Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

Comprendre et rassurer son animal de compagnie

animal de compagnie

Chiens, chats, lapins, chevaux, hamsters… Comme nous, les animaux se sentent parfois abandonnés, tristes ou nerveux. Des composés d’élixirs floraux leur sont aujourd’hui dédiés afin d’apaiser leurs angoisses et la relation qu’ils entretiennent avec leur environnement. Tentons d’être plus attentifs à leurs émotions… sans tomber dans l’anthropomorphisme !

Non, l’idée n’est pas saugrenue ! Les personnes habituées aux fleurs de Bach pour soigner leurs déséquilibres émotionnels ont noté depuis longtemps l’effet que ces remèdes produisent sur les animaux domestiques ou d’élevage. Aujourd’hui, nos amies les bêtes ont la cote : alimentation végétarienne, véganisme, protection contre l’extinction d’espèces… En France, la loi de février 2015 ne les considère pas comme des personnes, mais les définit comme des « êtres vivants doués de sensibilité ». En proposant des complexes d’élixirs floraux spécifiques pour les animaux, les fabricants (Deva, PHI, Green Hope Farm, Pacific Essences…) nous le rappellent.

Administrer un élixir à un animal n’a rien de sorcier. Il agit sur un plan vibratoire, sans aucun effet indésirable. En usage interne, incorporer 5 gouttes dans sa gamelle d’eau à chaque remplissage ou 3 à 4 gouttes dans sa pâtée. En usage externe, mettre 5 gouttes dans votre main et lui masser les flancs. Sinon, verser ces gouttes sur son pelage (à l’encolure par exemple) pour qu’il les lèche, ou les vaporiser en mélangeant 7 gouttes dans 50 ml d’eau.

L’aider à s’adapter

Un des élixirs les plus utiles est celui de noyer. À la base des composés Adoption, Séparation et Transport de Deva, cette fleur de Bach favorise l’adaptation aux changements : déménagement, départ en vacances, modification de la cellule familiale, stérilisation, gestation ou arrivée dans un nouveau foyer. C’est pétri d’émotions liées à son passé que l’animal rejoint la famille. Fleur consolatrice également incluse dans Adoption, l’étoile de Bethléem réconforte l’animal abandonné qui a subi un choc psychique et parfois aussi physique, comme la maltraitance.

Quant à l’ortie, élixir de l’unité familiale, elle l’aide à s’intégrer au sein de sa nouvelle tribu. Il ressent en effet les tensions et rivalités dans le foyer (qui sort le chien ?). Comme nous, il peut aussi avoir du mal à s’habituer à la vie en ville, surtout après un séjour au grand air. Très utilisé pour les animaux parisiens, l’élixir de maïs doux le reconnecte à ses sens et l’aide à s’adapter à cet espace vital étriqué et bétonné.

Certains animaux se montrent agressifs, notamment vis-à-vis des enfants, ou détruisent tout...

quand ils ne s’infligent pas des mutilations. De quoi est faite cette agressivité ? Le sujet jugé complexe et sérieux par Deva n’a pas fait l’objet d’un mélange spécifique. Il mérite une consultation chez le vétérinaire ou un comportementaliste. On peut toutefois donner des gouttes de gueule-de-loup aux chiens qui grognent, menacent et serrent les mâchoires, et de vigne aux tempéraments dominants ou sociopathes.

Il est parfois difficile de déchiffrer le comportement d’un animal. Il traduit des traumatismes anciens qui n’appartiennent qu’à lui. Mais il peut aussi refléter nos propres angoisses, car les animaux absorbent comme des éponges ce qui affecte leurs maîtres. Qui ne s’est jamais senti réconforté par son chien ou son chat venu se blottir contre soi quand on se sentait triste ou énervé ? L’achillée rose agit pour lui comme un bouclier face à nos petits et grands malheurs. Il lui apporte suffisamment de protection pour qu’il retrouve son propre espace vital.

