Plantes et Santé Plantes & santé : le site de la phytothérapie

Protège ton cœur (3/5)

Le cœur est le moteur de notre vie, et pas seulement d’un point de vue mécanique. Nous le réduisons trop souvent à sa fonction musculaire, alors qu’il irrigue de façon plus large tout notre organisme. Redécouvrons notre système cardio-vasculaire et faisons le point sur ce que l’on peut lui apporter pour le maintenir en forme.

Cœur : les clés d’une tension optimale

Cœur : les clés d’une tension optimale

L’hypertension est considérée comme un facteur majeur de risque d’infarctus, d’angine de poitrine, d’attaque cérébrale ou d’insuffisance cardiaque, mais aussi de défaillance rénale ou encore de troubles de la vision. Quelque 12 millions de Français y sont sujets, et 3 millions supplémentaires l’ignoreraient.

La tension correspond à la force que le sang exerce sur la paroi des vaisseaux artériels. D’après la Société européenne de cardiologie, une tension optimale s’établit aux valeurs de 120 (mesurés en millimètres de mercure) pour la pression artérielle systolique et 80 pour la diastolique. Elle considère ainsi que l’hypertension débute à partir de 140/90.

Les facteurs courants d’accroissement du risque d’hypertension admis par la médecine académique sont le vieillissement, les prédispositions familiales, le surpoids, une mauvaise alimentation, la sédentarité et le stress. Des facteurs comme la tension psychique, la colère ou la frustration chronique ne devraient pas être négligés non plus.

Mais les médecins traditionnels s’embarrassent rarement des causes, et préfèrent généralement passer directement à la médication. Sauf que tous ces diurétiques, bêtabloquants et autres inhibiteurs et antagonistes pris au long cours ne sont pas sans inconvénient non plus sur la santé des patients.

Changer ses habitudes pour faire baisser la tension

En cas d’hypertension, il vaut mieux réduire fortement (pour ne pas dire supprimer) la consommation de viande rouge et de charcuterie, de sel, de sucre et de produits combinant gras, salé et sucré (gare au snacking !).

En cuisine, favorisez les huiles d’olive, de colza et de noix. Faites aussi la part belle aux fruits, aux légumes et à l’ail. Ce dernier, souvent employé...

; comme condiment, est le roi de la lutte contre l’hypertension. Il aide à normaliser la pression sanguine et favorise l’assainissement du sang.

Pour autant, manger une pleine gousse d’ail par jour (4 g sont recommandés pour des effets avérés) n’est pas donné à tout le monde ! En gélules, c’est plus facile. Par ailleurs, l’associer avec l’aubépine est tout à fait indiqué.

Autre plante des régions du Sud, la feuille d’olivier est un remède historique contre l’hypertension. La feuille comme son extrait, l’oleuropéine, renforcent le cœur et les artères, et améliorent aussi bien la circulation générale que l’insuffisance veineuse.

L’olivier est aussi réputé favoriser le retour au calme mental. À ce sujet, la méditation peut être d’un secours réel. D’après les études, une diminution de plusieurs points des valeurs de la tension a été observée chez des patients pratiquant régulièrement, ce dont beaucoup de médicaments ne peuvent pas se vanter.

Tisane de feuilles d’olivier

Outre les nombreuses propriétés de la feuille d’olivier connues depuis l’Antiquité grecque, on a découvert au début du XXe siècle ses bienfaits pour lutter contre les hypertensions modérées.

À faire Infuser dix minutes 10 g de feuilles d’olivier dans un quart à un demi-litre d’eau par jour (à prendre en deux fois).

À savoir Des études sur des animaux ont montré que la feuille d’olivier dilate les coronaires et l’aorte et ­régularise le rythme ­cardiaque.

Et le repos, alors ?

L’exercice, c’est bon pour le cœur. Et le repos comme les vacances, aussi ! C’est la conclusion d’une publication de l’European Society of Cardiology, qui a suivi durant plus de quarante ans une cohorte de 1 222 hommes d’affaires finlandais présentant au moins un risque cardio-vasculaire. Ceux prenant moins de trois semaines de congés dans l’année ont affiché une mortalité supérieure de 37 % par rapport à ceux s’octroyant des vacances plus longues.

La clé ? Savoir se couper des sources de stress professionnel. Pour en profiter encore mieux, aidez-vous du safran, roi des épices mais aussi de l’apaisement et du bien-être émotionnel.

« Take a vacation - it could prolong your life », sur www.escardio.org (site de l’European Society of Cardiology).

Élixirs contre le stress et l’hypertension

L’hypertension est souvent liée à un stress chronique. Savoir dire non, marquer son territoire, poser ses limites, ça vous parle ? Gérer son stress commence par là. Plusieurs élixirs floraux du Dr Bach peuvent vous y aider :

  • Centaury (petite-centaurée) Pour apprendre à dire non et devenir conscient de ses propres désirs.
  • Cerato (plumbago) Pour ­s’affranchir du besoin d’avoir l’approbation d’autrui et se faire confiance.
  • Larch (mélèze) Pour ­surmonter le « pas la peine, c’est joué d’avance » et retrouver l’envie d’aller de l’avant.
  • Mimulus (mimule tacheté) Pour se donner du courage, se dépasser et oser faire.
  • Walnut (noyer) Pour s’adapter plus facilement au changement.
Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité