Plantes et Santé Plantes & santé : le site de la phytothérapie

Les quatre éléments au service de notre santé (1/5)

Universels et intemporels, l’air, l’eau, le feu et la terre ont inspiré de nombreuses approches de santé. Prêts pour un bol d’air forestier, une cure d’eau argileuse ou un cataplasme réchauffant au gingembre ? Apprenez à puiser ces sources de bien-être profond dans votre environnement.

La théorie des Humeurs

La nature et la philosophie

La théorie des quatre éléments a traversé les siècles et reste toujours très prégnante car elle symbolise les grandes forces naturelles et vitales : l’air que nous respirons, l’eau qui nous abreuve, le feu qui nous réchauffe et la terre qui nous porte. Toutes les philosophies et les sagesses ont leurs représentations et invitent à les respecter. Il faut pour cela les connaître, les ressentir, les éprouver.

Dans sa version occidentale, l’origine de cette théorie remonte au 5e siècle avant notre ère: des philosophes grecs à la tête desquels Empédocle formulent l’hypothèse selon laquelle tous les matériaux constituant le monde sont composés d’air, d’eau, de feu et de terre. La médecine antique s’est par la suite fondée sur cette philosophie : le corps humain étant aussi constitué de ces quatre éléments mutuellement...

antagoniques (l’eau et la terre éteignent le feu, le feu fait s’évaporer l’eau), il faut les faire coexister en équilibre pour rester en bonne santé. Hippocrate élabore ainsi la fameuse théorie des humeurs, mettant en correspondance quatre fluides corporels (le sang, la lymphe – ou phlegme –, la bile jaune et l’atrabile – ou bile noire) avec les éléments (respectivement l’air, l’eau, le feu et la terre).

La médecine hippocratique s’appuie donc sur la nature et son pouvoir guérisseur. Elle consiste à accompagner le corps par des traitements doux, nutritionnels, diététiques et hygiéniques. La naturopathie en est la digne héritière, nous incitant à nous rapprocher – au lieu de s’éloigner – des éléments naturels pour nous soigner. Ce que nous allons découvrir élément par élément.

À chacun son élément

Certains considèrent qu’aux grands tempéraments de santé correspond un élément possédant les mêmes caractéristiques. « Les sanguins sont mobiles et libres comme l’air, les lymphatiques paisibles et calmes comme une étendue d’eau, les colériques sont vifs et actifs comme  le feu et les mélancoliques renfermés et lourds comme la terre », détaille le naturopathe Christopher Vasey. Chaque tempérament trouvera réconfort physique et moral par des d’activités en accord avec son élément. Les lymphatiques se plaisent au bord de l’eau et préféreront les tisanes et les plantes sous forme de comprimés ou de gélules. Exercice physique et sauna réchauffant sont favorables aux colériques qui préféreront la phytothérapie sous forme de poudres sèches. Promenades, exercices respiratoires en plein air et inhalations conviendront spécialement bien aux sanguins. Les mélancoliques, quant à eux, ont besoin d’une nourriture riche en sels minéraux et réagissent bien aux cataplasmes d’argile. Ces règles doivent bien sûr être nuancées mais permettent d’optimiser les approches de santé.

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité