• Plante médicinales : Les rhizomes pour résister tout l’hiver

Les rhizomes pour résister tout l’hiver

Des végétaux aussi variés que la pomme de terre, le gingembre, le topinambour ou encore le curcuma ont comme point commun de développer des tiges souterraines, les rhizomes. Des réserves de substances stimulantes et protectrices bien utiles en hiver.

Certaines plantes ne se contentent pas de leurs tiges aériennes. Elles émettent aussi des tiges rhizomateuses, souterraines, qui se gonflent pour servir d’organe de réserve et de survie et qui permettent à la plante de conquérir un sol nouveau chaque année. Les tubercules de la pomme de terre, du topinambour ou encore de l’igname et du taro sont en réalité des rhizomes, ainsi que certaines épices telles que le gingembre, le curcuma et le galanga.


Quelles sont les utilisations médicinales des rhizomes ?

  • Le jus de pomme de terre semble apporter un soulagement efficace en cas de gastrite, d’ulcère de l’estomac ou du duodénum, voire de colite. Pour cela, extraire deux cuillers à soupe de jus de pommes de terre non épluchées. Ajouter un peu de miel et d’eau chaude et avaler à jeun tous les matins pendant deux à trois semaines. Ce jus peut aussi être appliqué sur les brûlures et l’eczéma.
  • Le jus de topinambour est indiqué en cas d’inflammation de l’intestin grêle et du côlon : extraire le jus de 30 à 60 g de topinambour frais et y ajouter un peu de miel. Prendre à distance des repas, deux fois par jour.
  • Le gingembre frais peut être utilisé en décoction, de 20 à 30 g par jour, pour traiter les intoxications alimentaires et médicamenteuses.
  • Le gingembre sec a un goût et des propriétés différents du gingembre frais et peut être utile contre la diarrhée : pour cela, dissoudre 5 g de poudre dans de l’eau chaude et boire en une seule fois, quotidiennement. Pour plus d’efficacité, il est recommandé de préparer soi-même la poudre de gingembre : couper de fines tranches, les faire mettre au four à 60 °C jusqu’à ce que les tranches soient sèches et les moudre dans un moulin à café.
  • Le gingembre confit, pratique d’emploi et au goût agréable, prévient les nausées et les vomissements liés au mal des transports, à la grossesse, ainsi qu’aux traitements allopathiques lourds (chimiothérapie).
  • Le galanga permet de calmer les maux de dents. Il suffit pour cela de mastiquer un petit moment le rhizome séché au goût piquant et citronné. Une opération susceptible de vous ouvrir également l’appétit.


Vos questions : quelle variété de pomme de terre choisir ?

Il existe près de 4 000 variétés dans le monde dont environ 160 sont cultivées en France. La vitelotte, pomme de terre à chair violette, riche en antioxydants, est difficile à trouver. Pour la cuisson au four, les frites et la purée, préférez les variétés riches en amidon dont la texture est sèche et farineuse. Les plus connues sont l’agata, la bintje, la manon, la monalisa et la nicola. Les pommes de terre plus pauvres en amidon et riches en eau sont idéales à la vapeur, bouillies ou sautées. Citons la belle de Fontenay, la ratte, la charlotte…

 

Potage de rhizomes épicés


Pour 4 personnes 

  • 2 petits poireaux
  • 3 topinambours
  • 2 pommes de terre
  • 1 l de bouillon de poulet
  • 1 gousse d’ail
  • 1 demi-c. à café de gingembre frais
  • 1 demi-c. à café de curcuma
  • 3 c. à soupe de crème
  • sel et poivre

 

  1. Ciselez finement les parties blanches et vert pâle des poireaux. Pelez les pommes de terre et les topinambours, puis coupez-les grossièrement. Hachez finement l’ail et râpez le gingembre.
  2. Versez le bouillon dans une casserole et ajoutez-y les légumes, l’ail, le gingembre et le curcuma. Couvrez et laissez mijoter environ 30 minutes, jusqu’à ce que les légumes soient attendris.
  3. Laissez tiédir, puis mixez. Au moment de servir, ajoutez la crème, salez et poivrez à votre goût.

Notre conseil


  • Servez dans des bols et garnissez de rondelles de tige d’oignon vert. Ce potage nourrissant apporte du fer.

 

 

À écouter sur Radio Médecine Douce :

"Le coup de froid" par Céline Touati
 

"Combattre l'hiver avant qu'il ne vous attaque" par Gérard Clément