• phytothérapie : arrêter de fumer naturellement

Arrêter de fumer naturellement

La nicotine est, de toutes les drogues licites et illicites, celle qui entraîne la plus forte accoutumance. Mais, certains laboratoires proposent des solutions naturelles pour limiter les effets de l'addiction au tabac et pour arrêter de fumer progressivement.


Dès que la nicotine arrive dans le cerveau, elle stimule la production de dopamine, ce neurotransmetteur qui joue un rôle clé dans la perception du plaisir. Sachant que chaque cigarette permet environ 10 bouffées, une personne qui fume 20 cigarettes par jour envoie 200 appels de dopamine à son cerveau. Et donc l'accoutumance se crée ou s'entretient. 

Les dangers du tabagisme sont à la fois liés aux composantes du tabac lui-même et aux substances cancérigènes qui se développent lors de sa combustion (plus de 4 000 éléments chimiques). Parce qu’elle passe directement des poumons au cerveau, la fumée de cigarette achemine en moins de dix secondes les matières toxiques.

Les symptômes du sevrage

Cesser de consommer de la nicotine provoque des symptômes de sevrage qui culminent après quelques jours, et peuvent subsister plusieurs semaines voire quelques mois : irritabilité, état de manque, déficit d’attention, problèmes de sommeil, accroissement de l’appétit…

Mais le bénéfice de l’arrêt est sans comparaison ! L’essoufflement et la toux s’atténuent rapidement. Le risque d’avoir une crise¬cardiaque diminue de moitié un an après avoir cessé de fumer. Après cinq ans, le risque devient presque équivalent à celui d’une personne qui n’a jamais fumé.

Une aide pour arrêter de fumer

Selon l’agence américaine National Institute on Drug Abuse (NIDA), moins de 5 % des personnes qui tentent d’arrêter de fumer par elles-mêmes (sans soutien psychologique ni substituts) réussissent à tenir jusqu’à un an.

La solution des patchs comporte un énorme inconvénient : leur teneur en nickel. Outre les fréquentes dermites provoquées par le nickel (avec pour corollaire l’arrêt des patchs), son incidence sur la santé, même à faible dose, est préoccupante.

Compte tenu de tous les symptômes du sevrage tabagique et de la nécessité d’atténuer rapidement les effets délétères du tabac sur les fonctions physiologiques, un laboratoire belge, LaboSP,  a élaboré des substituts naturels efficaces.

DNN Down Nicotine Now : méthodique et précis

Contrairement à ce que l'on conseille généralement, le DNN (1) peut être pris sans devoir nécessairement s'arrêter immédiatement de fumer, à raison de 1 gélule par 7 cigarettes fumées quotidiennement. Sa prise vise plutôt un accompagnement et un arrêt progressif.

Les plantes et substances naturelles qui le composent peuvent non seulement entrer en compétition avec la nicotine et se placer sur les récepteurs de la nicotine, l’empêchant ainsi de perturber la chimie du cerveau, mais également, pallier un à un les différents symptômes de sevrage en plus d'une action antivirale et curative sur la sphère pulmonaire et cardiaque.

Cerveau et stress

  • Le coquelicot, par ses propriétés apaisantes (action sur les récepteurs cannabinoïdes et dopaminergiques), efface les sensations de manque.
  • La taurine (dérivé de la cystéine, acide aminé soufré) protège les cellules soumises au stress.
  • La lavendula calme le système nerveux (insomnie, nervosité). Antispasmodique, elle diminue les douleurs musculaires et l’effet de manque.

Santé des poumons

  • Le romarin, par son effet relaxant sur les muscles lisses du système respiratoire, calme la toux et contribue à améliorer la respiration. Son effet anti-oxydant protège les cellules du poumon contre les toxiques du tabac.
  • Le thym a des vertus stimulantes et antivirales. Il diminue à la fois les conséquences du tabagisme et les infections récidivantes.

Déprime et prise de poids

  • L’acide alpha-lipoïque, puissant anti-oxydant, s’oppose à la déprime et au manque d’énergie.
  • Le cacao a une action positive sur l’énergie. Stimulant, il empêche la prise de poids et la dépression.
  • Le Camelia sinensis (le thé) diminue la sensation de fatigue liée à l’arrêt du tabac. Par son activité stimulante, il est efficace contre la prise de poids.
  • La bétaïne glycine (extrait de betterave) renforce l’action de l’acide alpha-lipoïque. Elle augmente les effets anti-cancérigène et antidépresseur ainsi que la protection cardiovasculaire.

Ce médicament naturel a donc une action globale pour limiter les effets du sevrage du tabac et pourra vous accompagner dans ce dur combat. Le laboratoire conseille une cure de 6 mois.

Le kudzu en complément

Certaines plantes peuvent également vous accompagner dans votre période de sevrage, comme nous vous l'expliquons dans notre article "Nos recettes de plantes pour arrêter de fumer naturellement". En complément du DNN, vous pouvez par exemple prendre du kudzu.

Le kudzu est une plante adaptogène (elle permet l’adaptation de l’organisme face au stress), calmante, dépurative, cardio-protectrice, détoxicante, antioxydante et surtout, elle modère fortement l’effet de manque.

Vous pouvez prendre de la poudre de racine sous forme de gélules, à raison de 1 à 2 grammes par jour (soit 2 à 8 gélules), avant le repas avec un verre d’eau. L'idéal est de faire une cure de 3 mois, à renouveler si besoin.

(1) D.N.N., LaboSP

À écouter sur Radio Médecine Douce :  

À lire :


Ces conseils ne vous dispensent pas de consulter un thérapeute des médecines alternatives. Pour en trouver un près de chez vous, rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com

Pour accéder directement à une liste de naturopathes dans les plus grandes villes, cliquez sur un des liens ci-dessous.