• Les huiles essentielles

Toxicité des huiles essentielles : nos conseils huilés

Vous conseillez souvent des huiles essentielles. Mais j’ai déjà pu lire et entendu dire par des praticiens des médecines douces, que les huiles essentielles peuvent être dangereuses. Qu’en est-il ?


Les huiles essentielles étant des substances très actives, il est nécessaire de prendre certaines précautions. La consultation d’un aromathérapeute est donc vivement conseillée. Voici quelques mises en garde :

Ne jamais injecter des HE par voie musculaire ou intraveineuse.
 
Ne jamais utiliser d’HE par voie interne chez l’enfant de moins de 30 mois.
 
Les HE riches en cétones et lactones (sauge officinale, menthe poivrée, thuya, eucalyptus mentholé, romarin officinal à verbénone…) peuvent être neurotoxiques et sont déconseillées par voie orale (en cas d’utilisation étendue), aux femmes enceintes ou allaitantes.
 
● Si vous êtes allergique, il est conseillé de procéder au « test de tolérance » si vous souhaitez utiliser des HE en application cutanée ou respiratoire. Ce test consiste à mettre 2 gouttes de telle ou telle huile dans le pli du coude et de consta­ter une réaction éventuelle.
 
● Ne jamais appliquer les HE pures dans les yeux, les muqueuses auriculaires, nasales, et anogénitales. En cas d’accident n’utilisez pas d’eau pour rincer mais une huile végétale de qualité (olive, tournesol…).
 
Réf. « Les huiles essentielles, médecine d’avenir » de Jean-Pierre Willem aux Éd. du Dauphin. Disponible chez votre libraire ou sur Amazon.fr

Ces conseils ne vous dispensent pas de consulter en premier lieu un médecin pour établir un diagnostic. Vous pouvez également vous faire accompagner par un thérapeute en médecine complémentaire. Pour en trouver un près de chez vous, rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com