Plantes et Santé Le magazine de la santé par les plantes

Retrouvez votre bonne humeur naturelle (3/4)

Les angoisses liées au virus, la perte de lien social, l'entrée dans l'hiver… Il n'est pas simple de garder le moral durant cette période chargée en émotions. Pour voir la vie d'un œil plus positif et remettre de la joie dans son quotidien, place à nos solutions végétales, nos exercices pour renforcer l'optimisme, et des conseils d'experts pour ne pas céder à la déprime.

Jardinage

De la gaieté dans ma journée

Une journée peut être remplie de rebondissements. Mauvaise nouvelle, météo grisâtre, mésentente avec un collègue peuvent vous faire développer des émotions négatives. Gardez votre énergie ­positive au fil des heures grâce au pouvoir des huiles ­essentielles, aux élixirs floraux, aux bourgeons, mais aussi en pratiquant des activités joyeuses !

Respirer des notes légères

On n’est jamais à l’abri d’un petit coup de mou. Pour revenir à un état de bonne humeur, on s’appuie sur la puissance olfactive des huiles essentielles aux notes joyeuses et positives qui agissent directement sur notre cerveau limbique, siège de nos émotions. L’aromathérapeute Françoise Couic-Marinier propose un stick inhalateur à l’odeur aérienne légère et douce grâce aux agrumes… à garder toujours sur soi !

Matériel : Un stick inhalateur • 10 gouttes d’huile essentielle de bergamote qui donne la pêche • 4 gouttes d’huile essentielle de marjolaine à coquilles qui éveille la bonne humeur • 6 gouttes d’huile essentielle de mandarine verte antistress, douce et fraîche.

Méthode: Sur la mèche du stick, déposer les huiles essentielles et respirer à l’entrée des narines en faisant trois inspirations.

Un bourgeon positivant

Le bourgeon ­d’aubépine (Crataegus ­monogyna) est connu en ­médecine chinoise pour agir sur le méridien du cœur, où siègent les émotions. Ce bourgeon favorise en effet le sentiment de joie, développe la confiance et les émotions ­positives tout en régulant la tension, ­l’anxiété, en exerçant un effet calmant sur le mental.

Mode d’emploi : Prendre 5 gouttes pures sur la langue ou diluées dans de l’eau de source ou du miel deux à trois fois par jour, en dehors des repas. Il est autorisé à toute la famille, sauf pour les bébés de moins de 3 ans et les femmes enceintes.

Calmer la peur de tomber malade

Les informations sur les chiffres des contaminations du coronavirus, le port du masque, les proches touchés par la maladie… Le virus est partout, et il devient difficile de rester serein en sortant de chez soi. Pour se libérer des angoisses liées aux influences...

extérieures et se donner de la force, l’élixir floral de brunelle est idéal puisqu’il favorise l’acceptation, active les forces de guérison et apporte de la motivation pour affronter la situation. Dans le cas où vous sentez que votre peur porte surtout sur vos proches, optez pour l’élixir floral de marronnier rouge. Ce dernier développe la capacité à contrôler les craintes excessives et vous redonne confiance en votre entourage.

 Conseils d’utilisation : Prendre 3 gouttes directement sous la langue ou dans un petit verre d’eau. Maintenez les gouttes sous la langue pendant quelques instants avant d’avaler. Répéter la prise trois à cinq fois par jour, le matin au réveil, avant les repas principaux et le soir au coucher, pendant un cycle de trois ou quatre semaines.

Cultiver les petits plaisirs enfantins

Un bon moyen de se donner du baume au cœur, surtout une après-midi de dimanche pluvieux, est de renouer avec ses plaisirs d’enfants. Souvenez-vous, les heures passées à faire du coloriage de mandalas avec tout un tas de feutres colorés. Téléchargez et imprimez-les, il en existe sur le thème des fleurs et des végétaux ! Repensez à l’odeur chaude du gâteau au chocolat qui cuit dans le four et le bonheur de lécher la cuillère et le fond du plat.

Moelleux au chocolat

Voici une recette saine de moelleux au chocolat par la naturopathe Sarah Juhasz, créatrice du blog Pimp Me Green.

Ingrédients : 130 g de chocolat à pâtissier • 185 g crème de coco • 40 g de farine de châtaigne • 10 g de fécule de maïs • 50 g de purée de noix de cajou • 1 pincée de sel non raffiné • 1 c. à café de bicarbonate de soude (5 g) • 1 c. à soupe de vinaigre de cidre • 1/2 c. à café d’extrait de vanille.

Méthode :

  1. Préchauffer le four à 180 °C.
  2. Faire fondre le ­chocolat coupé en morceaux au bain-marie avec la crème de coco. Mélanger pour éviter que le chocolat cuise.
  3. Dans un autre récipient, ajouter le reste des ingrédients, sauf le vinaigre de cidre.
  4. Mélanger le chocolat fondu aux autres ingrédients. Ajouter le vinaigre et remuer.
  5. Verser dans un moule et enfourner dix ou quinze minutes pour un cœur fondant ou moelleux.

Quand activité rime avec joie !

Lorsque l’esprit tourne en rond sur des pensées négatives ou que le sentiment de solitude se fait sentir, optez pour une activité qui vide la tête ou qui renforce votre lien social. En voici trois.

  • Je participe à un cercle virtuel de femmes. On y pratique des séances de paroles libres, des chants de mantras méditatifs. Le but ? Booster sa confiance, son amour de soi et générer de la force grâce à la puissance collective. À retrouver sur les sites Les Allumettes, Moonrise Circle, Moon Sisters Paris ou ceux de Camille Sfez et d’Odile Chabrillac.
  • Je me mets au tricot : c’est prouvé, cette activité manuelle créative est un véritable antistress qui permet de se vider la tête ! Peut-être connaissez-vous le Yarn Bombing qui consiste à habiller les troncs des arbres ! Suivez des tutos web (ceux de Marion Blush ou de Ma plante mon bonheur), ouvrez des livres tels que Dinette ou débutez grâce à des kits complets envoyés chez vous comme We Are Knitters.
  • Je plante mes semis d’hiver. La youtubeuse Ophélie Damblé, créatrice de la chaîne Ta mère Nature conseille de semer des graines de carottes, de laitue, de chou-fleur, de fèves, de petits pois, ou d’aubergines. Les mains dans la terre, on oublie tout !

Le millepertuis, pour sortir de l’obscurité

Les premiers chrétiens croyaient que le millepertuis (Hypericum perforatum), qui produit une huile rouge, pleure son sang chaque 29 août, date anniversaire de la crucifixion du Christ. Le Grec Dioscoride lui attribue un intérêt contre les blessures en usage externe, ainsi qu’une indication diurétique, un traitement contre les fièvres et la sciatique en usage interne. Enfin au milieu du XXe siècle, on lui découvre un­ ­pouvoir anti­dépresseur. Il a été étudié en Allemagne et on le prescrit contre la dépression. La ­posologie usuelle est de 600 à 900 mg d’extrait sec par jour. Mais attention, la plante a des ­interactions avec ­certains ­médicaments ­(­­antivitamines K, ­contraceptifs, antidépresseurs ­allopathiques).

Le safran si zen

Les Égyptiens utilisaient le safran (Crocus sativus) pour teindre les robes, se ­parfumer ou soigner les troubles respiratoires et intestinaux. Les Chinois le prescrivaient contre les douleurs menstruelles et la dépression. Cette plante est parfois ­illégalement ­remplacée par du carthame (faux safran ou safran du teinturier). On boira une tasse de 12 ­stigmates de safran infusés par jour.

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Vous appréciez nos articles, allez plus loin en vous abonnant au magazine en cliquant ici
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité