• Aromathérapie : traiter la douleur

Faire taire la douleur

Dans certains tableaux cliniques, les douleurs sont rebelles et les effets secondaires au traitement classiques lourds de conséquences. Le soutien de l’aromathérapie permet d’améliorer la prise en charge de la douleur dans un plus grand respect de l’organisme mais aussi de notre individualité.

 

Un antalgique universel

  • Formule à visée anesthésiante, antispasmodique, décontracturante et anti-inflammatoire.
  • HECT* de menthe poivrée (Mentha piperait) : 80 gouttes
  • HECT de katrafay (Cedrelopsis grevei) :  80 gouttes
  • HECT de romarin à camphre (Rosmarinus officinales) : 80 gouttes
  • HECT de gaulthérie couchée (Gaultheria procumbens) : 80 gouttes
  • HECT de giroflier (Eugenia caryophyllata) : 80 gouttes
  • HECT de basilic exotique (Ocimum basilicum) : 80 gouttes
  • HECT de lemongrass (Cymbopogon flexuosus) : 80 gouttes
  • HECT de lavande fine (Lavandula angustifolié) : 80 gouttes

* HECT : huile essentielle chémotypée.

 

Préparation

Verser les huiles essentielles selon les quantités indiquées dans un flacon en verre teinté de 30 ml muni d’un compte-gouttes. Refermer et agiter.

 

Voie cutanée

Appliquer 6 à 10 gouttes en regard de la zone douloureuse, répéter à volonté dans la journée selon l’intensité douloureuse (sauf en cas d’apparition d’une intolérance cutanée). Si la douleur est intense, il est conseillé d’appliquer cette synergie trois ou quatre fois de suite à 15 ou 20 minutes d’intervalle, pour un effet d’attaque.

 

Indications

Tous les types de douleurs musculaires, articulaires, neurogènes, aiguës ou chroniques, en complément des traitements antalgiques allopathiques.

 

Contre-indications

Chez l’épileptique, la femme enceinte et allaitante, l’enfant de moins de 6 ans, et en cas de traitement anticoagulant, d’allergie à l’aspirine (gaulthérie couchée).

 

 

En interne et en externe

La voie cutanée peut ne pas être suffisamment efficace dans le cas de douleurs anciennes et généralisées. On y associera alors des huiles essentielles par voie interne. Les HE de lemongrass, lavande fine, katrafay participent à l’analgésie systémique de l’organisme tout entier.

À faire :

Une goutte de chaque à avaler sur un peu de mie de pain ou d’huile de lin, plutôt en dehors des repas, 5 à 8 fois dans la journée selon la douleur. Le traitement est compatible avec un traitement antalgique allopathique.

 

La lavande aspic et le feu

Se brûler provoque des algies souvent violentes et durables. La prise en charge de la douleur à la maison est bien souvent laissée pour compte alors qu’il y a un geste simple et aussi bienfaisant pour la réparation et la cicatrisation des tissus, qui apporte un soulagement instantané. L’application précoce de lavande aspic est vraiment magique.

À faire :

Sans dilution préalable dans une huile végétale, déposez par légers tapotements l’huile essentielle sur la zone brûlée. Elle va instantanément pénétrer et repousser la douleur. Il est vivement conseillé de répéter l’application tous les quarts d’heure tant que la douleur ne s’apaise pas suffisamment. Ce geste permettra d’autre part, en cas de brûlure profonde, d’amorcer très tôt la réparation des tissus et d’éviter des problèmes de surinfection, voire une greffe de la peau. La nature a bien toujours une longueur d’avance en matière de prévention.

Pour plus d'infos : 

  • www.aude-maillard.fr