• Le jus de grenade peut être employé en cas de toux accompagnée de fièvre.

Jus ou smoothies : des plaisirs thérapeutiques

Les jus et smoothies de fruits et de légumes sont de véritables boissons de santé. Grâce à leur haute valeur nutritive, ils deviennent purifiants, curatifs, énergisants ou encore rajeunissants. Chacun a sa fonction pour varier les apports à notre organisme et notre plaisir, il faut donc bien les choisir et bien les préparer.


Surfant sur la vague de l’alimentation santé qui conseille au moins cinq fruits et légumes par jour, les jus, et plus récemment les smoothies, sont à la mode. Et pour faire encore plus tendance ces cocktails de fruits ou de légumes se parent même d’ingrédients exotiques santé comme le noni, le goji... Ces deux présentations ont, il est vrai, un avantage commun : elles permettent d’absorber une grande quantité de fruits et légumes frais. Vous serez d’accord avec moi, il est bien plus facile de boire un verre de jus de carottes que d’en consommer un demi-kilo... Mais que valent vraiment ces boissons qui associent une multitude d’ingrédients et marient sans complexe l’avocat et la fraise avec de la menthe ou du gingembre ? Et vaut-il mieux consommer un jus extrait d’un fruit frais ou un smoothie de fruit entier mixé ? Cette nouvelle présentation – de l’anglais smooth, signifiant onctueux – est-elle d’ailleurs surtout une astuce marketing ? Pas tout à fait. Et on aurait tort de vouloir mettre dans le même verre jus et smoothies et de les doter sans discernement des mêmes vertus toniques, déstress ou bonne mine... Ce qu’ils peuvent apporter à notre organisme est en effet bien différent car ces deux produits ne sont pas de même nature.

A consulter - notre recette jus détox du printemps : 

Et si vous cherchez un extracteur de jus, c'est par ici

Les jus plus assimilables

Sans toutefois rechercher la facilité, les substances nutritives des fruits et des légumes sont plus rapidement et plus efficacement absorbées par l’organisme lorsquon en a extrait le jus. La raison principale de cette efficacité demeure dans le principe d’extraction des jus. En séparant les éléments minéraux et l’eau des fibres contenues dans les végétaux, on obtient un aliment liquide d’une digestibilité quasi instantanée. Le jus est l’expression la plus pure d’un fruit ou d’un légume sans surcharge d’éléments insolubles peu digestes comme le sont les fibres. Sans cette séparation, le processus de digestion prend plusieurs heures et consomme toute l’énergie apportée par ces aliments, la détournant de leur objectif nutritionnel.

L’apport des fibres

Les nutritionnistes et naturopathes s’accordent à dire qu’un smoothie ne vaut pas un jus. Toutefois, si les fibres ne présentent aucune valeur nutritive, elles jouent un rôle prépondérant dans le transit intestinal. Il devient donc impératif de reconnaître la valeur et la quantité des fibres que l’on consomme pour ne surtout pas s’en priver, mais sans en abuser. On consommera alors les smoothies occasionnellement, en les cantonnant à certains ingrédients. « Je réserve les smoothies aux fruits et légumes mous qui ne passent pas à la centrifugeuse, comme la banane, la fraise, l’avocat, la châtaigne », confie la créatrice culinaire Valérie Cupillard. Et pour qu’un smoothie soit bien assimilé, il est nécessaire de coupler un fruit juteux comme la pêche ou le melon avec un qui l’est moins tels la myrtille ou l’abricot. En résumé, il est préférable de consommer certains fruits et légumes en jus et d’autres sous forme de smoothies (entier, avec les fibres).

La grenade, toute la puissance du jus

Consommer le fruit de la grenade ou son jus ne revient pas au même. En effet, seule l’extraction du jus libère tous les principes actifs de ce fruit originaire de l’Inde et du plateau iranien. Et il cumule de nombreuses richesses : tanins, alcaloïdes, glucides (fructose et glucose), différents acides organiques, mais aussi des vitamines du groupe B, des minéraux et oligo-éléments (calcium, fer, phosphore, magnésium, zinc, silicium, soufre…). Par son action astringente, il vivifie la sphère intestinale, resserre les tissus, c’est un excellent tonicardiaque pour les personnes souffrant d’asthénie. Son jus est reconnu comme hémostatique, anti-inflammatoire, antivomitif, il peut être employé en cas de toux accompagnée de fièvre et est conseillé à tous les âges, même aux enfants en croissance. Il est toutefois contre-indiqué aux femmes enceintes.

Comment faire son jus ?

La meilleure des extractions de jus est la trituration ou broyage, qui permet d’obtenir une pulpe « crémeuse ». Ce procédé ouvre les interstices des cellules des fibres pour libérer leurs vitamines, sels et minéraux vitaux. La pulpe obtenue est ensuite pressée pour libérer un jus à haute valeur nutritive. Ce type d’extracteur de jus capable d’exprimer tous ces éléments est coûteux mais une centrifugeuse moderne parviendra à un résultat intéressant. Le jus extrait par ce procédé s’oxyde très rapidement et doit être consommé immédiatement.

Se soigner avec les jus

« Les jus de fruits sont les meilleurs nettoyeurs de l’organisme », expliquait déjà Norman Walker, pionnier de l’utilisation des jus aux États-Unis, dans son livre « Les jus frais de légumes et de fruits ». À condition, ajoutait- il, de « ne jamais les consommer au cours d’un repas comprenant des sucres et de l’amidon » pour être parfaitement assimilés par l’organisme et parce que les fruits apportent déjà beaucoup de sucre. Quant aux jus de légumes, « ils sont les bâtisseurs et les réparateurs du corps. Ils renferment tous les acides aminés, les minéraux, les enzymes et les vitamines nécessaires au corps humain, à condition de les consommer crus, sans conservateur ni additif ». Le scientifique américain recommande une consommation d’un demi-litre par jour pour « produire des effets notables » sur la santé. Mais pour des effets thérapeutiques « la quantité idéale se situe entre un et quatre litres par jour ». Certains régimes, comme la cure Breuss, plébiscitent les cures à base de jus de betterave. Mais, dans ce cas, les effets recherchés vont au-delà d’un apport en vitamines et minéraux ou d’une détoxination. Ils peuvent aider à la formation des globules rouges, contribuer à la diminution de la tension artérielle et du taux de cholestérol. Ils fortifient le système immunitaire, renforcent les vaisseaux sanguins et accompagnent même une lutte contre le cancer. À la condition, toutefois, d’y associer des produits complémentaires (huiles végétales, hydrolats)

Que soigner avec les jus et les smoothies ?

Les préparations aux fruits et légumes ont des vertus curatives. Depuis des siècles on les utilise comme remèdes. Leur richesse en vitamines, minéraux et enzymes stimule les glandes digestives, fortifie les organes, renforce le système nerveux.

Voici quelques exemples :

  • Contre l’hypertension liée au stress, associez céleri et épinard en branches dans un jus, avec également trois brins de persil. Le céleri possède une substance active qui diminue la quantité de cortisol – l’hormone du stress – dans le sang responsable de la contraction des vaisseaux. Quant à l’épinard, il est fortifiant et lutte contre la fatigue et le stress, mais il est déconseillé en cas de régime strict sans sel.
  • Contre les brûlures d’estomac mais aussi contre les douleurs gastriques, associez mangue et noix de coco en smoothie. La mangue tonifie la sphère intestinale et la noix de coco, concentrée en sels minéraux (magnésium, fer, sodium, sélénium), prend soin de l’estomac et de l’intestin, protège le cœur et calme les nerfs, idéal lorsque ces douleurs sont liées au stress.
  • Contre le vieillissement, mixez de la betterave rouge avec du radis et de la racine de raifort râpée. Ce jus anti-âge apporte de l’acide folique et du silicium qui protègent les vaisseaux et le cœur, fortifient le tissu conjonctif, préservent la fermeté de la peau et favorisent la croissance des cellules.
  • Contre la perte de mémoire, associez le jus de cédrat à du kaki mixé et ajoutez de l’huile de pépins de cassis. Cette huile a démontré un effet sur le développement et le bon fonctionnement des neurones car elle leur apporte des lipides spécifiques dans la catégorie des oméga 3 mais aussi des oméga 6. Tandis que le kaki fournit une énergie rapide pour le cerveau et que le cédrat stimule les neurones en accroissant la vigilance intellectuelle.

 

À Lire : Les jus frais de légumes et de fruits, par le dr Norman Walker - éditions d'Utovie - 12 €

À consulter également notre article : Êtes-vous fait pour boire des jus ? 


Ces conseils ne vous dispensent pas de consulter en premier lieu un médecin pour établir un diagnostic. Vous pouvez également vous faire accompagner par un thérapeute en médecine complémentaire. Pour en trouver un près de chez vous, rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com