• Tasse de thé avec du pissenlit et du miel

Le pissenlit, nouveau remède contre le cancer ?

Le pissenlit est sans doute la plus connue des plantes sauvages. Utilisé pour vos cocktails détox, intégré dans vos salades ou infusé dans vos tisanes, le pissenlit est un véritable allié bien-être. Mais, pour les scientifiques, cette plante envahissante pourrait également être un anticancéreux très efficace.


Au retour des beaux jours, le pissenlit tapisse les villes et les campagnes de sa belle couleur jaune. Mais, considérée comme une mauvaise herbe, cette plante est souvent arrachée et utilisée comme engrais. Une utilisation bien dérisoire, si l’on en croit les scientifiques.

Depuis longtemps, la médecine amérindienne et la médecine traditionnelle chinoise se sont intéressées aux racines de pissenlit, notamment pour leur utilité dans le traitement des tumeurs malignes. Cela fait une dizaine d’années que les chercheurs occidentaux se penchent sur ce potentiel remède naturel.

Première rémission

Dès 2008, l’International Journal of Oncology a relaté l’hypothèse que le pissenlit pouvait stopper la croissance des cellules cancéreuses de la prostate.

Mais, tout a vraiment commencé en 2009 dans le cabinet d’une oncologue associée à l’université de Windsor, au Canada. Caroline Hamm recevait un patient auquel la médecine ne donnait plus que quelques mois à vivre. Elle lui a alors conseillé de se préparer des tisanes de racine de pissenlit. Une recette dont plusieurs patients lui avaient déjà vanté les vertus.

Son patient l’a écoutée et, en l’espace de quelques semaines, le nombre de ses cellules atteintes de leucémie a diminué. Il était en rémission. Le Dr Hamm a donc voulu percer le mystère de cette infusion magique. Et si le futur remède contre le cancer se trouvait là, devant nous, depuis si longtemps ?

Des années d’études scientifiques

Depuis 2010, le biochimiste Siyaram Pandey et son équipe de l’université de Windsor étudient le potentiel du pissenlit avec des résultats aussi surprenants qu’encourageants. La première phase de recherche a d’ores et déjà démontré que l’extrait de racine de pissenlit pouvait aider à lutter contre les cellules de certaines maladies comme la leucémie myéloïde chronique monocytaire.

Les chercheurs ont ensuite découvert qu’un traitement répété à base d’extrait de racine de pissenlit administré à faible dose était efficace pour lutter contre d’autres cancers. Dans les 48 heures suivant l’ingestion de l’infusion, le liquide à base de racine de pissenlit tue les cellules cancéreuses. Et, plus étonnant encore, les cellules saines ne sont pas tuées.

Une alternative à la chimiothérapie

Les extraits de racine de pissenlit exerceraient une action cytotoxique sur les cellules cancéreuses. Pour les chercheurs, le pissenlit a donc « un grand potentiel comme alternative efficace à la chimiothérapie mortelle ». Leurs études in vitro ont d’ailleurs démontré l’efficacité de la plante pour lutter contre les cellules cancéreuses pancréatiques et les cellules cancéreuses du côlon.

Toutes ces découvertes ont été rendues possibles par les dons de généreux mécènes. En mars 2017, les scientifiques ont ainsi reçu une donation de 217 000 dollars pour étudier les effets de la racine de pissenlit dans la lutte contre la leucémie myélomonocytaire chronique. Les premiers résultats sont très concluants.

Dernière étape : la commercialisation

Le ministère de la Santé du Canada, Health Canada,a donné son accord pour une étude clinique. Siyaram Pandey a donc fait appel à un fabricant de médicaments afin de mettre au point un extrait de racine de pissenlit pouvant être employé cliniquement. Ensuite, il l’a testé sur 30 patients atteints de cancer du sang, et chez qui le traitement conventionnel avait échoué. Les chercheurs ont observé une amélioration subjective et objective de l’état des patients.

La prochaine étape ? Les chercheurs canadiens attendent l’accord de Health Canada pour commercialiser leur remède : un extrait lyophilisé concentré aux propriétés cancérigènes entre 5 et 10 fois supérieures à celles de l’infusion de racine de pissenlit maison, le DRE-W.

Ils en sont donc convaincus : « Les racines de pissenlit sont le remède miracle contre le cancer. »

Pour une tisane de pissenlit…

On préconise les proportions suivantes : faire bouillir 1 cuillère à café de racine coupée en petits morceaux pendant 5 minutes dans 1 tasse d’eau ; à boire avant les repas, 2 à 3 fois par jour.


Ces conseils ne vous dispensent pas de consulter un thérapeute des médecines alternatives. Pour en trouver un près de chez vous, rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com

Pour accéder directement à une liste de naturopathes dans les plus grandes villes, cliquez sur un des liens ci-dessous.