• Plantes médicinales : Le fraisier, comment y résister !

Le fraisier : comment y résister !

À l’évocation du mot fraise, rares sont ceux qui ne salivent pas. Ce fruit parfumé et savoureux regorge de vitamines et offre des vertus curatives contre les rhumatismes.

Antidiarrhéique, antirhumatismal…

  • Les racines, très riches en tanins, sont astringentes. Elles sont utilisées lors de gastro-entérites ou de simples diarrhées. Également diurétiques (tout comme les feuilles) elles luttent contre les problèmes des voies urinaires, et permettent, avec une utilisation régulière, de soulager rhumatismes et douleurs articulaires. L’utilisation des racines teinte les selles en rouge et les urines en rose, c’est normal !
  • Le fraisier régule le travail du foie, il sera utilisé avec profit lors d’hépatites ou d’ictères.
  • Consommée le matin à jeun, la fraise (2 g de fibres pour 100 g) permet de lutter en douceur contre la constipation.

À noter : tout le monde ne digère pas les fraises, certaines personnes y sont allergiques. Leur consommation libère de l’histamine dans notre organisme, ce qui, chez certains, occasionne des démangeaisons, des crises d’urticaire ou des problèmes respiratoires.


Conseils de culture

Les plants de fraisier se mettent en terre au début du printemps
. Les fraises non remontantes donnent une grosse production en mai ou juin tandis que les remontantes offrent régulièrement des fruits jusqu’aux gelées.

Où ?


Une terre légère, fraîche, humifère mais bien drainée, et peu calcaire (qui peut provoquer la chlorose), avec un emplacement au soleil pour bien fructifier. Les fraisiers des bois et les variétés à petits fruits telles la reine-des-vallées préfèrent la mi-ombre.


Quand ?


La plantation se fait en godets de mars à début mai. En mars ou avril, il est aussi possible de diviser de grosses touffes ou de repiquer les pieds ayant poussé sur les stolons.
 

Comment ?


Les fraisiers ont besoin d’arrosages réguliers : en terre sèche, la récolte sera maigre. Fortement conseillé, le paillage (paille, fougère ou aiguilles de pin) limite l’évaporation. Il offre aussi l’avantage de préserver les fraises des souillures de la terre. Au début du printemps, après nettoyage des rangs en place, saupoudrez deux bonnes poignées de compost ou fumier bien décomposé pour chaque pied, puis griffez légèrement la terre et arrosez. Des fraisiers bien entretenus peuvent être généreux pendant trois à cinq ans. Après arrachage, il est préférable de ne pas en replanter au même endroit avant trois ans.

Récolte belle saison

On récoltera les feuilles de juin à fin octobre au fur et à mesure des besoins. En septembre, vous pourrez arracher quelques pieds pour en faire sécher les racines (séparément des feuilles) en vue de l’hiver.

 

Le tour de main de l’herboriste

 

- Tisane contre la diarrhée

  • 1 cuiller à café de racine de fraisier
  • 1 tasse d’eau, miel de bruyère ou d’eucalyptus.
  1. Mettez l’eau froide à chauffer avec les racines.
  2. Maintenez à douce ébullition 3 à 4 minutes. Filtrez.
  3. Ajoutez un peu de miel. Buvez 2 à 4 tasses par jour lors d’entérites, diarrhées ou douleurs articulaires. Sans miel, cette décoction refroidie servira pour des gargarismes lors de maux de gorge.

- Tisane diurétique

  • 1 cuiller à soupe de feuilles de fraisier
  • 1 tasse d’eau.
  1. Mettez l’eau à chauffer avec les feuilles, laissez bouillir 2 minutes.
  2. Buvez 2 à 4 tasses lorsque votre foie se rappelle à vous, lors de coliques ou comme boisson diurétique.

- Masque de beauté

  • 12 fraises des bois
  • 1 cuiller à soupe de son d’avoine.
  1. Broyez finement le son d’avoine (au blender ou au moulin à café).
  2. Écrasez les fraises, mélangez avec la poudre de son.
  3. Appliquez sur le visage et le cou. Laissez poser 30 minutes.

 

Plantes et Santé vous aide à découvrir le trésor caché dans votre jardin, qui rend la vie belle et joyeuse.