La baie de maqui, antioxydante

La baie de maqui, Aristotelia chilensis, pousse sur un arbrisseau dans les régions volcaniques et luxuriantes de Patagonie, d’Argentine et du Chili, des zones géographiques extrêmement propres et fertiles.

Le raisin chilien

C’est au Chili au milieu du XIXe  siècle que cette petite baie de 4 à 6 mm a été découverte par Claude Gay, un botaniste français. C’est sans doute en raison de son goût sucré et légèrement acidulé qui se rapproche du raisin sauvage qu’on l’a surnommée « raisin chilien ». Les graines de cette plante comestible sont en effet employées pour fabriquer du vin au Chili.

Peu connue en dehors de l’Amérique du Sud, la baie de maqui possède plusieurs noms vernaculaires ou locaux : maquei, queldrón, ach, koelon ou clon. Depuis des siècles, certaines tribus amérindiennes consomment les feuilles, les baies et les tiges de cette plante médicinale sauvage pour traiter toute une série de maux et de troubles. Les graines et les baies peuvent être mangées crues. Les feuilles servent à préparer une infusion qui traite l’angine ou sont utilisées comme pansement ou en cataplasme en raison de leurs propriétés anti-inflammatoires.

Un super-nutriment

Ce petit trésor regorge d’anthocyanes. Ce sont eux qui lui procurent sa couleur pourpre ou mauve foncé identique à celle de la myrtille ou du sureau.

Grâce à leurs nombreux flavonoïdes, principes actifs antioxydants qui appartiennent à la famille des anthocyanes, ces baies astringentes ont une action antioxydante extrêmement puissante.

On sait que tous les antioxydants neutralisent les radicaux libres, aident à augmenter le métabolisme et les niveaux d’énergie. Les baies de maqui favorisent aussi l’élimination des toxines et des produits chimiques du corps. Leur action bénéfique sur le système circulatoire est plus particulièrement ciblée sur la rétine.

Elles aident à perdre du poids et préservent le cholestérol de l’oxydation. À ce sujet, une étude clinique a été réalisée à l’université du Texas sur 500 personnes (hommes et femmes). Le groupe qui a consommé des baies de maqui a non seulement perdu plus de poids que le groupe témoin, mais de plus cette perte s’est maintenue après six mois.

Haute protection

Ce trésor naturel constitue également une excellente source de vitamines A et C, de potassium, de calcium et de fer. Vous pouvez prendre le maqui sous forme de poudre séchée ou lyophilisée. Il existe aussi des gélules et du jus de baies de ce super-nutriment.

En consommant régulièrement de la baie de maqui, vous bénéficierez des nombreux bienfaits de ce super-aliment. Non seulement vous atténuerez l’emprise de l’âge, mais vous bénéficierez aussi d’une haute protection à la fois antioxydante, immunitaire et anti-inflammatoire.