Plantes et Santé Plantes & santé : le site de la phytothérapie

Les quatre éléments au service de notre santé (5/5)

Universels et intemporels, l’air, l’eau, le feu et la terre ont inspiré de nombreuses approches de santé. Prêts pour un bol d’air forestier, une cure d’eau argileuse ou un cataplasme réchauffant au gingembre ? Apprenez à puiser ces sources de bien-être profond dans votre environnement.

La terre notre mère

La terre notre mère

Notre mère, nos racines, notre maison... la terre est l’élément de notre nature profonde. Via les plantes, elle nous procure des minéraux et des oligoélements indispensables à notre survie. Mais nous avons tellement appauvri, pollué et érodé nos sols que nous sommes carencés en de nombreuses matières minérales. Pas étonnant dans ce contexte que ce soit développée l’oligothérapie : la prise de cuivre est bien connue en cas d’état grippal, comme le manganèse contre les allergies. La terre procure aussi des remèdes extraordinaires comme l’argile, véritable panacée utilisée depuis l’Antiquité. Contenant une quarantaine de minéraux, on considère en naturopathie qu’elle est dotée de l’intelligence de la nature. Avec son pouvoir absorbant et ses vertus antiseptiques, l’argile peut-être utilisée aussi bien en externe – pour soulager des douleurs articulaires par exemple – qu’en interne dans de nombreuses affections.

Outre-Atlantique se développe un mouvement de reconnexion à la Terre appelé earthing. Il suffit simplement de marcher pieds nus à l’extérieur; des dispositifs conducteurs sont également commercialisés afin de pouvoir s’asseoir, travailler ou dormir en étant relié à l’énergie terrestre. Cette mise...

à la Terre doit notamment permettre de diminuer les inflammations et les douleurs chroniques. Cependant, nous avons tellement artificialisé nos sols qu’ils sont dans les villes difficilement visibles. Même son énergie est aujourd’hui différente: « À certains endroits, les énergies telluriques et cosmiques sont devenues négatives à cause de la pollution électromagnétique », déplore Catherine Reby. Elle est experte en Feng Shui et en géobiologie, deux arts qui cherchent à harmoniser l’énergie environnementale d’un lieu de manière à favoriser la santé et le bien-être de ses occupants. Le Feng shui et la géobiologie sont très en vogue. De grandes entreprises font appel à des experts pour équilibrer ou rééquilibrer leurs locaux.

Aujourd’hui, nous sommes à la fois ultra-connectés les uns aux autres du fait des technologies et déconnectés de notre nature profonde et du cosmos. Des exercices empruntés au chamanisme ont aussi pour but de nous relier à la terre et au ciel a n de recharger ses batteries physiques et psychiques. C’est le cas de l’« arbre de vie », une méditation guidée qui permet d’établir une connexion entre les énergies de son corps et celles de la terre.

L’eau d’argile en cure

En cas de problèmes digestifs aigus ou dermatologiques chroniques, on peut utiliser les vertus détoxifiantes générales de l’argile verte par voie interne. En pratique, mettre l’équivalent d’une cuillère à soupe (en bois) dans un verre, le remplir d’eau, agiter avec la cuillère et laisser reposer au moins 4 heures. L’argile tombée au fond, boire intégralement l’eau de surface. L’argile sédimentée n’est pas à avaler car elle constipe (sauf ponctuellement en cas de diarrhée violente). Faire une cure d’eau d’argile de 8 à 10 jours. À prendre matin et soir sur estomac vide et à distance de tout autre médicament ou remède de phytothérapie (compter deux heures).

À faire
L’arbre de vie, un exercice d’ancrage à la terre

1. Tenez-vous debout, bien droit, dans une position confortable.

2. Imaginez que votre colonne vertébrale est le tronc d’un arbre avec à sa base des racines qui plongent jusqu’au centre de la terre.

3. Pendant un moment, sentez la pression et la chaleur de la terre, ressentez la roche, la puissance du magma, les pulsations du cœur de la Terre Mère.

4. Puis sur une inspiration, puisez l’énergie de la terre et sentez-la monter en vous comme la sève dans le tronc de l’arbre.

5. Du haut de votre crâne sortent des branches qui ploient vers le sol tel un saule pleureur : expirez et sentez la puissance sortir du haut de votre crâne et parcourir vos branches jusqu’à ce qu’elle touche terre à nouveau, créant un cycle. Réalisez ainsi plusieurs cycles respiratoires. 

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité