Plantes et Santé Plantes & santé : le site de la phytothérapie

Se soigner cet hiver avec les arbres (11/11)

L’olivier stimule la fertilité, le chêne renforce, le bouleau purifie… Fascinants à contempler, les arbres nous rendent aussi de fiers services sur le plan de la santé ! En tisanes, décoctions ou macérats de bourgeons, ils déploient pour nous un riche éventail de solutions thérapeutiques à redécouvrir. Des remèdes souvent anciens et éprouvés, particulièrement bien adaptés aux maux de l’hiver.

Baobab

Le baobab, arbre de vie

Originaire du continent africain, le baobab, « arbre de vie » pouvant atteindre 2 000 ans, ne laisse pas indifférent, tant son allure est particulière. Très massif, il peut atteindre 25 mètres de haut et son tronc en bois mou, plus de 12 mètres de circonférence. Mais surtout, il semble planté « à l’envers », car ses branches ressemblent, par leur disposition, à des racines. De nombreuses légendes ont cours au sujet de cet arbre en Afrique : il recèlerait des trésors au coeur de son tronc, aurait été planté à l’envers par Dieu pour le punir de sa vanité… Mais dans le village, le baobab est surtout un « arbre à palabres », parfois sacré, à l’ombre duquel on se retrouve pour discuter...

. Traditionnellement, tout se consomme dans le baobab : son écorce pour lutter contre la fièvre, ses feuilles, qui contiennent des mucilages et de la gomme, efficaces contre les troubles digestifs. Il est réputé pour chasser les mauvais esprits. Quant à ses graines, elles se consomment grillées pour leurs protéines ou s’appliquent en huile sur les peaux à problèmes. Mais c’est surtout la pulpe de son fruit, aussi appelé « pain de singe », que l’on trouve en Europe depuis que le Conseil européen en a autorisé la vente comme novel food en 2008. Qualifiée de « super aliment », pour le système nerveux et immunitaire, elle est source d’énergie et anti-oxydante grâce à sa richesse en vitamine C : elle en contient trois fois plus que le kiwi ! Riche en mucilages, elle rééquilibre la flore intestinale et régule le transit. 

Faites-le vous-même : boisson immunité et stress oxydatif

Le fruit du baobab peut atteindre 20 cm de long et renferme une pulpe blanche. C’est cette pulpe au gout acidulé qui est traditionnellement consommée, notamment sous forme d’une boisson rafraîchissante appelée « jus de bouye » au Sénégal.

Recette du jus de bouye :

Ingrédients :

  • 25 g de poudre de baobab (sous forme déshydratée)
  • 15 cl d’eau
  • 8 cl de lait ou de lait concentré
  • 7 cl de jus d’ananas
  • 25 g de sucre

Pour en savoir plus : Baobab, bienfaits et mode d’emploi, d’Hélène Barbier du Vimon, Médicis, 91 p., 5,90 e 

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité