Face au moustique tigre, des huiles essentielles efficaces

Quand la belle saison fait son retour, ces exécrables volants que sont les moustiques arrivent aussi. Capables de gâcher apértifs au jardin et nuits estivales, ils se révèlent parfois bien plus nuisibles… Venues de loin, certaines espèces exotiques comme le moustique tigre sont susceptibles de véhiculer des maladies à virus sérieuses comme la dengue, le chikungunya ou le zika. Voici comment s’en protéger avec une formule d’huiles essentielles élaborée en partenariat avec Alternative Santé.


Cela ne vous a sans doute pas échappé : la « notoriété » du moustique tigre (Aedes Albopictus) ne cesse de grandir. Et pour cause : ce vecteur de sérieuses maladies à virus colonise actuellement près de 62 départements en France. Identifiée sur notre territoire pour la première fois en 2004, l’espèce a su s’adapter aux climats tempérés. Elle s’est répandue dans toute la moitié sud du pays, plus une partie du bassin parisien et de la plaine rhénane.

Le « tigre » connaît son maximum d’activité en été. Ce petit insecte noir rayé de blanc d’à peine 5 mm pique de jour comme du nuit, peut véhiculer de graves maladies à virus comme la dengue, le chikungunya et le zika. Pour vous en protéger, nous vous proposons une formule exclusive, conçue en partenariat avec Alternative Santé :

Ingrédients

• 80 ml d’huile de jojoba,
• 10 ml huile de neem,
• 2 ml d’huile essentielle de géranium (Pelargonium Graveolens cv Egypte),
• 2 ml d’huile essentielle de cajeput (Melaleuca leucadendron),
• 2 ml d’huile essentielle d’eucalyptus citronnée (Corymbia citriodora),
• 1 ml d’huile essentielle de palmarosa (Cymbopogon martinii),
1 ml d’huile essentielle de clou de girofle (Syzygium aromaticum).

NB : 1 ml = environ 25 gouttes d’huile essentielle.

 

Simple à réaliser, cette recette est efficace contre tous les « nouveaux » intrus. Elle associe l’huile de neem, un insecticide naturel très utilisé en Inde, et un cocktail d’huiles essentielles ayant prouvé leur performance de façon scientifique. Vous y trouverez ainsi de l’eucalyptus citronné et du géranium riches en citronellol, un classique de la lutte antimoustique, et d’autres huiles essentielles actives contre les diverses variétés de moustiques exotiques, telle celle du clou de girofle.

Tous les insectes

Le tigre n’est, en efffet, pas seul en cause : d’autres espèces, tel qu’Aedes aegypti – un réservoir de maladies à virus de la famille de la fièvre jaune –, se retrouvent aussi bien loin de leur berceau natal. Enfin, pour ne rien arranger à l’affaire, le moustique « bien de chez nous », de type Culex, est entré dans la partie : mi-juin, pour la première fois, il a été identifié dans la région de Montpellier sur un cas d’infection humaine au virus paralysant Usutu.

Pas de panique cependant, les solutions pour se protéger existent. La première reste d’installer des moustiquaires aux fenêtres et autour des berceaux. Côté répulsif, nous préférons, vous vous en doutez bien, les formules naturelles aux produits de synthèse, d’autant plus lorsqu’elles ont montré une efficacité similaire. Utilisez-les à la maison sur les parties de corps susceptibles d’être piquées, et n’hésitez pas à en glisser dans votre valise de vacances. Les risques de croiser un moustique tigre sont, en effet, de plus en plus importants : après l’Afrique, l’Asie et le continent américain, il s’est déjà répandu dans tous les pays du pourtour méditerranéen (Espagne, Italie, Grèce…), alors soyez vigilants !

Pour aller plus loin

Alternative Santé consacre au sujet des antimoustiques un article de fond.


Ces conseils ne vous dispensent pas de consulter en premier lieu un médecin pour établir un diagnostic. Vous pouvez également vous faire accompagner par un thérapeute en médecine complémentaire. Pour en trouver un près de chez vous, rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com