Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

Le bourgeon de pin de montagne - Entrer dans l’automne

bourgeon de pain

Propriétés thérapeutiques

Dès que le temps change, que le soleil est moins chaud et que les feuilles des arbres vous montrent l’arrivée de l’automne, en jaunissant et en tombant, pensez à tous ces minéraux que vous avez perdus en transpirant abondamment pendant la canicule. Heureusement, le pin de montagne va vous permettre de fixer calcium, magnésium, silicium, etc. En tant que reminéralisant, ce bourgeon contribue non seulement à la souplesse et à la rigidité de l’os, mais il protège également les articulations. Sur le plan préventif, il est indiqué dans les risques de fractures liées à l’ostéoporose (après la ménopause). Par ailleurs, son efficacité (à raison de 5 à 15 gouttes trois fois par jour) est majeure en cas d’arthrose et de rhumatisme inflammatoire chronique douloureux, particulièrement si ces affections sont sensibles à l’humidité. Vous pourrez l’associer à la prêle et à l’ortie pour un complément de minéraux, par exemple sous forme de tisane.

Les synergies
Un bourgeon pour chaque saison

Il est essentiel de suivre les cycles saisonniers dans son alimentation et ses activités ainsi que dans les soins préventifs que l’on peut apporter à son corps et à son esprit. Une gemmothérapie ciblée permet une adaptation progressive de notre organisme aux conditions climatiques et aux produits alimentaires qui, au jardin, suivent eux aussi l’évolution du calendrier. Après...

l’automne, période durant laquelle il est nécessaire de favoriser la reminéralisation, voici nos conseils de gemmothérapie pour soutenir le système pulmonaire en hiver, accompagner la dépuration au printemps et dynamiser le système veineux en été.

En hiver, le charme (Carpinus betulus) est recommandé pour les affections ORL et pulmonaires. On l’associera principalement au cassis (Ribes nigrum) ou à l’églantier (Rosa canina) pour les enfants. Le bourgeon de charme agit sur la muqueuse des sinus et constitue un excellent remède des bronchites aiguës et chroniques. Le côté anti-inflammatoire du cassis et son action immuno-stimulante complètent l’action du macérat glycériné de charme.

Au printemps, on peut faire appel au macérat glycériné de bourgeon de bouleau pubescent (Betula pubescens) et de genévrier. Une bonne synergie consiste à les associer à la sève de bouleau, dont la montée est associée à un radoucissement de la température, à la faveur d’une nouvelle lune. On peut la prendre fraîche ou préparée comme les macérats glycérinés.

En été, pour éviter les jambes lourdes, le marronnier d’Inde (Aesculus hippocastanum) soutient votre système veineux. Ce macérat glycériné de bourgeon tonifie les parois des veines et stimule le système lymphatique pour prévenir les oedèmes durant les soirs d’été trop chauds (lire P & S no 181). On peut l’associer au bourgeon de sorbier domestique (Sorbus domestica), qui agit sur la paroi veineuse et évite rougeur des chevilles et débuts de varices.

Posologie
10 gouttes trois fois par jour ou 30 gouttes dans votre bouteille d’eau pendant le mois du changement de saison. 

Pinus montana ou Pinus mugo, sous-espèce unciata
Famille des pinacées

Le pin de montagne ou pin dit « à crochets » (en raison des crochets visibles sur les écailles de son cône) est un résineux à structure forte et élancée. Se développant spontanément en France et en Europe sur des terrains montagneux plutôt arides, il est également utilisé pour reboiser des zones pauvres, dont il contribue à stabiliser et à régénérer le sol. 

Culture gemmo
Quelle est la durée optimale pour prendre un traitement de gemmothérapie ?

Il ne faut pas avoir d’a priori en la matière. Un traitement de gemmothérapie peut s’étaler sur quelques semaines pour un problème inflammatoire ou être pris au long cours quand on souffre d’une maladie chronique. On interrompra le traitement en fonction de son ressenti par rapport à l’évolution de la pathologie. Rappelons que ces remèdes sont doux, sans toxicité et adaptés au jeune âge. La posologie habituelle est de 5 à 10 gouttes trois fois par jour de macérat concentré (obtenu par extraction à l’alcool, à la glycérine et à l’eau) pour des traitements d’attaque. En cas de crise, on peut monter jusqu’à 15 gouttes trois fois par jour et dans certains cas jusqu’à 30 gouttes pour un adulte. Pour les jeunes enfants, la posologie est de 2 à 5 gouttes, 1 à 3 fois par jour (soit très peu d’alcool consommé).

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité