• médecines douces : traiter le glaucome

Glaucome : quand l’humeur aqueuse ne se vide plus

En France, on estime que le glaucome touche aujourd’hui environ un million de personnes. Mais seulement la moitié des malades savent qu’ils en sont atteints, car cette affection se développe discrètement – généralement sans douleur – après 40 ans. Ainsi, elle n’est souvent diagnostiquée que très tard, à l’occasion d’un examen de routine. Le glaucome concerne 1 % de la population à 70 ans et 2 % à 80 ans et affecte plus particulièrement certaines populations : les Scandinaves, les Noirs et les Asiatiques.

 

Le processus du glaucome

L’humeur aqueuse est régulièrement renouvelée. Elle régulièrement évacuée dans le sang par un tissu spécial (le trabeculum) mais lorsque cette évacuation est ralentie, la pression augmente à l’intérieur de l’œil et comprime le nerf optique. Si le phénomène perdure, ce qui est le cas le plus fréquent, le nerf optique dégénère, c’est-à-dire qu’un certain nombre de fibres meurent sans être remplacées. Lors du processus normal de vieillissement, cette perte est d’environ 5 000 fibres par an sur un total initial d’1,2 million. Au cours du glaucome, le processus est considérablement accéléré. Une myopie ou/et un diabète favorisent l’émergence de la maladie.

 

Le glaucome à angle ouvert : le plus insidieux

Il y a différentes formes de glaucome dû au vieillissement. La plus courante est le glaucome à angle ouvert et c’est aussi la plus insidieuse car la maladie se développe sans occasionner de douleur et le champ de vision diminue sans affecter l’acuité de la vision centrale.

Ses causes sont avant tout génétiques de sorte que toute personne présentant un seul antécédent familial de glaucome devrait se faire dépister au plus tard à l’âge de 40 ans. Par ailleurs, certains facteurs alimentaires sont considérés par un petit nombre d’auteurs comme des facteurs favorisant : l’excès de protéines au-dessus d’un gramme par kilo et par jour comme l’excès en acides gras trans.

C’est sur ce type de glaucome que les traitements préventifs (voir plus loin) sont les plus efficaces.

Les autres types de glaucome : plus rares et plus graves

Il y a de nombreuses autres formes de glaucome dont le glaucome à angle fermé qui est très douloureux. Ces autres formes résultent généralement de causes diverses parmi lesquelles les plus fréquentes sont :

  • L’insuffisance vasculaire
    Pour une action de prévention, il faut ici s’attaquer aux facteurs de risque (diabète, hypercholestérolémie, hypertension).
  • D’autres problèmes oculaires
    Une hypermétropie ou un astigmatisme importants ou encore une cataracte peuvent provoquer un glaucome. Tout comme une maladie inflammatoire de l’œil.
     
  • Une émotion violente
    Le glaucome peut survenir après une émotion violente ou une insomnie.
     
  • La prise de médicaments
    Un traitement corticoïde ou atropinique (l’atropine est une molécule très utilisée pour les examens de l’œil).

 

Les traitements

Le traitement officiel comporte en première intention un traitement médicamenteux (collyre, comprimés), puis en cas d’échec, le laser et enfin la chirurgie. En médecine naturelle, seul le glaucome à angle ouvert peut être traité préventivement et de façon efficace avec des compléments alimentaires naturels comme :

  • La vitamine C qui, prise en continu, permet d’abaisser la pression oculaire. Préférez  lAcérola bio de préférence.
  • La forskoline, terpène extrait du Coleus forskohlii, réduit la pression oculaire par activation de l’enzyme adénylcyclase qui elle-même active la production d’AMP cyclique et réduit l’entrée d’humeur aqueuse. On peut se procurer ce complément séparément (Forskoline, laboratoire Easy nutrition) ou associé à d’autres nutriments plus complets comme (VisioPhyt)  contenant extrait standardisé d’OPC de raisins, Coleus Forskohlii à 10%, Gingko Biloba à 25% de ginkosides et un extrait standardisé de myrtille à 25% d’anthocyanidines (antioxydants)
  • Une association antioxydante, comprenant zinc, sélénium, acide alpha R lipoïque, vitamine C, D et E ralentit la dégénérescence (VisioNut).
  • Le coenzyme Q10 réduirait les effets secondaires du bêtabloquant régulièrement prescrit pour faire baisser la pression oculaire, le timoptol (Timolol). Prendre une gélule de Coenzyme Q10 (chez La Vie Naturelle) chaque jour.

 

 Infos et points de vente : 

 

D. Plantes
Tél : 04 75 53 80 09
Site internet : www.dplantes.com 

  

 

La Vie Naturelle
Tél. : 0 800 404 600
Site internet : www.la-vie-naturelle.com

 


 

La Vie Naturelle
Tél. : 0 800 404 600
Site internet : www.la-vie-naturelle.com