Élixirs sécurisants

Cependant, même le chat le plus indépendant supporte mal d’être séparé de son maître. La fleur de bruyère apaise les animaux de compagnie vivant mal la solitude. Ce sont souvent des bêtes qui vocalisent beaucoup quand on rentre tard, ou sont anxieuses quand on leur impose de rester dehors. Deux autres élixirs aident à surmonter l’angoisse de séparation : celui d’angélique, préconisé quand il se sent isolé dans sa détresse affective, et celui de coeur de Marie quand il souffre de l’absence (deuil, divorce…).

Certaines réactions sont néanmoins très parlantes. Il refuse d’avancer quand il doit monter en voiture ? L’ail sauvage lèvera cette inquiétude et lui permettra de se remettre en mouvement. Autre élixir sécurisant, le trèfle rouge apaise celui qui craint la promiscuité avec une foule ou dans les transports en commun, qu’il s’agisse de voyager avec ses congénères ou avec d’autres espèces… y compris les humains (TGV, autobus…). Ajoutez un peu de camomille, et son agitation devrait se calmer. De plus, cet élixir soulage le mal des transports.

Il court se cacher sous un meuble quand il voit arriver l’aspirateur, l’ascenseur ou le postier ? Face à ces autres craintes identifiées, lui donner du mimulus jaune le rend plus téméraire. Cependant, certaines peurs mettent les animaux dans un véritable état de panique. Le poil hérissé, ils tremblent, bavent et peuvent même s’exposer à un danger. Certains sont terrorisés quand ils entendent une moto ou un feu d’artifice, par exemple. L’hélianthème est alors indiqué pour l’aider à surmonter ce type d’affolement. Cette fleur est d’ailleurs incluse dans Rescue, remède universel pour les hommes comme pour les animaux. Voyage, blessure, pet-sitting, mais aussi avant et après une opération sous anesthésie ou pas… L’avoir sur soi le soulagera, lui aussi, en toutes circonstances.

Se connecter

Kerrie Searle, interprète animalière, propose un mélange de huit fleurs du bush (PHI) pour mieux percevoir les besoins de son animal et mieux communiquer avec lui. Hibbertia permet de se connecter avec le coeur. Bush Fuchsia aide à faire confiance à son intuition, confiance renforcée par Bluebell. Nous ouvrant à des paradigmes inexplorés, Freshwater Mangrove conforte cette croyance. Bush Gardenia améliore la communication et Green Spider Orchid accroît nos qualités télépathiques. La connexion au Soi est favorisée par l’essence Paw Paw. Enfin, Sundew nous maintient ancrés dans l’instant présent. Merci à Nadia Jacquemin, spécialiste en thérapie florale.

Télépathie ou communication animale 

De plus en plus d’ouvrages et de stages se consacrent à la « communication animale », également appelée « communication intuitive ». Cette méthode s’appuie sur le caractère télépathe de l’animal, mais aussi sur celui de l’homme, souvent occulté. Après une méditation qui permet de prêter davantage attention aux sensations qu’aux pensées, les participants s’exercent à laisser venir des visions ou des émotions face à un animal ou une photo de celui-ci. Chacun se présente à lui et lui demande s’il accepte cet échange. Un état modifié de conscience rappelant l’hypnose, la méditation ou certaines pratiques chamaniques nous « branche » alors sur un canal énergétique, facilitant la compréhension de l’animal à un niveau plus subtil. Un rituel tout simple permet de se mettre dans une bonne disposition d’esprit et d’éviter l’anthropomorphisme : • Éloignez-vous de toute source de perturbation intempestive (smartphone, tablettes, etc.). • Installez-vous confortablement dans un espace sécurisant pour votre animal. • Asseyez-vous près de lui. Il n’est pas nécessaire de le toucher. Il peut même être endormi et ne pas vous voir. • Verbalement ou pas, parlez-lui avec votre coeur. Dites-lui que vous souhaitez communiquer avec lui. Vos mots doivent correspondre à vos intentions, aux images, sentiments et sensations que vous éprouvez. Vivez cette expérience pleinement, sans rien en attendre. C’est à cette condition que les messages vous parviendront. 

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité