• Françoise Couic-Marinier, en direct de La Réunion, de ses champs de géranium

Vidéo. Le géranium, pépite aromatique de La Réunion

La belle île Bourbon est un jardin merveilleux. L’on y trouve en effet une variété végétale renversante, avec quelque 1 708 espèces recensées en 2007 par le Conservatoire botanique national de Mascarin, dont une proportion importante de plantes aromatiques telles que la vanille, le vétiver ou encore les baies roses, ou faux poivrier et… le fameux géranium rosat Bourbon que nous avons le plaisir de vous présenter dans une vidéo dépaysante, tournée en direct de La Réunion avec la spécialiste en huiles essentielles Françoise Couic-Marinier.


Le géranium rosat Bourbon (Pelargonium asperum var. Bourbon) est sans conteste la star de l’île. Introduit vers 1870 à La Réunion, il y est cultivé depuis dans de vastes plantations, occupant aujourd’hui près de 150 hectares pour 140 producteurs. Ces champs odorants sont concentrés dans les Hauts de l’ouest de l’île, autour de la commune de la Petite-France, considérée comme la « capitale du géranium ». On extrait de cette fleur une huile essentielle enivrante et sucrée, dont les effluves floraux, très prisés par l’industrie du parfum, sont dus à la présence d’oxyde de rose, molécule rare de la famille des monoterpènes. Mais avec ses propriétés antimycosiques, antitranspirantes, répulsives des insectes et astringente épidermique, cette essence est aussi une pépite aromathérapeutique qui méritait bien une présentation spéciale par Françoise Couic-Marinier, en direct de La Réunion, de ses champs de géranium… et de ses pluies de saison !


Ces conseils ne vous dispensent pas de consulter un thérapeute des médecines alternatives. Pour en trouver un près de chez vous, rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com

Pour accéder directement à une liste de naturopathes dans les plus grandes villes, cliquez sur un des liens ci-dessous.